,

Belgique : des espions chinois aux manœuvres selon des responsables

En Belgique, les autorités ont décidé d’alerter sur le risque d’espionnage d’agents chinois, au sein de ses universités. Selon la Sûreté de l’État, des étudiants chinois actuellement engagés dans des cours de technologie de la défense pourraient renseigner les services secrets sur les connaissances engrangées.

Cette menace, prise très au sérieux, a été dévoilée ce jeudi, dans le rapport annuel du service des renseignements civils belge. Dans les faits, l’administrateur adjoint à la Sûreté de l’État a assuré avoir constaté que certains étudiants chinois, suite à leurs stages où travaux de recherche, tentaient de repartir, avec les informations et les données scientifiques enregistrées. Cela servirait dès lors à renforcer l’armée chinoise ou à lui apporter de nouveaux éléments concrets.

Publicité

La Belgique met en garde

Ces étudiants, qui rapporteraient des informations secrètes, seraient alors récompensés par le parti, probablement de manière financière. Enfin, d’un point de vue économique, la Chine lorgne sur de nombreuses entreprises belges fragilisées par la crise du covid-19, afin de s’implanter localement. Les entreprises en difficulté ont été listées par divers consortiums chinois, prêt à mettre la main à la poche.

Des espions chinois en Europe

Aujourd’hui, les luttes contre les attaques en ligne ainsi que les multiples tentatives de déstabilisation qui peuvent avoir lieu sur les réseaux sociaux ou d’un point de vue économique, sont devenues prioritaires pour les autorités des grandes puissances. À ce titre, les services secrets belges ont décidé d’alerter le gouvernement et de mettre en garde.

Une réponse

  1. Avatar de Tchité
    Tchité

    S’ils ont payé pour être formé, pourquoi ne pas rentrer avec sa thèse ? Ça se fait partout non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *