Afrique: cette mine promet de rapporter un montant colossal

Dans un contexte où le secteur minier de la Congo Brazza peine à atteindre son plein potentiel malgré ses ressources minérales abondantes, une lueur d’espoir se profile à l’horizon. Les pourparlers entre Kore Potash, société minière basée au Royaume-Uni, et le géant chinois Power China pour la construction d’une mine de potasse suscitent un intérêt croissant.

Cette initiative pourrait transformer le paysage économique du Congo-Brazzaville en diversifiant ses sources de revenus et en réduisant sa dépendance à l’égard de l’industrie pétrolière. Le projet de potasse Kola, porté par Kore Potash, vise à exploiter les vastes gisements de potasse du pays, offrant ainsi une opportunité de croissance économique significative.

Publicité

Annoncée dans les résultats financiers de Kore Potash publiés à la fin du mois de mars, la société ambitionne de conclure un contrat d’ingénierie, d’approvisionnement et de construction pour le projet Kola au cours du deuxième trimestre de l’année 2024. Cette annonce intervient après des mois de négociations avec Power China, qui a soumis une proposition en février dernier.

Selon un accord préliminaire conclu en juin 2022 entre Kore Potash et Power China, le projet prévoit le développement d’une usine de traitement d’une capacité de 2,2 millions de tonnes, permettant ainsi l’exploitation de la mine sur une période de 31 ans. Cependant, malgré les progrès réalisés dans les discussions, aucune date n’a encore été fixée pour la décision finale d’investissement.

L’investissement initial nécessaire pour la construction de cette mine est estimé à 1,83 milliard de dollars américains, avec un délai de 40 mois pour achever les travaux. Ces chiffres reflètent l’ampleur du projet et l’engagement des parties prenantes à concrétiser cette vision ambitieuse.

Si le projet Kola voit le jour, il pourrait marquer un tournant majeur dans l’histoire minière du Congo-Brazzaville. En plus de générer des revenus annuels estimés à 773 millions de dollars et un EBITDA de 583 millions de dollars, selon les projections de Kore Potash, il contribuerait également à diversifier l’économie du pays et à créer des emplois pour la population locale.

Publicité

Une réponse

  1. Avatar de charles
    charles

    montant colossal pour qui?
    Qui va bénéficier réellement de cette manne financière?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité