Alzheimer: cette activité physique peut prévenir la maladie

L’activité physique, souvent reconnue pour ses bienfaits sur la santé corporelle, joue aussi un rôle essentiel dans la santé cérébrale et la prévention de maladies comme l’Alzheimer. Des études récentes révèlent que des activités physiques modérées, telles que la marche, peuvent ralentir le déclin cognitif associé au vieillissement.

Des recherches approfondies montrent que les individus pratiquant une activité physique régulière ont un volume cérébral plus important dans des zones clés, notamment le lobe frontal et l’hippocampe. Ces observations indiquent que même des exercices modérés peuvent avoir un impact considérable sur la préservation de la santé du cerveau.

Publicité

Avec l’avancement en âge, un déclin naturel des capacités cérébrales se produit, affectant la mémoire et la vitesse de prise de décision. Ce déclin est lié à des changements dans la structure du cerveau, comme la réduction de son volume. Cependant, l’exercice physique régulier, comme le suggère l’Institut de Cardiologie de Montréal, peut non seulement maintenir, mais aussi améliorer la santé cérébrale et diminuer le risque de démence.

L’effet de l’exercice sur le cerveau va au-delà de la simple augmentation du volume cérébral. Il stimule la croissance de nouveaux vaisseaux sanguins, améliore la connectivité neuronale et augmente les niveaux de certains facteurs de croissance, favorisant ainsi la plasticité cérébrale. Ces effets sont particulièrement bénéfiques pour l’hippocampe, une région essentielle pour la mémoire.

L’exercice physique s’avère donc être un outil puissant dans la prévention de l’Alzheimer. Des études, y compris celle publiée dans « The Lancet« , identifient l’activité physique comme un facteur de risque modifiable majeur pour cette maladie. Les chercheurs soulignent l’importance d’une sensibilisation accrue à cet égard, en particulier chez les personnes âgées.

Publicité

L’incorporation de l’exercice physique, en particulier de la marche, dans la routine quotidienne est fortement recommandée. Une activité régulière, comme la marche rapide pendant au moins 150 minutes par semaine, peut jouer un rôle crucial dans la prévention de maladies dégénératives telles que l’Alzheimer, en maintenant la santé cérébrale et en réduisant le risque de démence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *