Afrique: importante hausse des entrées de devises étrangères dans ce pays

Le Zimbabwe a récemment enregistré une augmentation notable de ses entrées de devises étrangères, culminant à 9,44 milliards de dollars. Cette croissance significative a été largement soutenue par l’essor des envois de fonds de la diaspora, une contribution majeure à la santé financière du pays, selon les conclusions du Comité de politique monétaire (MPC) de la Banque de réserve du Zimbabwe, présidé par le gouverneur Dr. John Mangudya. Cette évolution positive survient dans un contexte où le comité s’est penché sur les défis économiques mondiaux, cherchant des moyens de maintenir la stabilité économique du pays.

Les envois de fonds de la diaspora jouent un rôle crucial dans l’équilibre des réserves de devises étrangères du Zimbabwe. Ces envois ont pris une place prépondérante depuis 2009, dépassant même les investissements directs étrangers (IDE). À la fin du mois d’octobre, ces envois représentaient 16 % des 9,44 milliards de dollars d’entrées de devises étrangères.

Publicité

Le gouverneur Mangudya a souligné l’importance de ces investissements pour la stabilité financière du pays, mettant en lumière leur contribution indispensable à l’économie nationale. Dans le cadre des réformes mises en œuvre par la banque centrale après juin, des mesures ont été prises pour stabiliser le taux de change et maîtriser les niveaux d’inflation.

Notamment, une exigence d’augmentation des contributions fiscales en monnaie locale aux dates de paiement trimestrielles (QPD) a été mise en place. Ces actions ont contribué à consolider la stabilité financière, tout en reflétant les défis liés au système de double monnaie du Zimbabwe. En réponse à ces évolutions, le comité de politique monétaire a approuvé des initiatives visant à renforcer l’attractivité des investissements de la diaspora.

Des incitations fiscales ont été envisagées dans ce but précis. De plus, des engagements ont été pris pour revoir les taux d’intérêt, en tenant compte des tendances de l’inflation. Ces mesures visent à non seulement attirer davantage d’investissements de la part des ressortissants vivant à l’étranger, mais aussi à consolider la résilience économique du pays, une nécessité au vu des défis actuels.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *