,

Lutte contre l’immigration en Italie : Salvini vante ses chiffres records

Un bilan dont il est très fier. En effet, jeudi, le ministre italien de l’intérieur, Matteo Salvini, a confirmé que sa politique mise en place avait débouché sur une chute drastique de 80% du taux d’arrivée de migrants en Italie. Un chiffre dont Salvini semble être extrêmement fier, lui qui a été raillé par le Premier ministre Conte pour son « obsession » au sujet de l’immigration.

Un peu plus tôt dans la journée, Giuseppe Conte, Premier ministre italien, avait ainsi pointé du doigt la « concentration obsessionnelle » du ministre de l’intérieur Salvini, notamment sur le sujet de l’immigration clandestine. Visiblement touché, ce dernier n’a pas tardé à réagir, affirmant avec force que depuis son arrivée, la baisse enregistrée de l’immigration était d’environ 80%, le gouvernement italien réussissant par la même occasion à diminuer le nombre de morts et de disparus en mer. En outre, 8.000 hommes et femmes ont pu être recrutés dans les forces de l’ordre grâce aux nombreuses économies réalisées.

Publicité

Salvini, satisfait de sa politique

Un chiffre avancé qui fait ses affaires, lui qui à l’image du président Trump aux États-Unis, souhaite mettre l’Italie en avant. D’ailleurs, Washington lui aurait adressé un message de félicitations, au même titre que le Brésil. Il faut dire que la chute est vertigineuse et, pour des gouvernements dont la lutte contre l’immigration clandestine est l’objectif numéro un, il y a de quoi rendre jaloux. Sur la période août 2018 – juillet 2019, 8.691 migrants sont arrivés en Italie, venant principalement de Tunisie (36.8%) et de Libye (22.3%).

Autre chiffre mis en avant par Salvini, celui des économies réalisées puisque sur douze mois, l’accueil des 8.691 migrants aura coûté environ 500 millions d’euros, contre 1.2 milliard sur la même période, une année auparavant. Un bilan sur lequel Salvini va s’appuyer afin de conserver la main sur le pouvoir italien. En effet, alors qu’il vient de faire éclater la coalition au pouvoir qu’il menait avec Luigi Di Maio, du Mouvement 5 Étoiles, Salvini a appelé à des élections anticipées afin d’avoir le total contrôle sur le paysage politique italien.

Salvini confiant pour 2020

« Nous nous reverrons l’an prochain », a-t-il d’ailleurs affirmé face à la presse à l’occasion de sa conférence de presse tenue du côté de Castel Volturno, une station balnéaire gérée par la Camorra, la fameuse mafia napolitaine. Une conférence d’été qu’il tient tous les ans. L’an dernier, pour l’occasion, c’est du côté de San Luca, en Calabre, que le leader italien s’était rendu. Un lieu, là encore symbolique puisqu’il s’agit du fief de la ‘Ndrangheta (mafia calabraise). Soucieux de reprendre la main, l’exécutif italien lutte en effet contre les mafias et autres bandes organisées.

3 réponses

  1. Avatar de Jtra 48
    Jtra 48

    WW Salvini

  2. Avatar de lelibraireinformé
    lelibraireinformé

    Un politique doit ëtre juger sur ses résultats.
    Salvini a de bons résultats.
    Donc : Viva Mateo Salvini !

  3. Avatar de Charly
    Charly

    Bravo Monsieur Salvini !!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *