Photo: wikipedia

Au Botswana, le président Ian Khama s’en est pris au président américain Donald Trump qu’il accuse de vouloir encourager le braconnage dans son pays. Pour rappel, le président Trump a décidé d’annuler l’interdiction d’importation des trophées de chasse en provenance de plusieurs pays africains. 

Pendant une conférence axée sur la conservation des éléphants d’Afrique, le président du Botswana, Ian Khama n’a pas fait dans la langue de bois. Pour lui, le gouvernement américain veut encourager le braconnage au Botswana:

Je veux profiter de ce moment pour condamner dans les termes les plus fermes la décision prise par l’administration Trump qui a publié le 1er mars un mémorandum avec effet immédiat, selon lequel le gouvernement américain envisagerait de délivrer des permis pour certains trophées d’éléphants provenant de six pays africains (…) Je pense que cette administration sape nos efforts et encourage aussi le braconnage, car elle sait que nos lois interdisent la chasse au Botswana ” a affirmé le président Ian Khama.

Pour rappel, une photo du fils de Donald Trump tenant dans ses mains une queue d’éléphant, avait circulé sur la toile provoquant la colère des défenseurs des animaux. De là à penser que le fils a encouragé le père…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.