Coronavirus : l’auteur d’une chanson raciste s’excuse après une pétition

Le nouveau coronavirus continue de faire des ravages. Si les citoyens chinois sont les premiers touchés, ces derniers subissent, par ricochet, le racisme ambiant entourant cette maladie et son origine. En effet, aux yeux de nombreuses personnes, ce virus est un « virus chinois ». Résultat, des milliers de ressortissants sont victimes d’actes racistes un peu partout dans le monde.

Récemment, un DJ néerlandais a ainsi été forcé de présenter ses excuses après avoir réalisé et joué en direct à la radio, une chanson qui ne laisse finalement que peu de place au doute. Critiquant l’odeur des Chinois, il s’en prendra ensuite à la nourriture nationale, affirmant que tant que personne ne mangeait de plats chinois, alors le virus resterait cantonné principalement du côté de Wuhan.

Publicité

Un titre polémique, une pétition record

Diffusé sur Radio 10, le titre a très vite été capté avant d’être diffusé sur les réseaux sociaux. Une vague de critiques a ensuite déferlé sur la radio et Lex Gaarthuis, le DJ incriminé, au point qu’une pétition ait été mise en ligne, récoltant en l’espace de quelques heures seulement pas moins de 50.000 signatures. Un chiffre impressionnant quand on sait que quelques 70.000 ressortissants d’origine chinoise ont été recensés aux Pays-Bas.

Lancée samedi, la pétition « Nous ne sommes pas un virus » visait principalement à faire comprendre à tout le monde que les ressortissants chinois ne sont pas un virus et n’ont pas à être moqués en tant que tel, à savoir qu’ils ne sont pas forcément contaminés et que tous les chinois ne sont pas malades. Rappelant qu’eux aussi sont humains, les créateurs de cette pétition insistent sur le caractère quotidien de ces blagues de très mauvais goût, ce qui commence à les exaspérer. Un constat partagé par 57 organisations sino-néerlandaises qui, elles aussi, ont dénoncé cette chanson.

Lex Gaarthuis présente ses excuses

Face au tollé général, le musicien lui, n’a pas perdu de temps avant de s’excuser. Dès lundi soir, il a reconnu son erreur, présentant ensuite ses excuses à la communauté chinoise qu’il a forcément blessé et vexé via ses propos. La radio l’employant, n’a pas souhaité réagir, laissant son DJ en première ligne. Le nombre de personnes décédées à cause du nouveau coronavirus lui, a dépassé le millier alors que l’OMS semble être de plus en plus inquiète face aux risques liés à la maladie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité