Révision de la constitution: La première circonscription électorale dit « Non »

Révision de la constitution:  La première circonscription électorale dit « Non »

Revision de la constitution : Les populations de la 15è circonscription électorale expriment leur mécontentement

Le député Idrissou Bako et sa suite sont descendus sur le terrain en parcourant chacune des trois communes composant la première circonscription électorale dont il est élu. Le périple a démarré par la commune de Malanville où l’honorable Idrissou Bako a consulté sa base le lundi écoulé, sur le contenu du projet de révision de la constitution. L’objectif poursuivi par l’élu de la première circonscription électorale est de recueillir l’avis de ses mandants sur le contenu de ce texte de loi. Malheureusement, ce député s’est heurté à une opposition radicale de ses mandants malgré l’option participative qu’il a choisie et les nombreuses explications fournies par ce dernier. A Karimama, c’était pareille. On pouvait constater une certaine réticence des populations à la base contre ce projet de loi modificative de la constitution.

Les populations de ces communes ont plutôt parlé de leur condition de vie très précaire. Pour elles, il ne sert à rien de parler de la révision de la constitution tant que le peuple souffre et ne trouve pas de quoi manger. Après les étapes de Malanville et Karimama, le député va se rendre également dans la commune de Kandi pour le même exercice. Probablement que le message sera le même du côté des populations, puisque pour ces mandants, les priorités sont autres que la révision de la constitution

Commentaires

Commentaires du site 15
  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 5 mois

    Et nous pensons que saley , aussi député du coin sera en phase avec la population qui ne veut pas de la révision. Mais nous doutons de l’autre arifari Bako qui lui mange avec les ruptucons

  • Avatar commentaire
    Septime Potan DAUDET 5 mois

    Démarche ILLEGALE. Les députés s’en vont consulter leurs électeurs, leur base électorale et prendre leurs avis. Nous sommes au Benin, on ferme les yeux des fois sur les principes de droit. Dans le fonds, c’est Illégale dans la mesure où ils n’ont pas un mandat impératif. Nos députés n’ont donc pas besoin de l’avis de leurs mandants avant de se prononcer sur cette affaire crapuleuse, puisqu’ils votent régulièrement des lois sans l’avis du peuple.Ils sont aux abois et ils veulent sauver peau courant tout azimut après que quelques déshonorables d’entre eux aient pactisé avec le diable qui dans un mépris invite à son diner abject: Manger mais n’oubliez pas: Tout à un Prix. SPD

    • Avatar commentaire
      macontribution 5 mois

      Mr BAUDET vous vous basez sur quelle loi pour dire que c’est illégal de consulter la base. Vous dites encore plus loin je cite “Nous sommes au Benin, on ferme les yeux des fois sur les principes de droit. Dans le fonds, c’est Illégale dans la mesure où ils n’ont pas un mandat impératif”. je suis d’accord avec vous qu’ils ont un mandat impératif. Voici la signification de ce que vous dites :Les députés élus sur un mandat impératif ne représentent que leurs électeurs et non pas l’ensemble de la nation. Conclusion ils sont légitimes pour consulter leur base afin de tenir compte de leurs avis dans ce cas d’espèces.
      merci

      • Avatar commentaire
        Septime Potan DAUDET 5 mois

        DAUDET SVP – Venons-en à la controverse. Selon les philosophies politiques auxquelles on les raccroche, les mandats politiques sont de différentes qualités. Le mandat impératif est caractérisé par la faible marge de manœuvre reconnue au mandataire. Celui-ci est désigné par les électeurs pour effectuer une ou des tâches précisément définies dont il ne peut s’écarter sous peine d’engager sa propre responsabilité. L’élu n’est alors qu’un simple exécutant d’une souveraineté qui n’existe que dans le Peuple qui a procédé à sa désignation. Le mandat représentatif connaît des attributs inverses. Dans les régimes représentatifs, ce sont les élus qui expriment la volonté collective. Celle-ci n’est plus qualifiée de populaire mais de nationale. La Nation, abstraction politique qui transcende la population actuelle en englobant son histoire, son avenir, sa culture, ne peut s’exprimer que par l’intermédiaire des représentants qu’elle se donne. En cela, le mandat représentatif a précédé l’avènement de la Démocratie.
        En conclusion et schématiquement, le mandat impératif découle des principes de la démocratie directe ou semi-directe et du concept philosophique de la Souveraineté populaire. À l’inverse, le mandat représentatif résulte, lorsqu’on l’envisage dans le cadre démocratique, de l’application des principes de démocratie représentative et du concept de Souveraineté nationale. Jean-Jacques Rousseau, notamment dans Du contrat social.

      • Avatar commentaire
        Septime Potan DAUDET 5 mois

        Je vois que vous n’avez pas compris ou vous lisez trop vite et pvous êtes pressé de répondre. Tu as Raison. Alors passons on discutera d’autre chose plus simple prochainement. SPD

      • Avatar commentaire
        GbetoMagnon 5 mois

        🙂 🙂

  • Avatar commentaire
    DON 5 mois

    La honte de la République, elle est à la Marine et a un nom : patrice Talon le truand qui n’a plus aucune mesure, aucune notion de la morale et de la probité.
    Depuis bientôt 12 mois, il a montré à volonté qu’il est incapable de faire les choses dans la transparence. Tout dans le flou et en catimini parce que heurtant toute forme de morale et d’éthique :
    Nominations, passations de marchés par dès procédures obscures, révision de la loi fondamentale pour s’arroger un statut de super citoyen impunissable pur ses crimes odieux, volonté morte dans l’œuf de signer seul des accords de prêts au nom du pays dans des conditions opaques afin de prêter au Benin une partie de la fortune de Kadhafi avec des taux d’intérêt astronomiques et pour financer son PAG dont le pays n’aura jamais les ressources, les emprunts obligataires ne pouvant permettre d’atteindre 2000 milliards. Heureusement ! Heureusement pour nos enfants !
    Allez mettre votre projet de révision au fond de votre fion et distribuez le rapport djogbenou dans les WC publics.
    Cette revision, le peuple n’en veut pas et c’est la démocratie

  • Avatar commentaire
    macontribution 5 mois

    Ismael KEKO vous est la honte de la république. Ou est la déontologie journalistique. vous êtes a vomi. vous produisez un torchon qui ne se repose sur rien. je pense que vous êtes incapable d’esprit d’analyse comment êtes vous devenu journaliste. c’est grave très grave ce que vous dites. c’est l’opposant journaliste qui parle ou le soit disant. journaliste. vous n’aimez pas ce pays changer de métier svp. car un journaliste même s’il a une opinion politique doit est neutre tel n’est pas votre cas.

    • Avatar commentaire
      DON 5 mois

      La honte de la République, elle est à la Marine et a un nom : patrice Talon le truand qui n’a plus aucune mesure, aucune notion de la morale et de la probité.
      Depuis bientôt 12 mois, il a montré à volonté qu’il est incapable de faire les choses dans la transparence. Tout dans le flou et en catimini parce que heurtant toute forme de morale et d’éthique :
      Nominations, passations de marchés par dès procédures obscures, révision de la loi fondamentale pour s’arroger un statut de super citoyen impunissable pur ses crimes odieux, volonté morte dans l’œuf de signer seul des accords de prêts au nom du pays dans des conditions opaques afin de prêter au Benin une partie de la fortune de Kadhafi avec des taux d’intérêt astronomiques et pour financer son PAG dont le pays n’aura jamais les ressources, les emprunts obligataires ne pouvant permettre d’atteindre 2000 milliards. Heureusement ! Heureusement pour nos enfants !
      Allez mettre votre projet de révision au fond de votre fion et distribuez le rapport djogbenou dans les WC publics.
      Cette revision, le peuple n’en veut pas et c’est la démocratie

      • Avatar commentaire
        Septime Potan DAUDET 5 mois

        La fortune de Kadhafi? J’ai des doutes sur cette affaire. Sur le reste, je vous suis. SPD

  • Avatar commentaire
    Joeleplombier 5 mois

    Ismaèl Keko ; ékanwé . Vous et votre ami le déshonorable Idrissou Bako vous faites honte aux paisibles population de cette circonscription dite première . En fait ; Bako est dans la manipulation . Une population analphabète à qui on vend du vent . Ce Bako doit faire un examen de conscience. Je me pose encore la question de savoir pourquoi il est encore en liberté après ses malversations à la Sonapra . Comprenez donc que ce n’est pas la première circonscription de Bako qui validera ce projet . Mais les députés de notre assemblée . Ce torchon d’article n’a pas lieu d’être .

    • Avatar commentaire
      Tunde 5 mois

      Je valide . Ce sont des hérésies de l histoire. Je viens de suivre les images, il y avait un regroupement de 8 personnes dont bako lui même. une femme qui semble être une de ses nombreuses maîtresses excisee et bodjoubodjou recitait mal la leçon.
      Le processus avance !!!! La commission des lois à adopté le projet à l’unanimité moins un. Le lunatique suppléant de Tartuffe

      • Avatar commentaire
        Joeleplombier 5 mois

        Tunde
        Je salue votre intelligence sur ce forum . Votre maturité politique aussi. Et surtout; vitre niveau intellectuel très élevé .

        • Avatar commentaire
          Anonyme 5 mois

          Le vôtre aussi cher ami Joe. Avec Tundé, vous faites partie des lumières de ce forum qui compte hélas beaucoup de guignols.

      • Avatar commentaire
        aziz 5 mois

        Le condesendant tundé..n’aime pas visiblement des femmes excisées…du nord benin…

        Il prefere..les femmes aux clitoris d’hyenes…de chez lui