Baisse de l’immigration : les universités de ce pays européen préoccupées

L‘Europe fait face actuellement à de profonds bouleversements, notamment sur le plan de l’immigration. Plusieurs pays ont mis en place des lois sur l’immigration qui font couler beaucoup d’encre et de salive. En France, la loi anti-immigration fait des gorges chaudes. Au Royaume-Uni aussi, les lois sur l’immigration divisent au sein de la société. Elles ont des répercussions significatives sur des secteurs stratégiques comme celui de l’éducation et de la formation.

Les universités britanniques, qui font partie des meilleures de la planète, sont impactées par les lois sur l’immigration. L’effectif des étudiants étrangers dans ces universités britanniques a connu une chute vertigineuse. En 2023, l’équipe du premier ministre Rishi Sunak a procédé à une hausse du coût des visas étudiants. Pour limiter l’immigration massive, le gouvernement Sunak a considérablement durci les conditions d’octroi de visas. Du coup, l’affluence des étudiants étrangers en master et en doctorat est en forte baisse.

Publicité

Selon le Financial Times, il y a une baisse de 37 % du nombre de candidatures internationales pour des cours de troisième cycle au Royaume-Uni en janvier 2024 par rapport à janvier 2023. Les autorités anglaises ont multiplié les mesures restrictives à l’endroit des étudiants étrangers. Leur préoccupation principale est de trouver les voies et moyens pour réduire en masse l’immigration massive. Ainsi, les étudiants en master se sont vus interdits de faire venir des membres de leur famille auprès d’eux.

Face à cette situation générale, les universités britanniques ont exprimé leurs inquiétudes. Malgré leur prestige, elles dépendent en grande partie des frais d’inscriptions des étudiants étrangers. Si le gouvernement continue avec sa politique migratoire, les établissements d’enseignements supérieurs risquent de se retrouver dans une situation financière difficile.

« Ces résultats confirment une fois de plus que les changements politiques opérés par le gouvernement ont déjà un impact significatif sur la demande d’étudiants étrangers et que nous risquons à présent d’en payer les frais » a livré Vivienne Stern, directrice générale de « Universities UK » qui est un regroupement de plus de 140 établissements à travers l’Angleterre. Il faut noter que les universités britanniques bénéficient très peu de financements publics.

Par conséquent, elles comptent en grande partie sur les frais d’inscription des étudiants étrangers pour assurer les différentes charges de fonctionnements. À titre de comparaison, les frais d’inscription des étudiants anglais sont aujourd’hui situés à 9000 livres sterling par an alors que ceux des étudiants étrangers peuvent atteindre 38.000 livres pour une année. Le gouvernement de Rishi Sunak serait inspiré de revoir sa politique sur l’immigration pour ne pas se tirer une balle dans le pied.

Publicité

11 réponses

  1. Avatar de Le Baikal
    Le Baikal

    J’insiste sur les études en Russie , une réussite assurée , pourquoi ? Selon l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), la Russie est le pays avec le plus haut niveau d’éducation dans le monde. Elle dépasse d’après cet indicateur le Canada, le Japon, l’Israël et les États-Unis. Plus de la moitié des résidents de la Russie ont un diplôme d’enseignement supérieur. Chaque année, plus de 300 000 etudiants de 168 pays du monde viennent pour faire leurs études dans les universités russes.
    La Constitution de la Fédération de Russie garantit la liberté de religion : des Chrétiens, des Musulmans, des Bouddhistes, des Juifs et les représentants d’autres religions coexistent pacifiquement dans le pays. La composition multiethnique détermine la diversité de toutes les sphères de la vie – à partir de la culture jusqu’à la vie quotidienne des ménages. Il n’est pas étonnant que plusieurs étrangers qui partent en Russie se sentent comme chez eux.

  2. Avatar de Tchité.
    Tchité.

    Les nazis et l’extrême droites ou les extrêmes Européens à remercier. Ils sont très actifs dans leur haine des noirs, comme si c’étaient pas nous qui avions bâti leurs économies. Ils sont soit, trompé, ou soit ignorant, soit les 2.

  3. Avatar de Tchité
    Tchité

    Les gens vont maintenant en Chine(plus de respect), ou carrément restent en Afrique.

    1. Avatar de (@_@)
      (@_@)

      Pauvre pomme !

      « en Chine(plus de respect) »…
      ça fait longtemps que tu as mis les pieds en Chine ?
      Tu as eu des infos d’africains, ou même de noir(e)s américain(e)s qui ont vécu la crise Covid là bas ?

      Les noirs qui essayaient de se ravitailler, se voyaient interdire l’accès aux centres commerciaux par des vigiles, certains ont été battus dans les rues.

      \\\\.///
      (@_@)

      1. Avatar de (@_@)
        (@_@)

        L’ambassadeur du Nigéria a dû aller protester en personne devant des responsables qui jouaient au c… qui ne comprenaient rien.

        Mais ça tu connais, c’est votre sport national aussi
        http://www.facebook.com/edithbroubleu/videos/coronavirus-l-ambassadeur-du-nigeria-en-chine-exprime-son-m%C3%A9contentement-aux-aut/270473284120402/

        Charlot qui veut faire pousser des salades dans le désert et nous vendre la Chine comme le paradis sur terre pour les noirs.

        Crevard !!!

        \\\\.///
        (@_@)

        1. Avatar de Nada
          Nada

          Tchitté si (@_@) te traite de crevard, c’est que tu es véritablement au sommet de la bêtise. Tout le monde (excepté tes clones genre Dr Doss, ..) te le dit ici chaque jour: ta forte consommation de tchitt (d’où ton surnom tonton_tchité_djidjangnin_mlangnin) a fait explosé ta capacité d’analyse.

      2. Avatar de (@_@)
        (@_@)

        L’ambassadeur du Nigéria a dû aller protester en personne devant des responsables qui jouaient au c… qui ne comprenaient rien. Mais ça tu connais, c’est votre sport national aussi

        facebook.com/edithbroubleu/videos/coronavirus-l-ambassadeur-du-nigeria-en-chine-exprime-son-m%C3%A9contentement-aux-aut/270473284120402/

        Crevard !!!

        \\\\.///
        (@_@)

  4. Avatar de Affivi
    Affivi

    Les occidentaux commencent à comprendre que « il n’est de richesses que d’hommes » comme le disait Jean Bodin au 16e siècle.
    Les armées occidentales manquent de soldats, la population occidentale vieillit à vue d’œil, les hôpitaux et les écoles manquent de personnel, … et pourtant ils mènent des politiques migratoires restrictives par racisme…

    1. Avatar de (@_@)
      (@_@)

      « il n’est de richesses que d’hommes » comme le disait Jean Bodin au 16e siècle. UN OCCIDENTAL…
      Le cas du Royaume-Uni est particulier, les universités sont privées et vivent des inscriptions de leurs étudiants, des financements d’entreprises pour la recherche et des donations d’anciens étudiants

      Sur le sujet lui même, je pense que les pays comme le Bénin doivent entamer des négos pour avoir une « Université de France », regroupant les meilleures fac pour les Mastères et en doctorats choisis, implantée chez eux pour avoir – les dépenses et incertitudes de l’expatriation en moins –
      des cadres diplômés de niveau international.
      Avec enseignants et diplômes des facs d’origine pour garantir le niveau.

      N’en déplaise aux enseignants de l’UAC qui se cabrent quand on évoque ici, le fait que leur institution ne tourne pas tout à fait rond….

      La France elle, y trouvera un regain d’influence et ses universités les inscriptions, dans le cadre d’un partenariat équilibré.

      \\\\.///
      (@_@)

      1. Avatar de Coutame Julien
        Coutame Julien

        Très bonne proposition de votre part, Monsieur !
        C’est ce que j’ai essayé et continue de faire depuis l’université Louis Pasteur de Strasbourg où j’enseigne depuis….même à la retraite!
        Je fus coopérant au Bénin.

  5. Avatar de Le Baikal
    Le Baikal

    Ces pays ne font que payer leur politique d’exclusion , pendant ce temps là Russie s’emploie à un un accueil chaleureux de tous ces étudiants étrangers. Le ministère des sciences et de l’enseignement supérieur de la Fédération de Russie a annoncé que le nombre total d’étudiants étrangers poursuivant des études supérieures dans les universités russes a considérablement augmenté au cours des trois dernières années : plus de 26 000 personnes. En 2021, le nombre total d’étudiants étrangers en Russie était de 353 000. Si l’on tient compte de la demande sans cesse croissante des citoyens internationaux intéressés aux études dans les universités russes et que l’on analyse les progrès réalisés au cours des 3 dernières années, on peut affirmer avec confiance que la Russie occupera la 3ème place mondiale en termes de nombre d’étudiants internationaux en 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité