© D.R.

La tension vient de dangereusement monter entre le Venezuela et la Colombie. En effet, le président Maduro a confirmé le déploiement de 150.000 de ses hommes à la frontière avec la Colombie voisine. En effet, l’exécutif vénézuélien souhaite procéder à des exercices militaires. Toutefois, cette décision s’apparente à un vrai message envoyé. De là à y voir une déclaration belliqueuse ? 

Soucieux de voir sa souveraineté être respectée, le président Nicolás Maduro enchaîne les déclarations et décisions tapageuses, que ce soit à l’encontre de l’ennemi américain ou de la Colombie. “Aujourd’hui a débuté le déploiement de toute notre armée terrestre, des missiles, des moyens antiaériens, de défense aérienne, et de défense de l’ensemble du territoire sur les 2.219 kilomètres de frontière avec la Colombie”. a-t-il ainsi confirmé dans un communiqué de presse, mettant de fait la pression sur le pays voisin.

Maduro attaque Ivan Duque

Il faut dire que, depuis plusieurs semaines, Maduro accuse son homologue Ivan Duque de manœuvrer dans l’ombre afin de rendre la région instable et engager un conflit armé. Soucieux de ne pas se faire avoir et tomber dans le piège de la guerre, Maduro a donc mobilisé ses forces armées. En outre, la région frontalière avec la Colombie a été placée en état d’alerte orange. Une série d’accusations que ne semble finalement pas comprendre la Colombie.

Faut-il craindre une guerre ?

En effet, c’est par la voix de Maria Lucia Ramirez, vice-présidente, que l’exécutif colombien a décidé de réagir. Selon elle, la Colombie n’a rien à craindre, disposant d’une force militaire et technologique largement supérieure à celle du Venezuela. Toutefois, les tensions ne risquent pas de s’apaiser. Il y a quelques semaines, Ivan Duque accusait le Venezuela d’offrir refuse aux anciens combattants Farc, guérilla communiste, qui malgré l’accord de paix signé en 2016, ont repris les armes. De graves accusations qui prouvent qu’entre les deux voisins, plus rien ne va. Au point de craindre une guerre ?

Voir les commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. Maduro cherche une guerre pour qu’enfon sa réthorique le faisant passer pour la victime prennen forme. Les victimes de ce cauchemard sommes nous, les vénézuéliens. Lui est un ****sans pitié impassible face à notre désaroi dons lui et ses complices sont les seuls responsables. Mais il applique le “calomniez, il en restera toujours quelque chose” qui lui donne de bons résutats chez les journalistes européens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom