Des opérateurs économiques menacés de poursuite judiciaire par une banque de la place

Selon des sources concordantes, une banque de la place aurait décidé de rendre la vie dure aux opérateurs économiques en les sevrant de financement mais aussi en poursuivant en justice tous ceux parmi eux qui lui doivent.

Publicité

Une banque de la place adopte depuis quelques jours par une attitude bien paradoxale. Au lieu d’accompagner  les opérateurs économiques afin de booster le développement du Bénin, elle s’affiche de plus en plus en prédatrice de l’activité économique. Depuis quelques jours, elle a mis en exécution une de ses menaces en engageant des poursuites judiciaires contre des opérateurs économiques qui lui doivent de l’argent et qui ont créance sur l’Etat. En effet, ces opérateurs économiques sont des prestataires de l’Etat qui ont exécuté des marchés publics et qui sont en instance de paiement par le trésor public.  Sur instruction de son siège, elle aurait interdit à ses commerciaux et  agents chargés de crédit de ne plus financer les opérateurs économiques Béninois, sans aucune distinction, et surtout les prestataires de l’Etat et ne serait plus prête à octroyer de financement à ceux qui présenteraient à ses portes des bons de commande et des marchés publics. Cette situation risque de plomber un peu l’activité économique et ralentir les efforts de croissance économique consentis par le Chef de l’Etat et son gouvernement. Mais des autorités de notre pays, les responsables de cette banque s’en foutent à merveille. Selon des sources concordantes, certains hauts responsables de cette banque au Bénin auraient été renvoyés d’un autre pays africain où ils ont pris des décisions similaires. Actuellement, rien ne semblent inquiéter ces responsables. Ils comptent, disent-ils, sur « leur puissant réseau de lobbying au niveau international » qui leur ouvrent la porte à tous les excès. (à suivre).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *