Coopération entre l’Uac et les universités privées pour une formation supérieure de qualité

A l’amphi Idriss Deby, hier mardi 08 octobre, il a été procédé, en vue de conjuguer les efforts pour une formation des ressources humaines de qualité, à la signature d’un accord de coopération entre l’Uac et les universités privées du Bénin. Désormais une réalité. Longtemps souhaité par les Chefs d’Etat de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africain (Uemoa), le partenariat public-privé dans le secteur de l’enseignement supérieur est, depuis hier, mardi 8 octobre, chose effective.

Publicité

A l’occasion d’une cérémonie organisée à l’amphi Idriss Deby Itno, il a été procédé à la signature d’un accord de coopération entre l’Université d’Abomey-Calavi et les universités et établissements privés d’enseignement supérieur. La lecture du document d’accord-cadre entre les différentes parties, laisse transparaître la volonté des désormais partenaires, de «conjuguer leurs efforts pour contribuer à la formation de ressources humaines de qualité». Et pour cela, il est prévu, dans le cadre de cet accord, entre autres, la mobilité des enseignants et des apprenants, échange de technologies, organisation conjointe de symposium, certification des apprentissages données dans les établissements privés.

Convaincu que la mission de développement du Bénin incombe aussi bien aux universités publiques que privées, le Recteur Brice Augustin Sinsin a, dans son allocution lors de la cérémonie de signature d’accord, insisté sur la nécessité de l’union du public et du privé. «Nous devons mutualiser nos efforts, nos capacités, nos ressources», s’est exprimé le Recteur, qui pense que ce qui est atout chez l’un doit être utilisé par l’autre pour son développement.

Dans son allocution, Alain Capo-Chichi, président de l’Association des établissements privés d’enseignement supérieur (Adepes), qui a salué le Leadership du Recteur, a souhaité que l’accord soit un véritable mariage entre l’Uac et les universités privées. Car, affirme-t-il, «nous ne pouvons plus avoir deux secteurs distincts dans l’enseignement supérieur». Si le président de l’Adepes s’est inquiété  de la façon dont le présent accord de partenariat sera opérationnalisé, le Recteur se veut rassurant. «En ce qui concerne (cet accord), s’est-il engagé, nous allons suivre tout ce qui est contenu dans l’accord-cadre.»

Publicité

Les engagements étant ainsi pris, à la suite du paraphe et de la signature des documents de l’accord de coopération entre l’Uac et les universités privées, en avant donc pour une formation supérieure de qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *