Affaire Icc-services : 4 responsables jugés demain devant la Cour d’assisses

Affaire Icc-services : 4 responsables jugés demain devant la Cour d’assisses

L’ex procureur général Georges Constant Amoussou et trois responsables de la structure Icc-Services [...] seront devant les juges de la Cour d’assises demain

Affaire Icc-services : Les débats renvoyés à demain

34ème dossier inscrit au rôle de la première session des assisses de l’année 2017, l’affaire Icc-Services va connaître demain vendredi 28 avril un autre rebondissement. En effet, l’ex procureur général Georges Constant Amoussou et trois responsables de la structure Icc-Services à savoir Emile Comlan Tégbénou, Nonhèmi Agossou et Nicolas Houngbèmè seront devant les juges de la Cour d’assises pour répondre des agissements à eux reprochés dans ce dossier.

De sources judiciaires, c’est dans la Salle A que l’audience aura lieu ce vendredi. Accusés de complicité d’escroquerie par appel public à l’épargne et placements irréguliers d’argent, complicité d’infractions à la réglementation des institutions mutualistes ou coopératives d’épargne et de crédit, corruption et subornation, les mis en cause devront donner ce vendredi leurs versions des faits. 150 milliards de Francs Cfa, c’est le montant collecté chez les pauvres populations en mal de profit sur tout le territoire national dans la nébuleuse Icc-Services depuis 2010.

Pour rappel, la structure Icc-Services, selon les recensements fait par des services étatiques, aurait collectée les deux tiers du montant avant de tomber en faillite. Des chiffres avancés que les responsables de la structures ont tôt fait de contester. Maintiendront-ils leur position ? Les épargnants floués peuvent-ils espérer une issue favorable ? Le procès de ce vendredi reste un indicateur.

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire
    Huen 7 mois

    En Côte d’Ivoire et au Togo, l’Etat s’est contenté de distribuer ce qu’il pouvait, et a clos ces dossiers. Pourquoi au Bénin, cette affaire a aussi duré? Et pourquoi les béninois continuent-ils d’accuser une structure sur les plus de 70 structures qui avaient exercé ces activités?

  • Avatar commentaire
    aziz 7 mois

    Les épargnants floués…?..je conteste…

    Des cu pides..cons.. idiots igna res es cros..doivent etre aux meme bancs des accusés..

    Des cu pides..floués par des cu pides plus malins qu’eux….c’est un proces..de l’ignorance

    Avant d’etre trompé..dans cette vie…il faut en avoir le gène soit meme

    Tous devaient avoir la meme peine