Bénin : Abdoulaye Bio TCHANE approuve le maintien du Franc CFA

Bénin : Abdoulaye Bio TCHANE approuve le maintien du Franc CFA

Abdoulaye Bio Tchané : Cette bonne santé macroéconomique contredit largement les spéculations sur la dévaluation du franc CFA. Notre monnaie reste solide.

Bénin : Bio Tchané en mission de valorisation du PAG

Hier dimanche, à la sortie d’une réunion entre les services du Fond Monétaire International (FMI) et les Etats membres de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), le ministre du plan et du développement du Bénin Abdoulaye Bio TCHANE a affiché son accord pour la continuité du Franc CFA.

Sur sa page facebook, il a confirmé  la bonne santé économique de la sous-région UEMOA due à la solidité de la monnaie et rassure ses compatriotes béninois. Lire ci-dessous sa déclaration !

Déclaration du ministre Bio Tchané

« Sur les 8 pays membres de l’UEMOA, il est ressorti que 7 pays ont un accord avec le FMI le dernier devant le faire le 5 mai. C’est dire que malgré la crise économique internationale et son impact sur la sous-région, la situation économique de la sous-région UEMOA reste solide.
Selon les statistiques comparatives du FMI, la zone UEMOA garde encore une bonne performance macroéconomique en 2016, avec une moyenne de 6% de croissance, se classant en deuxième position derrière les pays d’Asie.

Cette bonne santé macroéconomique contredit largement les spéculations sur la dévaluation du franc CFA. Notre monnaie reste solide.

En ce qui concerne notre pays le Bénin, le Gouvernement du Président Patrice TALON s’est engagé dans une politique économique de transformation dont les impacts divers se feront sentir sous peu. Nous sommes en effet mobilisés à :
– créer de la prospérité,
– générer des emplois pour les plus jeunes de nos compatriotes
– et faire reculer la pauvreté ».

Dieu bénisse le Bénin !

Commentaires

Commentaires du site 48
  • Avatar commentaire
    Manne 4 mois

    C’est dommage que certains se lancent dans l’idée sue les propos du ministre abt sont contraignants, vu qu’il faut leur rappeler que ceci est spécialement du ressort des chefs d’États et de sous régions

  • Avatar commentaire
    Djiman 4 mois

    La question actuelle du maintien du FCFA n’a rien a voir avec le debat sur la vie de la monnaie elle meme. Maintenir le FCFA comme le dit le ministre et meme le “mouvement anti CFA” il s’agit d’une doleance contre la devaluation eventuelle de cette monnaie. Il ne faut pas attaquer un sujet sur un seul angle

    • Avatar commentaire
      Jaidit 4 mois

      Et qui a le pouvoir de dévaluer cette monnaie ???? LA FRANCE.
      La question du franc CFA est avant tout, essentiellement celle du système qui régit cette monnaie. Ce que nous disons est que l’actuel système dans lequel la FRANCE décide du sort de cette monnaie (dévaluer ou non) et du taux de crédit pour financer notre développement n’est plus acceptable, sans parler de ce mécanisme qui consiste à verser 50% de nos réserves (devises) extérieures au Trésor public français. C’est absurde! Pourquoi faire l’intellectuel et tourner autour du pot en jouant sur les mots?

      • Avatar commentaire
        Philippe 4 mois

        Là est la question économique et souveraine de notre avenir à nous tous. Merci pour votre contribution personnelle.

  • Avatar commentaire
    Arnaud AITCHEOU 4 mois

    Pourquoi les africains pensent que leurs indépendances est liées au FCFA. Il faut qu’on travaille plus à une vraie souveraineté de nos nations. La presque totalité de nos pays qui ont en commun le FCFA dépendent encore dans bon nombre de domaines de l’occident ce qui accroît considérablement les importations afin de subvenir aux besoins vitaux de la population, ce qui n’est pas sans conséquences si on arrivait à dire véritablement non au FCFA. Le Bénin par exemple importe plus de 60% de sa consommation. Une dévaluation de la monnaie provoquerait une hausse généralisée des prix insoutenables. Nous devons travailler à réduire beaucoup les importations en
    mettant beaucoup plus la jeunesse au travail. Nous devons laisser de côté notre orgueil et penser au bas peuple dans les prises de décision, c’est certainement ce qui à guider le Ministre d’Etat Abdoulaye BIO TCHANE dans sa position.

    • Avatar commentaire
      sonagnon 4 mois

      On demande tout simplement de soustraire le CFA de la tutelle du trésor français.

      C’est de cette seulement manière, que les pays qui utilisent cette monnaie vont accroitre la production intérieure pour se passer dans la mesure du possible des importations.

      Pensez vous que les pays de l’UEMOA ne peuvent pas ensemble soutenir une monnaie viable???
      Si ce n’est pas possible, alors qu’on renonce immédiatement à l’indépendance pour demander notre réintégration à une communauté franco africaine.

      • Avatar commentaire
        Philippe 4 mois

        Et si vous nous indiquiez comment y arriverons-nous, sans nous nous soucier de la réserve de la richesse laquelle garantirait l’équilibre monétaire ?

    • Avatar commentaire
      Jaidit 4 mois

      Votre raisonnement sur les importations et le risque inflationniste en cas de dévaluation est tout simplement erroné. Il faut également tenir compte des effets que cela aurait sur nos exportations et donc l’accroissement de la production, de la consommation locale et de l’emploi. C’est ce genre de raisonnement partiel que servent les tenants du statut quo sur le système franc CFA. C’est incroyable!… Est-ce que c’est si compliqué de comprendre qu’aucun pays ne peut se développer dans le carcan actuel du système franc CFA ??? Intellectuel t.a.r.é comme dirait l’autre.

      • Avatar commentaire
        Chat 4 mois

        @Jaidit
        C’est très bien tout çà. Peux tu me dire quand passerons nous à l’action hein ? Parce qu’il faut agir à un moment donné quand même, au lieu de jouer au théoricien de l’impossible et traiter les gens de tarés.

  • Avatar commentaire
    Seib razak 4 mois

    Nous savons tous que ces propos ne viennent pas du ministre ABT car il connaît tous les inconvénients de cette monnaie sur notre économie

  • Avatar commentaire
    Seib razak 4 mois

    Les gens sont la pour ternir l’image de ce monsieur et gouvernement en place qui fait tous son possible pour le développement de son pays

  • Avatar commentaire
    Anaïs. D 4 mois

    Cet article est une Diffamation.
    Je vous invite bien à lire attentivement les propos du Ministre. Car ce journaliste à faire une mauvaise analyse du sujet. La déclaration du Ministère n’as rien à voir avec le maintien du FRANC CFA.

  • Avatar commentaire
    Anaïs. D 4 mois

    Je ne sais pas pourquoi vous faites de polémique autour de cet sujet. Cet journaliste qui a écrit cet article doit vraiment remettre son jugement en cause parce que je ne vois pas le rapport qu’il y a entre la déclaration du Ministre Abdoulaye Bio TCHANE et l’approbation du maintien du franc CFA. Le ministre c’est seulement prononcé sur la situation économique de la sous-région UEMOA.

    • Avatar commentaire

      Et quel est ton avis sur le système franc CFA ?

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon 4 mois

      ça “Anaïs” ici il faut s’habituer. A des réactions de personnes qui ont mal lu, à qui ce qu’ils ont compris donne des vapeurs de coquette vaniteuse et une fois le nez mis dans leur incompréhension, qui n’ont plus qu’en tête de dénigrer leurs contradicteurs plutôt que d’essayer d’argumenter.

      • Avatar commentaire
        Chat 4 mois

        @GbetoMagnon
        Ce que tu dis a un nom:la béninoiserie.

        • Avatar commentaire
          GbetoMagnon 4 mois

          “la béninoiserie.” Mdr ! “chat” 🙂 🙂 Tu déchires !

          Mais fais attention, tu vas te faire mordre ici.

  • Avatar commentaire
    Arnaud AITCHEOU 4 mois

    Pourquoi les Africains pensent forcément que leur indépendance est liée au FCFA,sans pensé aux conséquences que cela pouvait engendré, le véritable problème est que nous sommes assez dépendant dans beaucoup de domaines ce que nous devons travailler à corriger. Par exemple le Bénin importe plus de 60% de sa consommation. Donc
    une dévaluation de la monnaie provoquerait une hausse généralisée des prix insoutenable. Nous devons travailler à réduire beaucoup les importations. Il faut qu’on soit assez prudent et toujours pensé au bas peuple dans les prises de décision et je crois c’est dans cette logique que ABT s’incrit

  • Avatar commentaire
    Imourane MOUKAÏLA 4 mois

    C’est dommage que nous polémiquons sur des sujets qui n’avancent pas. En lisant le Ministre d’Etat Abdoulaye BIO TCHANE, il n’a jamais été question du maintient ou non du FCFA. En tant que technocrate du domaine, il a l’obligation de rassurer la population béninoise et d’éviter que la rumeur de dévaluation ne vienne encore plombée l’essor de notre économie.
    Je nous demande de dépassionner le débat et prenons la juste mesure des choses et de voir la réalité en face. l’Afrique de l’ouest malgré le FCFA est classée deuxième en terme de stabilité économique.
    Apprenons a dire uniquement ce qui est pour vite avancer. Mon pays le Bénin en a besoin pour son développement

  • Avatar commentaire

    Pourquoi les Africains pensent forcément que leur indépendance est liée au FCFA,sans pensé aux conséquences que cela pouvait engendré, le véritable problème est que nous sommes assez dépendant dans beaucoup de domaines ce que nous devons travailler à corriger. Par exemple le Bénin importe plus de 60% de sa consommation. Donc
    une dévaluation de la monnaie provoquerait une hausse généralisée des prix insoutenable. Nous devons travailler à réduire beaucoup les importations. Il faut qu’on soit assez prudent et toujours pensé au bas peuple dans les prises de décision et je crois c’est dans cette logique que ABT s’incrit

  • Avatar commentaire
    Omonlabi 4 mois

    Je ne vois vraiment pas pourquoi il y a tant de polémique autour du franc cfa au Benin alors qu’on se base sur l’importation soit 60% de nos consommations.

  • Avatar commentaire
    Ales Akf 4 mois

    concernant le problème du CFA il est général.mais fixé celà au Bénin serait de l’ignorance pure.Pour le moment nous devonsavoir confiance .surtout avec ces dernières missions du gouvernement je pense que nous allons nous tirer d’affaires de problèmes financiers.merci au ministre

  • Avatar commentaire
    Ales 4 mois

    nous devons avoir confiance a ce gouvernement malgré tout.à ABT moi je mise toute ma confiance.Une dévaluation de la monnaie conduirait à la paupérisation des populations avec une hausse généralisée des prix insoutenable.de plus je pense qu’il y a de ces pays qui malgré le cfa sont plus développés que le Bénin.

  • Avatar commentaire
    Ales 4 mois

    Moi je pense que ABT na aucun intérêt a jouer comme le pense d’autres.Pour rappelle le Bénin importe plus de 60% de sa consommation. Une dévaluation de la monnaie conduirait à la paupérisation des populations avec une hausse généralisée des prix insoutenable.moi je trouve l’action du gouvernement primordiale droite.

  • Avatar commentaire
    Dody 4 mois

    À chaque fois qu’on parle de franc CFA il y a des polémiques il faudrait déjà retrouver de l sérénité autour de ce débat

    • Avatar commentaire
      CODJO ATAKOUN 4 mois

      Est ce que les partisans de l’Europe et les souverainistes sont sereins ? Chacun défend son point de vue même si au final ces points de vue sont irréconciliables ! Difficile dans ces cas de faire des expériences en laboratoire car l’environnement économique n’est pas statique. Les bourses ont fait un bond dès l’annonce des résultats du premier tour en France sans attendre la finale !

  • Avatar commentaire
    Thibaut le Juriste 4 mois

    À bien lire le ministre d’Etat il ne s’agit d’abandonner ou pas le Fcfa mais plutôt le risque de la dévaluation .
    De plus la question sur l’avenir du fcfa relève de la compétence des chefs d’Etats de la sous-région et non de la personne de ABT malgré ses compétences en la matière.

    Ensuite, Loin des propos du ministre d’Etat, je me demande l’alternative des mouvements anti cfa
    Enfin, Luttons mais proposons à côté

  • Avatar commentaire
    Paul Ahéhénou 4 mois

    Que voulez-vous? Les Cadres et intellectuels qui ont tous leurs intérêts en France et ailleurs ne voudront jamais qu’on se sépare du CFA. Le CFA les arrange. Ce sont tous des apatrides qui préfèrent préserver leurs intérêts que celui du peuple. Celui qui a ses enfants en France, ou des biens en France, il voudra sauvegarder le CFA. Pensez-vous de M. Talon voudra un seul instant que le CFA soit abandonné? Et puis, qu’on nous parle de la santé financière du Bénin sur base des indicateurs fournis par le FMI!!! Mon oeil! Tout le monde sais à quoi servent ces institutions. A la veille du départ de Yayi, ils ont dit pareil, et pourtant!!!!

  • Avatar commentaire
    Jaidit 4 mois

    ABT a travaillé à la BCEAO, que voulez-vous? C’est un petit soldat du système anti-économique et d’aliénation qu’est le franc CFA. Aucun pays au monde ne peut se développer en restant dans le carcan débile de l’actuel système du franc CFA. Voici un système pour faire simple qui fonctionne de la manière suivante: C’est la France qui décide de la quantité de crédit à injecter dans les pays de la zone franc CFA pour financer leur développement. Absurde! Et pourtant, c’est la triste réalité. Tenez! Dans la zone euro, 1 euro de crédit sert à financer 1 euro de richesse. C’est-à-dire un taux de 100%. Dans la zone franc CFA, ce taux tombe à 30%. La France contrôle intégralement le niveau et le rythme de développement des pays de la zone franc CFA. Et c’est ce système hérité du nazisme que supporte ABT.

    Je suis persuadé que les populations des pays qui utilisent au quotidien le franc CFA y sont attachées. Ce n’est pas la monnaie unique de la zone qui pose problème, mais bien le système monétaire en place! Il faut rompre avec ce système pour le remplacer par un système monétaire en adéquation avec les réalités économiques de la zone franc CFA. Nos économies ont des besoins de financement que le système en place ne permet pas d’y répondre. Pire, nous avons un problème de compétitivité à cause de la politique monétaire de la zone euro. Qui peut penser un instant que la Chine, le Ghana ou le Rwanda seraient à ce stade de développement s’ils avaient abandonné leur souveraineté monétaire à Paris?

  • Avatar commentaire
    Paul 4 mois

    Je crois qu’il a mange dans l’aciette de Ouattara.
    Il fait vraiment honte a notre cher pays le Benin.
    les autres essayent de sortir de cette domination mais des salauds
    comme lui nous poussent plus en profondeur en gardant le franc CFA.

    • Avatar commentaire
      Thibaut le Juriste 4 mois

      Lisons au delà des propos dU ministre d’Etat.. ABT pointe du doigt le risque de la dévaluation et pire quelle est l’alternative des mouvements anti cfa

  • Avatar commentaire
    Che Guevara 4 mois

    Voila les intellectuels tares dont parlait Kerekou.

    Le blanc qui a mis le systeme en place reconnait que cela nous handicape, nous arriere et constitue un blocage a notre l’essor economique et industriel.

    LE COLON a recemment a nnoncé etre meme pret et ouvert a toute nouvelle proposition pour ameliorer le systeme existant.

    Mais voila le negre qui dit le contraire.

    Ca fait simplement honte.

    • Avatar commentaire
      Thibaut le Juriste 4 mois

      Saviez vous que notre pays reposant sur la fiscalité importe plus de 50% de sa consommation ??
      Alors imaginez les conséquences de la dévaluation de notre monnaie ou moment le peuple parle déjà de la chèreté de la vie

      • Avatar commentaire
        CODJO ATAKOUN 4 mois

        Il faut leur crier cela dans les oreilles pour qu’ils entendent et comprennent.

  • Avatar commentaire
    La Foudre 4 mois

    Bio Ta.ré

    • Avatar commentaire
      aziz 4 mois

      hihihihi kikiki

      • Avatar commentaire
        Thibaut le Juriste 4 mois

        ABT, Monsieur bonne gouvernance
        Technocrate reconnu de part le monde
        Lisons au delà de ses propos

        • Avatar commentaire

          Vous êtes un petit rigolo. Ces choses là vous dépassent hein. Alors, taisez-vous.

          • Avatar commentaire
            Thibaut le Juriste 4 mois

            Le débat est conditionné ??

        • Avatar commentaire
          CODJO ATAKOUN 4 mois

          Exact, mais certains sont aveuglés par des comptes à régler, par des querelles de bistrot.

      • Avatar commentaire
        CODJO ATAKOUN 4 mois

        Querelles de personnes. Aziz est aux anges, super content,

  • Avatar commentaire
    Tchite' 4 mois

    Lorsque nous regardons son parcours, une telle déclaration venant de lui n’étonne pas. C’est des gens qui ont toujours mis cravate et veste comme le voyo et le ressentent par ses institutions coloniales. Ils ne ressentent pas les douleurs que ressentent le bas peuple. Bureaucrate avéré, il passe d’économiste bricoleur, banquier à homme politique.

    Ne soyez pas étonnez, ce sont ces genres de personnes qui font que l’Afrique n’évoluent pas et n’évoluera pas s’ils restent en place. Ne cherchez pas très loin, car ils font partir du système et du problème, c’est ainsi qu’il gagnent leur pain, c’est le seul moyen qu’ils ont et ne connaissent pas autre chose. Ils, ce sont ceux que nous appelons “les colons noirs”.

    • Avatar commentaire
      Tchite' 4 mois

      Je suis apparemment contre le Franc des Colonies Françaises d’Afrique et soutiens les mouvement de prises de conscience et de combat, mais je suis plus pour une solution Africaines après le CFA.

      Pensons y et travaillons y, car la souveraineté d’une nation demeure dans sa monnaie qui dicte les lois de son économie. Le royaume uni, la suisse, le Danmark, la Norvège en savent quelque chose, raison pour laquelle y n’ont jamais rejoint la zone euro.

      • Avatar commentaire
        CODJO ATAKOUN 4 mois

        Exact. J’avais déjà fait le parallèle entre notre impuissance vis à vis du franc CFA et celle des eurosceptiques vis à vis de l’euro. Qui peut le plus peut le moins dit l’adage, alors on a aligné l’euro sur le deutschmark. L’euro est devenu une monnaie plus forte que le dollar favorisant ainsi les exportations américaines. Le calcul n’était pas mal au départ car tous les pays européens importent beaucoup de produits Américains et cela profite aux consommateurs européens. Mais avec le temps la crise a petit à petit étranglé les économies européennes provoquant chômage et desolation. L’Europe a besoin d’exporter pour mieux se porter et la CEE fait ce qu’elle peut pour affaiblir sa monnaie mais en vain. De 1,35 dollars, l’euro est à ce jour évalué à moins de 1,1 dollars mais cela reste encore insuffisant pour booster les exportations européennes.
        La valeur du franc CFA est trop forte pour les économies des pays de l’umoa et pénalise les exportations, certains pays développés se tournant vers l’Asie pour l’achat de leurs matières premières, huile de palme, coton, cacao, café, karaté. Nous avons de bons économistes qui savent ce qu’il faut faire mais en attendant, tous les produits que leurs pays importent risqueraient de coûter encore plus cher si on se hasardait vers une dévaluation de franc CFA. La solution serait bien sûr la création d’une monnaie pour l’Afrique de l’Ouest et plus d’échanges économiques entre les pays qui composent l’umoa, et une limitation drastique de l’importation des produits venant des pays développés. Comment arriver à remplir cette dernière condition ?

  • Avatar commentaire
    sonagnon 4 mois

    Que ABT cesse de mentir aux peuples africains!!!
    D’abord le CFA n’est pas une monnaie, c’est juste un mécanisme qui a pour but essentiel de drainer les devises extérieurs de nos pays vers le trésor français!!!

    Nous n’avons pas de cadres africains capables d’imposer une dicipline monnaitaire pour éviter de mettre nos ressources extérieurs au trésor français??

    Ces mêmes ressources nous sont retournées sous forme de prêts avec intérêts!!!

    Est ce que c’est sérieux???!!!
    Oui, nous ne produisons pas assez sur le marché international pour faire face à la concurrence; mais sommes NOUS condamnés à ne jamais produire????

    Le Niégéria et le Ghana produisent mieux que les pays francophone parce qu’ils ont leur monnaire et sont contraints de produire pour préserver les devises extérieurs.
    Mais nous autres d’éternels grands enfants nous refusons de nous émaciper.

    Un candicat à l’élection française a reconnu que le système CFA est fait pour appauvrir les pays qui les utilisent.

    ABT est une honte pour l’Afrique.

    • Avatar commentaire
      Tchite' 4 mois

      ABT veut dormir avec les yeux du peuple comme il l’a toujours essayer de faire sous Kékéréké, Yabo et le revoilà encore sous Afolon.

    • Avatar commentaire
      CODJO ATAKOUN 4 mois

      Ou Abt est en mission commandée ou il est réaliste en tenant compte de nos importations. Déjà que notre pouvoir est plus que faible…