Photo Credit: ScanNews Nigeria

Les combattants de la secte islamiste Boko Haram ont attaqué une école de filles dans le nord-est du pays. Après cette attaque une cinquante de lycéennes sont restées introuvables. Quatre (4) ans après le rapt de masse de près de 276 lycéennes de Chibok (dans le nord du Nigéria), les combattants de Boko Haram ont jeté leur dévolu sur les apprenantes de la Girls Science Secondary School.

Selon les recoupements, ils ont encore fait des victimes. Malgré le fait que les élèves et leurs professeurs se sont enfuis en brousse par peur d’être enlevés, les autorités et les parents restent sans nouvelles d’une cinquantaine de lycéennes.

Chibok bis répétita !

De sources concordantes, c’est la crainte et la peur dans les rangs des parents de ces lycéennes qui ont fait un tour ce mercredi dans le lycée pour prendre des nouvelles de leurs enfants. Dix autres lycéennes qui avaient pris leurs jambes à leurs cous lors de l’attaque ont été récupérées. Une minutieuse filature est mise en branle pour rattraper celles disparues ou détenues dans les liens de Boko Haram a confié le gouverneur de l’Etat de Yobe, dans le nord-est du Nigeria selon les médias locaux.

Par ailleurs, ces assaillants qui ne sont pas à leur premier essai ont endommagé quelques bâtiments et des salles de classe sur leur passage.

1 COMMENTAIRE

  1. Boko haram finalement nous emmerde Ses militants tuent tout sur leur passage C’est le moment de deployer des drones et de procéder à une surveillance satellitaire de le zone
    Encore faut-il savoir si des éléments de la sécurité ne sont pas complices dans ce pays de désordre bien organisé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.