Sénégalais en prison en Libye : les familles appellent l’état à l’aide

En Libye se trouvent des ressortissants sénégalais emprisonnés par le gouvernement de Tripoli pour « connivence » avec Daesh. Il s’agit en tout de 5 mères et leurs 11 enfants. Avant l’apparition du nouveau coronavirus, ces sénégalais arrivaient à communiquer avec leurs familles restées au Sénégal. La Croix rouge libyenne avait bien voulu donner leurs contacts à l’organisation sœur du Sénégal selon le journal Le Quotidien.  Mais depuis que le monde est entré de plain-pied dans la crise sanitaire, les familles n’ont plus aucune nouvelle de leurs proches. Ce qui ne manque pas de les inquiéter.

Elles demandent à l’Etat sénégalais de prendre langue avec le gouvernement de Tripoli afin de les rapatrier. Les autorités sénégalaises doivent répondre à « l’appel de détresse de ces citoyens qui sont en danger permanent et vivent dans des conditions horribles » ont-elles déclaré. Il faut dire que parmi ces sénégalaises retenues dans la prison de Kuluya Zawdjiya, il y a bien des femmes de combattants de l’Etat Islamique. Elles ne le cachent d’ailleurs pas selon des sources diplomatiques.

Publicité

Elles  » s’identifient par des noms de guerre « 

« Il y en a parmi ces Sénégalaises qui ont fait des aveux circonstanciés sur leur engagement aux côtés de l’Etat islamique et qui, même lors de leur interrogatoire, disent ne rien regretter. Même en contact avec leurs familles, elles le répètent et s’identifient par des noms de guerre » ont-elles déclaré. Les familles ne s’opposent pas à ce qu’elles fassent de la prison si leur connivence avec l’EI est établie. Mais pour elles, il est préférable que celles-ci purgent leur peine dans les geôles sénégalaises, parce qu’en Libye, les conditions de détention sont très mauvaises.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *