Xian H-20: la Chine finalise son bombardier furtif à capacité nucléaire

Selon une annonce qui a été faite par les autorités de l’armée chinoise, la puissance asiatique disposera bientôt d’un bombardier furtif. Il s’agit d’un engin nommé Xian H-20 et qui est à même d’embarquer des missiles nucléaires. L’avion aura ainsi le mérite de rendre plus fort l’arsenal atomique de la Chine. Selon sa présentation, il aura un rayon d’action de plus de 8.500 kilomètres. En volant au-dessus de l’Arctique, il aura les capacités d’atteindre facilement Hawaï et même bombarder le continent américain.

Le Xian H-20 pourra emporter 45 tonnes d’armement. A en croire d’autres précisions apportées sur cet aéronef, il serait également capable d’embarquer des missiles hypersoniques conventionnels ou armés de têtes nucléaires. Ce qui pourrait inquiéter les adversaires chinois est cette capacité de l’avion à frapper des cibles en territoires ennemis grâce à sa furtivité. Calqué visiblement sur le modèle du bombardier américain furtif B-2 Spirit, celui chinois a une allure de triangle volant avec des moteurs internes pour réduire sa signature thermique.

Publicité

« Le H-20 est prêt à être présenté »

Pour pouvoir absorber les ondes radars, l’avion est recouvert d’une peinture spéciale. L’appareil a une soute interne pour transporter les armes, deux ailes arrière réglables, un radar aéroporté à l’avant et deux prises d’air furtives de chaque côté.  Selon des confidences qui ont été faites par une source militaire chinoise, « le H-20 est prêt à être présenté, il s’agit juste de choisir le bon moment ». Ce rêve chinois de disposer des bombardiers furtifs se concrétise après plusieurs décennies de travail. Depuis que des scientifiques chinois ont eu accès à un F-117 Nightawk, la course chinoise avait commencé à ce sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *