Les autorités ivoiriennes sont-ils entrain de réveiller de vieux démons? il y a quelques jours, l’ancien président ivoirien, Henri Konan Bédié s’est retrouvé au cœur d’une polémique qui rappellent les fantômes du passé. En effet, des propos attribués au président du PDCI avaient fait grand bruit. L’ancien président de la République aurait déclaré qu’en ce moment, tout est fait pour que l’ivoirien se sente étranger chez lui.

Loading...

Dans son fief de Daoukro, où il a reçu une délégation de son parti, Bédié dira que des étrangers sont arrivés en masse dans plusieurs zones de la Côte d’Ivoire pour nuire aux intérêts des ivoiriens. Le samedi 08 juin, le gouvernement par la voix de Sidi Touré, ministre de la communication et porte-parole du gouvernement a condamné les propos d’Henri Konan Bédié. Dans un pays qui a connu le chaos suite à des questions identitaires, certaines déclarations peuvent avoir de lourdes conséquences.

“Certains d’entre eux nous traitent, nous les Soroistes d’étrangers”

Mamadou Traoré, un proche de l’ex-président de l’assemblée nationale, Guillaume Soro, a indiqué que le pouvoir en place a échoué à tuer l’ivoirité. Pour Traoré tous les acteurs politiques de premier plan, ceux du gouvernement d’Alassane Ouattara en tête sont responsables de cet échec. ” Quand aujourd’hui, parce que nous ne voyons plus les choses de la même manière qu’eux, certains d’entre eux nous traitent, nous les Soroistes d’étrangers, pourquoi sont-ils donc choqués des propos de Bedié que je condamne avec la plus grande énergie?” dira Mamadou Traoré.

Prenant en exemple son mentor, il dira que des sympathisants et des cadres du RDR (Parti au pouvoir) ont propagé des rumeurs comme quoi le père de Guillaume Soro était un marchand ambulant malien. Pour ce fidèle de Soro, le pouvoir ivoirien n’a fait qu’attiser les questions liées à l’identité.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom