Bénin: les démobilisés du service militaire d’intérêt national de nouveau dans les rues

Les démobilisés du service militaire d’intérêt national (SMIN), notamment ceux n’ayant pas été reversés dans la fonction publique, sont une nouvelle fois dans la rue. Après leur première marche le 8 août dernier, les milliers de jeunes laissés à eux-mêmes après un an de service dans l’administration ont de nouveau battu le macadam ce mardi 20 septembre 2016.

Publicité

Ces jeunes sont une nouvelle descendus dans les rues pour manifester leur mécontentement quant à la non tenue par l’Etat de ses engagements vis-à-vis d’eux et dénoncer par la même occasion l’injustice dont ils ont été l’objet de la part des dirigeants. Selon les marcheurs, des démobilisés ayant servi dans l’administration et l’enseignement, le gouvernement, précisément celui dirigé par le Président Boni Yayi, a inséré en sourdine leurs camarades ayant servi dans la santé et les a laissés au chômage. Raison pour laquelle, ils réclament justice et ce, à travers leur réinsertion dans la fonction publique. Cela, au risque de devenir des dangers pour la population.

« Nous ne voulons pas être des braqueurs professionnels », pouvait-on en effet lire sur les pancartes brandis par les marcheurs pour qui un « jeune trahi égale à Boko haram ».

Indiquons qu’outre, leur insertion dans la fonction publique, les démobilisés du service militaire d’intérêt national exigent le paiement de leur prime de démobilisation restée jusqu’ici impayée par l’Etat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *