Cette menace qui inquiète l’occident en mer rouge

Les tensions en mer Rouge inquiètent de nombreuses nations, notamment à cause des répercussions que les différentes opérations observées sur place ont sur le commerce international. En effet, près de 30% du commerce international maritime transite par la région. Face aux risques que représentent désormais les traversées (attaques, prises d’otages), de nouvelles routes sont explorées.

Or, ces nouvelles routes sont généralement plus longues et donc plus coûteuses. Résultat, les commandes mettent plus de temps à arriver et tout coûte plus cher, que ce soit pour les entreprises… Ou pour le consommateur final. De fait, une coalition internationale, menée par les États-Unis et le Royaume-Uni a été mise en place pour permettre aux navires de passer avec plus de certitudes.

Publicité

Les Houthis menacent de couper internet

De leur côté, les rebelles Houthis pourraient être tentés d’opter pour une toute nouvelle stratégie… À savoir s’attaquer aux câbles internet. Et si cela venait à se concrétiser, cela pourrait avoir d’importantes répercussions sur l’Europe et le reste du monde. Preuve de leur sérieux quant au sujet, les rebelles Houthis ont publié sur le compte Telegram, une carte sur laquelle on voit apparaître ces mêmes câbles.

Du côté des décideurs, cette menace laisse entendre le pire. Pour le Gulf International Forum (think tank américain), le fait que le Yémen soit à un emplacement “critique”, puisque les câbles sous-marins du monde entier y passent à proximité, rend les menaces particulièrement crédibles. Pour autant, une telle action aurait d’importantes répercussions sur le groupe soutenu par l’Iran.

Une riposte armée en cas de coupure ?

En cas de coupure internet généralisée, c’est tout un pan de l’économie mondiale qui pourrait être concernée. Résultat, il n’est pas à exclure que des opérations militaires aient rapidement lieu, afin de répondre aux actions lancées. Mais là encore, les forces armées pourraient avoir du mal à communiquer, car elles aussi dépendent d’un internet connecté et fonctionnel.

3 réponses

  1. Avatar de Bahdon Abdillahi
    Bahdon Abdillahi

    Avant même de détruire les câbles sous-marins, qui relient l’Asie, l’Afrique et l’Europe, les actions des Houthies ont eu un impact négatif sur l’économie djiboutienne. L’économie de ce petit pays de la Corne de l’Afrique repose sur le commerce maritime. Le Port Autonome de Djibouti voit transiter au moins 20.000 bateaux des marines marchandes, mais aussi des centaines de bateaux de guerre par an. N’oublions que ce pays accueille des bases des grandes pays, sauf la Russie. La Corne de l’Afrique et le Canal de Suez sont des points stratégiques pour les économies des pays du Nord, principalement pour les approvisionnements en gaz et pétrole du Golfe Arabo-persique, mais c’est aussi important pour le Japon et la Chine, sans oublier l’Inde dont une grande partie de leurs produits destinés à l’Europe passent par ce port djiboutien. Mais c’est dans les échanges entre les bases de l’otan, éparpillées dans le monde qui seraient le plus affectées par la rupture des câbles sous-marins. Chinois et Russes cherchent d’autres voies pour le commerce maritime, plus long certes, mais que ne seraient pas sous le contrôle des entreprises d’assurance du Royaume Uni. Depuis l’ouverture du Canal de Suez à la fin du 19ème siècle, ce sont des entreprises maritimes britanniques qui contrôlent.

  2. Avatar de Jilali ahmar
    Jilali ahmar

    Il faut résoudre le problème ou plutôt les droits des palestiniens loin de l’égoïsme de l’occident corrompus par les usa…..

    1. Avatar de Justin
      Justin

      Vrais

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *