Les travaux du dialogue national initié par le président Macky Sall connaîtraient des changements positifs prochainement. L’opposition, qui participe en partie aux premières consultations menées par le ministre de l’intérieur, avait émis des réserves. La mise en place d’une cellule indépendante, une des conditions obligatoires selon l’opposition serait bientôt réalisée.

Loading...

Pour une commission indépendante

A un peu plus de dix jours du dialogue national annoncé pour le 28 mai prochain, les travaux de consultations entre le gouvernement, les partis politiques et les autres membres de la société civile semblent prendre une tournure favorable. L’opposition avait, pour rappel, majoritairement décidé de boycotter au lendemain des résultats des élections présidentielles. Par la suite elle accepte de participer aux premier travaux de concertation de ce 9 mai.

Après avoir rencontré une première fois le ministre de l’intérieur Aly Ngouille Ndiiaye, le Front de Résistance Nationale (constitué des trois candidats qui ont perdu aux dernières présidentielles à l’exception de Ousmane Sonko) avait émis comme condition la création d’une commission dirigée par une ou des personnalités neutres pour coordonner les travaux. Cette requête recevrait prochainement une réponse favorable si on l’en croit le porte parole du Front.

L’application future des résultats

Une autre condition posée est l’application future réelle des résultats issus de ces concertations par le président de la République, qui avec la suppression du poste de premier ministre ce 14 mai concentre davantage de pouvoir.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom