Bénin : Sébastien Ajavon se désolidarise de “ses ministres” et se positionne en homme politique

Bénin : Sébastien Ajavon se désolidarise de “ses ministres” et se positionne en homme politique

Sébastien Ajavon se désolidarise totalement d'eux... "Ai-je bien été clair?" a-t-il lancé aux journalistes.

Rejet du projet de constitution: Ajavon félicite les 22 députés et nie avoir financé ce camp
Partages

Sa réaction était attendue depuis “les affaires dites de cocaïne“. Dans un entretien de 90 minutes environ Sébastien Ajavon a abordé plusieurs sujets d’actualité et n’a pas manqué d’aborder les polémiques qui ont secoué le premier mandat du président Patrice Talon.

Alors qu’ils étaient alliés pendant le second tour de la présidentielle, l’homme a affiché une nouvelle facette que bien des observateurs prédisaient depuis quelque temps.

Ce qu’il faut retenir, c’est que le président du patronat n’est plus en odeur de sainteté avec le camp présidentiel… si bien qu’il a publiquement affirmé qu’il n’était comptable en rien des actions du gouvernement. Quant à ses fidèles nommés ministres sous la rupture, Sébastien Ajavon se désolidarise totalement d’eux… “Ai-je bien été clair?” a-t-il lancé aux journalistes.

Quant aux problèmes qu’il a eu il y a quelques mois, l’ancien allié du président Talon semble les situer après les interdictions qui ont frappé les étudiants d’Abomey-Calavi. Il affirme avoir rencontré le président et lui avoir affirmé qu’il ne cautionnait pas cette interdiction :

Comment un président peut interdire le droit d’association, ce qui existait et dont il a abondamment profité. Même si les jeunes ont eu à faire des actes répréhensibles fallait mettre la sécurité.. C’est encore là que vous pouvez les contrôler, pas en dehors de l’université.” a-t-il déclaré.

Pour finir, Sébastien Ajavon prévient : Je suis désormais un homme politique. Une déclaration similaire à celle du président qui affirmait il y a quelques jours qu’il ferait désormais de la politique. 

Retrouvez notre dossier sur l’intervention de Sébastien Ajavon dans nos prochaines parutions.

Commentaires

Commentaires du site 23
  • Avatar commentaire
    franco 1 mois

    Que pouvait faire un gouvernement quand c’est une agence internationale ( la DEA entre autres) qui l’informe de l’arrivée dans son pays d’une cargaison contenant de la drogue ?
    Le gouvernement se rendrait complice de narcotrafique s’il ne réagissait pas.Dans cette affaire aucun gouvernement n’aurait eu le choix.Il fallait aussi pour le gouvernement, montrer à tout le monde que nul n’est au dessus de la loi.
    Maintenant,une question : à qui profite la brouille entre messieurs Talon et Adjavon?
    C’est à M.Adjavon d’avoir du bon sens.
    C’était franco,du haut de son bêtisier et en vertu des pouvoirs qui ne lui pas conférés.

  • Avatar commentaire
    Jean 1 mois

    Ajavon n´avait devant lui que des journalistes taillés sur mesure, l´entretien était ennuyeux.

    • Avatar commentaire
      Amaury 1 mois

      @Jean,
      Et les journalistes face à Pata, comment vous les qualifieriez ? Ils ne sont pas mieux parce que, même quand Pata disait des contrevérités, ils ne pouvaient pas le relever.
      Même pipe même tabac.

  • Avatar commentaire
    Analyste 1 mois

    Voici le Bénin désormais catalogué dans le palmarès des plateformes tournantes de drogue par les Américains: http://www.agenceecofin.com/securite/1604-46625-12-pays-africains-sous-surveillance-du-narcotics-bureau-des-etats-unis

  • Avatar commentaire
    SAIZONOU 1 mois

    La Roue Tourne

  • Avatar commentaire
    Amaury 1 mois

    @aziz,

    Pourquoi devrons nous être sanctionnés pour avoir voté Pata ? Nous avions le choix entre le choléra et la lèpre, que faire dans ce cas ?
    C’est vous qui avez fait le choix de LZ qu’on devrait sanctionner pour avoir porté votre choix sur un néocolon.

    • Avatar commentaire
      Baba Didier 1 mois

      Amaury toujours sur que le brocoli était plus mauvais que sa pale copie.. Blanc a la peau noire qui nous dirige

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 1 mois

    Talon est politiquement médiocre. Même s’il allait se débarrasser de celui, sans qui au deuxième tour il n’aurait pas été Président de la République, il fallait bpas le faire aussi frontalement, il urge de peocéder savamment. A présent il a un adversaire poilitique de poids lourd,alors Point de s’étonner de tout ce qui lui arrivera.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 1 mois

    La fin approche à grandes enjambées pour ces deux lascars qui sont entrain de ridiculiser le BENIN , les deux lascars étant adjavon et talon

  • Avatar commentaire
    Helian 1 mois

    Talon a perdu la boussole. Il est dans le tourment politique et acculé de tout part.

    • Avatar commentaire
      Philippe 1 mois

      Si le linge est sale, il y a tout de même quelqu’un qui l’a salit ?

  • Avatar commentaire
    Tundé 1 mois

    Il se cherche, il pleurniche.
    Pour rappel, le candidat Ajavon avait les plus forts appuis de la classe politique. Une trentaine de députés était à son actif dont Pr Nago. Il avait pu caser 3 ministres dans le gouvernement.
    Notre narcotraf a perdu le contrôle du groupe de députés, mais il n’a pas convaincu ses 3 ministres de son innocence dans l’affaire des conteneurs satanique. Les ministres restent et lui, il se desolidarise de quoi ? Qui l’a sollicité pour être solidaire de quoi ? Il veut récupérer les étudiants parce qu’il en désarroi, en perte de vitesse et veut exister.

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR 1 mois

      Tundé, et toi et ton es.croc de talon rongez vos dents contre la sacrée déculottée que vous venez de recevoir dans votre projet bidon de révision de notre constitution

  • Avatar commentaire
    aziz 1 mois

    Moi je sens venir…petit à petit..une grande operation…de retournement…pour encore enfariner le peuple beninois..

    1..Azanai…qui quitte le gouvernement avec fracas.

    2..rosine qui se désolidarise de talon…

    3 soglo tirant à boulet rouge sur talon..

    4…ajavon…qui démarque de la rupture..

    Et pourtant..et pourtant ceux sont les memes..qui à peine…1 an..ont poussé le peuple à voter pour talon..puisque pour eux c’était le meilleur choix..

    Les affiches de campagnes sont encore là..sous nos yeux…les reportages vidéo…sont encore là…tous frais..

    Pourquoi les journalistes ne les mettent pas devant leur culpabilité évidente..en leur montrant les preuves de leurs i mpostures

    Je les vois..déjà..nous dire qu’ils sont blancs..comme neige,…demander encore la confiance des beninois..afin de leur imposer..dans les prochaines campagnes des choix

    Dans ce calcul..des gens que je viens de citer…le fond de leur pensée…les legislatives…et leur sieges

    Il vaut mieux pour eux de descendre du bateau qui coule…avant qu’il ne soit trop tard.

    Aujourdhui…si lz,yayi..se mette à battre campagne..pour les legislatives…ils auront plus que la majorité absolue au parlement

    Mon mot de fin…que tous ceux qui ont appelé à voter talon…soient tous sanctionner…sinon ce sera facile

    • Avatar commentaire
      Napoléon1 1 mois

      @Aziz,

      moi je n’étais pas pour Talon et je n’étais pour Zinsou, cependant j’ai demandé au deuxième tour à ce que Talon soit voté. Et j m’en rougi pas aujourd’hui. Si c’était à encore à faire, je le ferai encore. Car Avec Talon et Zinsou, c’était choisir entre la peste et le choléras comme le dit Amaury. J’avais préconisé que Talon aille d’abord mettre de l’ordre dans ses affaires avant de chercher à devenir Président de La République. C’est pourquoi, je n’étais pas pour lui Je prévoyais donc le conflit d’intérêt qu’il peut avoir avec Talon à la tête de l’Etat, ce que nous constatons à présent tous les jours.

      Mais si il y a quelqu’un qui a fait Grand mal au peuple béninois dans cette affaire, c’est bien Yayi Boni: Pendant 10 ans des béninois ont travaillé étroitement Avec lui, même des gens qui sont du même seraille que lui, il n’a trouvé personne parmi ceux-là pour le succéder et est parti chercher un novice de la moule politique béninoise, de surcroit un défenseur des intérêts francais pour le succéder. Un autre béninois à la place de Zinsou aurait pu battre Talon au deuxième tour et nous aurait épargné tout ce que nous vivons à présent. Talon et Yayi Boni se sont servis de la République pour faire vengeance personnelle. C’est grave, c’est pourquoi tout doit être fait pour renvoyer Talon, de gré ou de force.

      • Avatar commentaire
        chat 1 mois

        @Napoleon
        C’est triste qu’Amaury et toi, vous soyez obligés de vous justifier pour le soi-disant mauvais choix que vous avez fait. Vos regrets ne nous regardent pas. Si Zinsou est votre néo-colon alors Talon est votre néo-négrier n’est ce pas ? Laissez Zinsou vaquer à ses nouvelles occupations et foutez lui la paix; ce n’est pas lui qui a le pouvoir en ce moment au bénin. Vous aimez beaucoup trop mener des combats d’arrière-garde.

        • Avatar commentaire
          Gont Gont 1 mois

          Belle réponse Chat. J’aime votre réplique.

          Des incapables qui viennent se justifier et refusent d’assumer leur choix jusqu’au bout..

          Entre le néo-colon et le néo-négrier, les béninois ont finalement compris que le néo-négrier est encore plus dangereux et la preuve est palpable sous nos.

          Un néo-négrier et fils de négrier. Au moins le colon n’a pas vendu des noirs. Mais des noirs qui font commerce de leur frère noir pour s’enrichir.

          Quelle malédiction d’avoir mis un fils de négrier à la tête du pays.

    • Avatar commentaire
      Tandji 1 mois

      M.@Aziz, c’est un peu l’hsitoire qui se répète, et je me demande jusqu’à quand. C’est à croire que le Bénin doit payer pour je ne sais quel péché sur une certaine génération. Sinon, je ne comprends pas ce Peuple qui confie son Peuple des gens sans prendre le temps de savoir si ceux-ci agiront dans le sens de son intérêt.
      Pour revenir à mon propos de c’est l’histoire qui se répète, Talon a financé les deux mandats de Yayi.
      Au moment où il faisait la pré-campagne avec des sorties médiatiques comme le fait actuellement Ajavon, il a eu à dire à propos du premier mandat de Yayi que c’était un constat d’échec. Curieusement, cela ne l’a pas empêché d’apporter son effort de campagne à la réélection de celui dont le premier mandat est un échec.
      Voyez-vous comment ces rusés enfarinent ce Peuple qui se rend lui-même complice des méfaits que lui infligent ces politiciens retords!?
      Vous verrez, à l’approche de nouvelles élections (législatives, communales, etc.), la même dans débutera.
      Il doit avoir un voile qui couvre notre jugement au moment d’opérer les choix!
      C’est un cercle vicieux!

      • Avatar commentaire
        aziz 1 mois

        tandji..peu de forumistes…comprend mes prises de positions dans ce forum..et c’est dommage

        Mes gros mots…sont des cris de désespoir,d’amour pour le peuple beninois

        J’ai eu à affirmer…que je ne suis pas un démocrate…j’en ai donné les raisons…mais peu ont compris le sens de mes propos.

        j’ai eu à dire..que nous sommes un peuple…de cr etins d ‘i gn ares ,d’ill.etrés d’analpha .betes,et de c on….99% ne m’ont jamais compris..

        Ce ne sont pas des insultes..mais…des manieres…de susciter des débats..

        Sinon azanai,les soglo,les gbada,les saka,les charles,pik,abt…sont tous morts politiquement….

        Mais force est de constater…qu’on verra..les meme personnes dans quelques mois…tenant les hauts du pavé,les médias…pour nous dire..ce qu’on doit faire…en matiere de choix

        Or donc…dans un pays normal…quand on se trompe..on se range..et on se fait oublier…mais chez nous c’est le contraire

        J’ai eu à dire…que pour mettre fin à notre calvaire..il nous faut l’armée…pour mettre le co mpteur à zéro….

  • Avatar commentaire
    Soxossou 1 mois

    Décision salutaire. Du courage !

  • Avatar commentaire
    Jean 1 mois

    Ajavon est un rigolo, il confond tout.