Marche de protestation du Fsp: Les forces vives de la nation ne veulent pas de la révision

Marche de protestation du Fsp: Les forces vives de la nation ne veulent pas de la révision

Selon les principaux organisateurs de la marche, la nouvelle constitution si elle est adoptée en l’état, va renforcer les pouvoirs du Chef de l’Etat, protéger les anciens présidents, ministres et députés contre toute poursuite judiciaire, renforcer davantage l’impunité, la violation des libertés publiques et autres.

La constitution du 11 décembre, un “fétiche” selon Houngbédji
Partages

Comme nous l’avions annoncé dans l’une de nos parutions, le front pour le sursaut patriotique (Fsp) a marché contre la révision de la Constitution hier 30 mars 2017 dans le Littoral.

Très tôt ce jeudi, les forces vives de la nation ont pris d’assaut la bourse du travail pour participer à la marche de protestation initiée par le front pour le sursaut patriotique, afin d’aller d’une part contre le projet de loi portant révision de la Constitution du 11 décembre 1990, et pour d’autre part dénoncer les dérives du pouvoir en place. Après le rassemblement et quelques précisions de taille à l’endroit des participants en ce qui concerne l’itinéraire à suivre, le top a été donné.

De la bourse du travail, la marche a pris par le boulevard Maro-Militaire, l’église Saint-Michel, le carrefour de-Souza, le carrefour Lègba, le marché Saint-Michel, le carrefour Sikècodji avant d’échouer à la place de l’Etoile aux environs de 11h où des déclarations ont été faites.

Sifflets, fanfares et vuvuzélas à l’appui, les participants bien encadrés par les hommes en uniformes, sur un ton ferme, engagé et parfois exagéré, ont scandé des propos hostiles à l’actuel régime, et notamment à son Chef, Patrice Talon. Au fur et à mesure que les marcheurs progressaient, ils se faisaient rejoindre par des curieux et des personnes acquises à la même cause.

Dans un mouvement d’ensemble, ils ont dit un ‘’non’’ catégorique à la révision de la Constitution, parce que le texte proposé par le gouvernement et qui est en étude actuellement au niveau de la commission des lois au parlement, contient des dispositions qui seront suicidaires pour le peuple. Selon les principaux organisateurs de la marche, la nouvelle constitution si elle est adoptée en l’état, va renforcer les pouvoirs du Chef de l’Etat, protéger les anciens présidents, ministres et députés contre toute poursuite judiciaire, renforcer davantage l’impunité, la violation des libertés publiques et autres.

Ils dénoncent également la gestion autocratique de Patrice Talon et l’appellent à déposer le tablier comme son ministre Candide Azannaï. Il y avait au premier plan des marcheurs, les premiers responsables des organisations syndicales comme la Csa-Bénin, la Cgtb, la Cstb, l’Unstb, la Cosi-Bénin, la Fesyntra-Finances etc. On  a noté la participation active d’anciens secrétaires généraux comme Dieudonné Lokossou et Pascal Todjonou.

Au second plan, on pouvait noter des organisations politiques comme le Pcb, le Pvr, le Plp pour ne citer que celles-là, la convention patriotique des forces de gauche, sans oublier les femmes des marchés, les élèves, les travailleurs de toutes catégories, les étudiants, les artisans et autres. D’autres manifestations plus énergiques sont annoncées pour  les jours à venir si le projet n’est pas retiré dans l’immédiat de l’Assemblée Nationale

Commentaires

Commentaires du site 6
  • Avatar commentaire
    Rosy 2 mois

    FRANCK M MAKON INDIVIDU CREUX COMME UN TAMBOUR. TROP BE.TE ET AVEC DES ECRITS DENUDES DE TOUT BON SENS. TU ES TROP PETIT DANS TA TETE ARRETE D’ECRIRE ET VA TE RECYCLER DANS LE RAMASSAGE DES ORDURES IL Y A DU BOULOT POUR TOI A COTONOU. VRAIMENT TU AS UN SOUCI. TU ES UN ES.CLA.VE A QUI ON A ENLEVE LES CHAINES DES PIEDS. TU AS REPRIS CES MEMES CHAINES POUR ALLER LES METTRE DANS TA TETE. L’ANO.RE.XIE MEN.TALE SE SOIGNE CEST UN TROUBLE PSY.CHIA.TRI.QUE VA CONSULTER TU AURAS UNE TRITHERAPIE ESPECE DE SI.DA.Ï.QUE.

  • Avatar commentaire
    Vincenzo 2 mois

    Il me manque le prince de tchaourou. Il m’aurait molesté ces marcheurs dans le sang. Il me manque yayi, il me manque.

  • Avatar commentaire
    Gont Gont 2 mois

    Bravo!!!! J’applaudis des deux mains cette marche. Si Talon ne nous écoute pas, on va le chasser du pouvoir, à défaut pour lui de démissionner.

    • Avatar commentaire
      aziz 2 mois

      On ne peut pas applaudir tous ceux qui ont appelé à voter pour talon

      A peine 1 an..ils devaient présenter des excuses..à ce peuple qu’ils ont induit en erreur..par manque de dsicernement

      Avec lz..le benin..serait déjà cité en exemple de resussite..n’est ce pas

      • Avatar commentaire
        GbetoMagnon 2 mois

        “On ne peut pas applaudir..” On doit au contraire saluer le sens de responsabilité de ceux qui participent et opèrent à une veille citoyenne de tout instant.

        Que désormais chaque élu comprenne:

        – qu’un mandat n’est pas un chèque en blanc, à remplir comme on veut, mettre à l’ordre de qui on veut, et endosser comme bon lui semble.

        – qu’il est élu par les citoyens pour agir selon leurs intérêts, sous peine d’être neutralisé, voire pourchassé s’il commettait des crimes ou des délits passibles de sanctions.

    • Avatar commentaire
      Anonyme 2 mois

      Applaudis des deux tes.ticules si tu veux. La constitution sera révisée d’une manière ou d’une autre et les réformes passeront. Vous êtes trop mau.vais dans ce pays.