Ali Bongo Ondimba, le président gabonais veut lutter vigoureusement contre la corruption. Rentré du Maroc il y a quelques semaines où il suivait une rééducation après avoir été frappé par un terrible AVC en Octobre dernier, Ali Bongo a retrouvé son fauteuil présidentiel et il compte bien lutter contre certaines pratiques. Tout récemment, une affaire a fait grand bruit au Gabon et des mesures fortes ont été prises.

Loading...
Il y a quelques mois, un scandale à grande échelle a mis en alerte l’opinion gabonaise. Une grande quantité de kévanzingo, un bois précieux interdit d’exploitation au Gabon a été découverte dans l’un des principaux ports du pays, le port d‘Owendo. L’inestimable cargaison a été découverte dans un site d’entreposage qui appartient à deux sociétés chinoises.

Zéro tolérance pour la corruption

Les autorités gabonaises pensaient que la cargaison avait été réquisitionnée mais il se trouve qu’elle a mystérieusement disparu dans de nombreux conteneurs. Les conteneurs qui ont disparu sont au nombre de 353. Suite à ce scandale, la présidence gabonaise, sous l’impulsion d’Ali Bongo a décidé de réagir énergiquement. Des hauts cadres du ministère des eaux et forêts ont été relevés de leurs fonctions et d’autres têtes risquent encore de tomber.

Dans un communiqué, le palais présidentiel a livré ce qui suit: ” Le président prendra toutes les mesures qui s’imposent, sur le plan administratif comme politique. Si des responsables, quels qu’ils soient,où qu’ils soient,ont failli, ils seront durement sanctionnés. La corruption n’a pas sa place au Gabon”.

Voir les commentaires

2 Commentaires

  1. Avec des titres comme celui là, vous risquez de nous tuer tous, bien sûr pas de rires mais de pleurs. Pauvre Afrique. Ils sont moins d’un million de population autochtone dans un scandale de ressources naturelles mais allez voir le pays. Calamiteux. Si la corruption avait un synonyme, ce serait le G….. Pardon. Parlons d’autres choses.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom