Bénin : Wadagni annonce la fin du calvaire

Bénin : Wadagni annonce la fin du calvaire

Romuald Wadagni : « Le Bénin va mieux, ira mieux et fait mieux que les pays voisins »

Révision de la constitution au Bénin : Les immenses avantages du rejet
Partages

Pendant 90 minutes, le jeune ministre de l’économie et des finances du Bénin a fait un état des lieux de la situation économique du pays et promet un lendemain radieux et très proche au peuple.

Le Bénin va mieux et ira de mieux en mieux

Wadagni reconnait la souffrance du peuple. Mais, il soutient au moyen d’une comparaison par rapport aux autres pays de la sous région que le Bénin se porte beaucoup mieux.

« Le Bénin va mieux, ira mieux et fait mieux que les pays voisins ».

Selon lui, Patrice Talon a pris le pouvoir dans un contexte où la situation économique du Bénin était très critique et marquée par une trésorerie désastreuse. Mais aujourd’hui, au regard des indicateurs macro économiques, le Fond Monétaire International a salué les efforts importants de redressement économiques réalisés par le gouvernement actuel.

Pas de relance économique sans assainissement

Le besoin urgent s’était donc fait sentir d’engager l’assainissement des finances publics, de procéder à un nettoyage général à tous les niveaux, de fermer les circuits de facilité, de contournement de la loi et de la corruption, en somme, de faire des réformes. Tout ceci pour résister face à une grosse crise qui a secoué de nombreux pays. Il a fallu jouer sur les marges de manœuvre de l’Etat.

L’austérité bientôt aux oubliettes

Le ministre déclare la fin imminente de la période d’assainissement et de resserrement de boulons. « La mise en place de procédures de contrôle et de dématérialisation est pratiquement terminée ». Il confie que la politique d’austérité qui a duré un an était destinée à la gestion efficace du peu de ressources dont dispose le Bénin.

Signaux positifs

On retient de cet entretien télévisé de ce soir que les signaux sont très positifs pour une relance effective de l’économie béninoise sous peu.  Le ministre Wadagni est d’autant plus rassuré en fonction de la stabilisation progressive de la situation du Nigéria. « Les perspectives sur le Nigéria sont à la reprise comme annoncées par le FMI », dit-il. Les études sur les différents projets sont finalisées et le commerce avec le Nigéria reprendra de plus belle.

Le PAG connaitra son couronnement

Le ministre de l’économie et des finances fait savoir que l’exécution du budget 2017 de l’Etat est assurée. Quant au Programme d’Action du Gouvernement jugé trop ambitieux, « les études sur le PAG sont bien avancées ». Bientôt, les chantiers annoncés vont démarrer. Les PTA des ministères seront relancés pour donner du fil à retordre aux opérateurs économiques qui fournissent du service à l’administration. La récession sera d’ici quelques mois derrière. « L’argent va circuler à nouveau ».

Commentaires

Commentaires du site 61
  • Avatar commentaire
    Jean 4 semaines

    Helian,

    Wadagni n´a pas seulement annoncé la fin du calvaire, mais aussi il a expliqué les réformes et á permis au peuple de comprendre la haine du patron des poulets morts contre Talon.
    La haine est née de la suppression du payement de la TVA sur la ré-exportation des produits vers d´autres marchés comme celui du nigéria.
    Ajavon jetais des fleurs au jeune Koutché, merci á Wadagni qui nous a permis de comprendre le sens des fleurs de Ajavon; kOMI Koutché signait des arrêtés ministériels qui permettaient au patron des poulets morts (Ajavon) de percevoir des milliards em remboursement des TVA sur la ré-exportation.
    AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH,
    Ajavon a tiré une balle dans les pieds, on comprends tout maintenant, Ajavon a toujours ruiné le pays et se permet de dire qu´il fait du social.

  • Avatar commentaire
    Jaidit 4 semaines

    Le ministre WADAGNI a versé dans l’enfumage. La principale préoccupation des Béninois reste l’emploi. Le gouvernement a promis de créer 500,000 emplois. Combien ont été créés en 1 an? Sur ce volet, WADAGNI a fait l’impasse. RIEN, PAS UN MOT! La réalité est que ce gouvernement au lieu de favoriser la création d’emplois en a détruit des milliers en l’espace d’un an. Un record qui n’est pas prêt d’être battu!…

    L’autre vérité c’est que sur le PAG, là aussi, le ministre a fait de l’enfumage: blabla, blabla. La réalité est que le gouvernement TALON peine a trouvé les financements pour le PAG. Il est toujours au point-mort! Le gouvernement rame. Les Ministres et le Président font la manche auprès des bailleurs pour le résultat que l’on sait: RIEN, NADA, WALOU… Et comme si cela ne suffisait pas, les derniers emprunts obligataires sur le marché sous régional ont fait flop! Là aussi, on aurait souhaité avoir l’avis du ministre WADAGNI. Mais RIEN, que du verbiage pour finir avec une formule creuse: “bientôt la fin du calvaire”. Ce bientôt là, est pour quand même ? La saint glinglin ?….

    L’autre vérité enfin est que ce gouvernement a battu en 1 an le record de l’endettement de tous les gouvernements précédents! La politique de la dette au lieu de la politique de relance économique, voilà ce à quoi le peuple a droit. On aurait aimé voir le ministre WADAGNI disserté sur ce volet de la dette et nous expliquer justement pourquoi TALON, dans son projet de révision de la constitution voulait s’arroger tout seul le droit d’endetter le Bénin sur le dos du peuple entier!…

    • Avatar commentaire

      Un Etat ne “crée pas d’emploi” dans les pays qui arrivent a se développer.
      Il crée plutôt le condition pour que les entreprises de développe dans un environnement sain et de confiance. C’est dans ce contexte que les entreprises “créent des emploi”.
      Le leure de l’embauche massif par l’Etat n’est qu’une solution à court terme qui n’est pas pérenne puisqu’un Etat ne crée pas de richesse. Une entreprise en crée

      • Avatar commentaire
        Jaidit 4 semaines

        @ Anonyme
        Favoriser la création d’emplois… Lisez bien mon post avant de sortir du bois…
        Qu’a fait le gouvernement dans ce sens? Quelles sont les réformes initiées pour permettre aux porteurs de projet de se lancer, ou aux entreprises d’avoir de la marge pour embaucher sans subir toutes les tracasseries administrative et fiscale? Qu’a fait le gouvernement pour permettre l’accès aux financements? Etc…

  • Avatar commentaire
    Jean 4 semaines

    Wadagni n´a pas annoncé la fin du calvaire,mais il a expliqué les réformes et á permis au peuple de comprendre la haine du patron des poulets morts contre Talon.
    La haine est née de la suppression du payement de la TVA sur la ré-exportation des produits vers d´autres marchés comme celui du nigéria.
    Ajavon jetais des fleurs au jeune Koutché, merci á Wadagni qui nous a permis de comprendre le sens des fleurs de Ajavon; kOMI Koutché signait des arrêtés ministériels qui permettaient au patron des poulets morts (Ajavon) de percevoir des milliards em remboursement des TVA sur la ré-exportation.
    AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH,
    Ajavon a tiré une balle dans les pieds, on comprends tout maintenant, Ajavon a toujours ruiné le pays et se permet de dire qu´il fait du social.

    • Avatar commentaire
      Jean 4 semaines

      Wadagni n´a pas annoncé la fin du calvaire,mais il a expliqué les réformes et á permis au peuple de comprendre la haine du patron des poulets morts contre Talon.
      La haine est née de la suppression du payement de la TVA sur la ré-exportation des produits vers d´autres marchés comme celui du nigéria.
      Ajavon jetais des fleurs au jeune Koutché, merci á Wadagni qui nous a permis de comprendre le sens des fleurs de Ajavon; kOMI Koutché signait des arrêtés ministériels qui permettaient au patron des poulets morts (Ajavon) de percevoir des milliards em remboursement des TVA sur la ré-exportation.
      AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH,
      Ajavon a tiré une balle dans les pieds, on comprend tout maintenant, Ajavon a toujours ruiné le pays et se permet de dire qu´il fait du social.

  • Avatar commentaire
    Jaidit 4 semaines

    Romuald WADAGNI a fait de l’enfumage. Il manipule des concepts importés qui n’ont rien à voir avec la réalité des Béninois. La réalité de la majorité des Béninois c’est le chômage. Combien d’emplois sur les 500,000 promis ont été créés depuis 1 an? Rien, pas un mot la-dessus. En revanche, nous savons que le gouvernement de TALON a détruit en 1 an des milliers d’emplois. Alors, Monsieur le Ministre, la faim du calvaire veut dire quoi exactement? Enfumage…

    Sur le PAG, le ministre a donné plus dans l’incantation verbale que dans des explications avec preuve à l’appui. La vérité c’est que le gouvernement a du mal a trouvé les financements pour mettre en oeuvre le PAG. C’est cela la triste vérité. Nos ministres et le Président en sont réduits à faire la manche auprès des bailleurs de fonds avec le succès que l’on sait, c’est-à-dire, RIEN, NADA, WALOU… La situation pour eux est d’autant plus préoccupante que même les derniers emprunts lancés n’ont pas eu le succès escompté. Sur ce point, on aurait souhaité avoir l’avis du Ministre! Pourquoi les marchés ont-ils boudé nos emprunts ?

    L’autre vérité c’est que la dette du Bénin a explosé de façon exponentielle sous le régime TALON. Si pour être expert il suffit de s’endetter, alors bravo les experts… kpayo! C’est indécent que fasse à la précarisation galopante des Béninois, WADAGNI verse dans l’enfumage grossier. Le compte n’y est pas, Monsieur le Ministre. Il faut revoir votre copie.

  • Avatar commentaire
    Paul Ahéhénou 4 semaines

    Le problème avec nos journalistes qui interviewent ces ministres, est qu’ils ne sont pas spécialisés dans le domaine dans lequel ils interrogent les ministres. Si bien qu’ils ne peuvent pas apporter une vraie contradiction lorsque ces ministres racontent du n’importe quoi. Résultat: les ministres, même les plus incompétents font leur show et s’en vont donnant l’impression du devoir bien accompli. Sinon, à quoi servent les ministres sous Talon? Ce ne sont que des coursiers ou des tâcherons. Les vraies décisions sont prises à 3 ou 4 à la Présidence, entre Talon et le cercle rapproché des Dagnon et consorts. Les Wadagni, tout éminent et compétent qu’il soit, n’est qu’un caissier de Talon et pas un vrai ministre des finances comme les Dossou (sous Soglo). C’est dommage pour des têtes aussi bien faites que ce Wadagni.

    • Avatar commentaire
      Tundé 4 semaines

      Un commentaire creux et insipide. Les journalistes ont fait tout le tour des questions qui préoccupaient les béninois équilibrés. Si vous avez des préjugées, des idées derrièresur à tête, il est normal que soyez resté sur votre faim. Bien malin celui qui veut ouvrir une porte ouverte.
      Le Ministre est simplement brillant.

    • Avatar commentaire
      Jean 4 semaines

      Paul Ahéhénou,
      Que penses-tu de la prestation des journalistes ayant interviewé le patron des poulets morts Sébastien Ajavon?

  • Avatar commentaire
    Olyver 4 semaines

    wadagni fait de la com…..lui wadagni, boko et talon ne tiendront pas longtemps…..inutile de bavarder pour ne rien dire….

  • Avatar commentaire
    Gont Gont 4 semaines

    Le ministre de l’économie et des finances, Romuald wadagni était l’invité de ce lundi 24 Avril 2017 de l’émission « Bénin Révélé: bilan économique du gouvernement » en synchronisation sur sur la chaîne du service public de l’ORTB, du CANAL3-Bénin, du Golfe Tv, et du Carrefour TV.

    Sans langue de bois, le ministre Romuald wadagni a fait le point de l’impact dela politique de réforme du gouvernement du président Talon.

    Mais le ministre Romuald Wadagni n’a pas totalement convaincu. Selon un concitoyen, le ministre dans son exposé a tenté de faire « un maraboutage autour de la notion d’exonération. » Lire ci-après le post du concitoyen qui estime que le ministre a un peu méconnu la notion d’exonération dans sa présentation.

    Post de constantin Amoussou suite à l’exposé du ministre:

    L’exonération, par définition, c’est l’application d’un taux d’imposition égal à 0% .

    Or, au titre de la constitution béninoise du 11 décembre 1990, seule l’assemblée nationale a compétence à consentir l’impôt, déterminer l’assiette fiscale et le taux d’imposition.

    En conséquence, s’il y a eu une exonération de tva, cela devrait être imputable à l’assemblée nationale, qui en dernier ressort détermine l’assiette et le taux.

    En revanche, les sociétés de Ajavon avaient pu démontrer, pour autant que je m’en souvienne que la grande majorité des produits congelés importés par elles étaient réexportées sur le Nigeria, et les documents qui attestaient de cela étaient chaque fois fournis. En conséquence, quand elles payaient sous le registre de consommation, sachant qu’en commerce, c’est le consommateur final qui supporte la Tva, la preuve que les marchandises étaient destinées au Nigeria et y sont effectivement parvenues ouvrait droit à restitution de la Tva facturée.

    En conséquence le remboursement de cette tva ne peut pas être considérée ou traitée comme une exonération, mais comme une règle de fiscalité.

    Enfin, le plus triste exemple d’exonération fiscale a été fourni par le régime Talon par la prise en conseil des ministres le 8 juin 2016 d’une décision d’exonération, entre autres, sur la transmission de patrimoine entre vifs, faisant perdre à l’État les impôts que M.Patrice Talon devraient lui verser dans le cadre de la transmission de certains biens et actions à ses héritiers et ses co-associés.

    Et cette décision a été prise et adoptée en conseil, puis annoncée avant même d’avoir fait l’objet d’une loi de finances rectificative.

    En somme, Patrice Talon qui bénéficiait déjà de l’exonération sur l’importation des intrants, s’offre en plus, avec le concours d’une assemblée caisse de résonance, l’exonération sur la transmission de patrimoine, avant même de se résoudre à déclarer ses biens.

    C’est cela la fraude fiscale légalisée.

    Constantin Amoussou

    • Avatar commentaire
      sonagnon 4 semaines

      D’abord comment un gouvernement sérieux peut autoriser et procéder au remboursement de la TVA sur des produits de contrebande????

      ADJAVON doit retouver cette somme dans les caisse de l’Etat.

      Quand à Patrice TALON, son dossier s’accumule, lui avec son ministre des finances comparaitront.

      • Avatar commentaire
        Tundé 4 semaines

        Un brin de lucidité de Sonangnon!!!!!!
        Par le traité d’Abuja les produits congelés sont interdits au Nigeria. Dites-nous, gont gont gongoneur, et l’ aigri de Amoussou Constantin qui est lasse d’avoir un strapontin, dites-nous Comment peut on légalement rexeportė une marchandise illégale ? Un pays de ablounons

        • Avatar commentaire
          GbetoMagnon 4 semaines

          “ablounons” Mdr ! ça fait des années que j’ai entendu celle là !

        • Avatar commentaire
          Gont Gont 4 semaines

          Tundé je suis vraiment aigri. Si tu n’es pas content, va te pendre. Ça fera un supporter de Talon en moins dans ses 24% de suffrages obtenu.

          Et puis Tundé, en Yayiste bon teint que je suis, je n’aime pas la tête de votre mentor à cause de ses bêtises et sa façon cavalière et méprisante de gérer le pays en voulant mettre tout dans sa poche, lui qui ne pense qu’à lui dans tout ce qu’il fait (sic).

          Et puis Tundé ça fait environ 8 ans qu’on se connaît virtuellement sur ce forum. J’ai pris votre place de pourfendeur seulement que moi je ne verse pas dans les injures comme vous le faisiez sous mon mentor Yayi.

          • Avatar commentaire
            Tundé 4 semaines

            @Gont gont
            J’ai traité d’aigri, Amoussou Constantin, un leader de la mouvance Nouvelle conscience, qui est impatient d’être remerciė suivant les pratiques d’antan. Il fait feux sur ses alliés d’hier par manque de courage, de persévérance et de mal compréhension des nouvelles moeurs de la Rupture.
            Par votre obstination à ne pas reconnaître des faits fraglants et vérifiés, je redis que vous êtes un ablounon.
            Vous devez remarquer que je ne parle plus de Yayi et de votre régime perfide du yinweland. C’est derrière moi, là campagne est finie et donc au travail pour qu’on avance. Les rancoeurs des Yaysites, je m’en torche le derrière.

          • Avatar commentaire
            aziz 4 semaines

            Je m’en torche..le derriere…!!!

            yayi a des soucis à se faire..puisque ton derriere est celui d’un éléphant

  • Avatar commentaire
    Jean 4 semaines

    Wadagni n´a pas annoncé la fin du calvaire,mais il a expliqué les réformes et á permis au peuple de comprendre la haine du patron des poulets morts contre Talon.
    La haine est née de la suppression du payement de la TVA sur la ré-exportation des produits vers d´autres marchés comme celui du nigéria.
    Ajavon jetais des fleurs au jeune Koutché, merci á Wadagni qui nous a permis de comprendre le sens des fleurs de Ajavon; kOMI Koutché signait des arrêtés ministériels qui permettaient au patron des poulets morts (Ajavon) de percevoir des milliards em remboursement des TVA sur la ré-exportation.
    AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH,
    Ajavon a tiré une balle dans les pieds, on comprends tout maintenant, Ajavon a toujours ruiné le pays et se permet de dire qu´il fait du social.
    Béninois, ouvrez les yeux.

    • Avatar commentaire
      sonagnon 4 semaines

      J’ai du mal à comprendre que dans un pays comme le Bénin, avec des organes de contre pouvoir, la presse, des ministères avec des cadres qui sont en mesure de vous présenter des CV kilométriques…

      Et qu’on supprime la TVA sur l’importation d’un produit sans que le prix de vente ne connaisse aucun changement à la baisse!!!

      C’est pathétique!!! ce pays est un concentré d’incompétents, de malhonnêtes et d’ir.responsables!!!

      • Avatar commentaire
        Jean 4 semaines

        sonagnon,
        Pose ta question au patron des poulets morts Sébastien Ajavon et à son ancien aide de camp Komi Koutché, ils te donneront les bonnes réponses.

  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON [ Emmanuel MACRON ] 4 semaines

    Bénin : Wadagni annonce la fin du calvaire
    Read more at https://lanouvelletribune.info/2017/04/benin-wadagni-annonce-la-fin-du-calvaire.

    BIEN DIT MR LE MINISTRE .

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 4 semaines

    Je dois dire que le jeune Wadagni connait sa matière, il a quelque chose dans la tête et l’honnêtété intellectuelle veut que l’on reconnaisse en lui une compétence sans tout autre commentaire. Null n’est parfait, mais nous devons souhaiter que le Bénin compte de plus en plus de cadres aussi formés, outillés et aussi motivés comme lui.
    Seulement ce qui est à craindre, c’est que le marigot souillé qu’est notre Administration au Bénin, ne va-t-elle pas pouvoir dénaturer le talent et la brillance d’un jeune cadre comme lui avec les pratiques que nous connaissons.
    J’ai été agréablement surpris par le jeune ministre de l’Econoimie et des Finances, cela m’a rappelé le ministre de l’Economie et des finances qu’a été Nicephore Soglo alors aussi jeune mais compétent en savoir et connaissance dans le gouvernment de son oncle, Christophe Soglo qui malheureusement n’a pas trop duré.
    J’ai été agréablement surpris parce que aux questions qu’on lui posait, le ministre n’a pas donné des réponses évasives mais il a adopté une approche explicative dans ses réponses qui rendent plausibles la procédure méthodique employée dans tel ou tel cas: Quand on dit par exemple que l’Etat n’a pas toujours honoré ses dettes jusque là. Et il nous dit que touts les dettes ne sont pas payées, mais chacun des créanciers a recu un pourcentage de ´sa dette et que c’est entendu que le reste sera payé après Audit pour savoir, si réellement ses dettes ont existé dans des circonstances régulières, je trouve la démarche plausible. Car ne nous mentons pas nous-même, nous savons qu’il y a aussi de fausses dettes. A la question, de savoir pourquoi dans son ministère beaucoup de commissions existantes ont été supprimées, il a répondu, que l’existence de ces commissions n’étaient plus justifíées et que c’est souvent, le travail pour lequel le personnel dans ces commisions est normalement payé au mois, c’est le même travail qui est revendu aux contribuables en commision et l’Etat débourse doublement pour le même travail. La suppression de ces commissions me semblent là aussi plausibles. Sur le problematique du Leasing envisagé pour les véhicules de fonction, il a été clair: Contrairement aux rumeurs qui informent que des appels d’offre taillés sur mesure ont été faits à ce Sujet, il a expliqué que tout le monde intéressé à cet appel d’offre a été invité et a procédé à ce qui doit être fait, pour que la chance de participation soit égale à tout le monde, ce qui a été fait. Et il a ajouté, que rien n’est encore conclus, car s’il arrivait que après les calculs, le Leasing reviendrait plus cher à l’Etat, le Gouvernement ne s’y engagerait pas.
    Le recensement physique des fonctionnaires et retraités de l’Etat aurait révélé un bon nombre de salariés fictifs de l’Etat et le fait que les salaires et primes sont désormais payés sur des comptes bancaires a fait déjà gagné des milliards à l’Etat qui sans cette mesure seraient allés à des faussaires.
    Beaucoup des agents contractuels de l’Etat craignent après le gèle de leurs activités l’Etat pouvait dans un proche avenir tout simplement les remercier. Là aussi le ministre a expliqué que les concernés ont été informés de l’audit en Cours qui va clarifier et justifier la Situation de chacun. Personne ne sera congédié, si l’Audit arrive à révéler que le recrutement et le salaire dans la catégorie indiquée étaient réalisés dans les règles de l’art.
    Il est vrai que l’Etat est une continuté, mais l’on devra concéder au nouveau Gouvernement, que lorsqu’on hérite d’une gestion, il est convenable que l’on essaye de vérifier et de clarifier afin d’avoir un apercu général sur les structures avant de continuer, surtout quand on a promis un nouveau départ.
    Le jeune ministre n’a pas manqué de Lever la voile sur certaines pratiques pas catholiques dans le Service des finances et des impôts. Ainsi dans les années 2014 la TVA sur les importations de viande, et autres denrées alimentaires a été supprimé. Pourtant cette mesure favorable n’a pas eu d’impact sur le Prix de ces denrées pour la consommation des populations.Pire, malgré que le Nigeria avait officiellement interdit la réexportation de ces denrées vers son pays, il se trouve des commercants qui ont pu se munir des arrêtées ministerielles dans le passé leur permettant la réexportation de ces denrées, ce qui leur permet de se faire rembourser par le Service des finances les soi-disant TVA payés (ce que en réalité ils n’ont jamais payé.)C’est pour toute cette raison que le gouvernment de rupture a rétabli la TVA sur les importations des denrées alimentaires. Ceci surtout pour protéger un peu la production locale. Cette mesure également me paraît compréhensible.
    Sur deux questions le ministre Wadagni a donné des réponses certes qualifiées mais pas totalement satisfaisantes: Ce qui a été payé à Talon au Sujet de ses usines et sociétés sur lesquelles le Gouvernement défunt avait mis la main: Il n’a pas donné des chiffres, mais il a expliqué que le payement a été fait selon ce que le Gouvernement défunt avait prévu pour le dédommager. Ce payement serait fait dès la prise de fonction du nouveau Gouvernement, car si l’on ne procédait pas ainsi, la campagne en Cours du coton serait compromis. Ceci semble une demi-vérité dans la mesure, où malgré ce payement beaucoup d’acteurs de coton se playent toujours du nnon payement des arrièrés de la campagne antérieure. Aussi, il y a une Chose significative dans cet Ensemble: Pendant plus de 20 ans le secteur du coton a été subventionné au Bénin et visiblement Talon a eu à faire fortune dans cela. Mais il vient au pouvoir, se faire rembourser dès le départ une somme immense, mais supprime la Subvention dans le secteur. Ce faisant, ne s’est il pas avantagé, du moins ses héritiers au détriment des autres acteurs dans le secteur qui n’ayant plus de Subvention, doivent voir ce qu’ils doivent faire, alors que les héritiers de Talon peuvent ne pas avoir des soucis de ce genre.
    C’est une question que le jeune ministre n’a pas pu répondre à satisfaction, mais que Talon lui-même devrait éclairer la lanterne du peuple la-dessus.
    Sur la question du PVI, le ministre s’est contenté d’expliquer l’efficacité de ce système de vérification tout en ajoutant quel’Etat n’a pas fait un autre contract Avec Benin-contrôle, que c’est toujours l’ancien contract, cependant les Amendements et les imperfections critiqués ont été corrigés. Le nouveau Gouvernement a préféré de rétablir le PVI que de devoir payer des milliards pour dedommagement prévus par la justice. Sur le conflit d’intéré avéré auquel Talon s’expose dans cette affaire le ministre n’a pas dit Grand Chose. Il s’est contenté de nous renseigner que les participations ont été tous cédées à d’autres.

    Monsieur le Ministre Wadagni fait son Job. C’est merveilleux de voir pour la première fois un Ministre béninois qui s’exprime aussi clairement, articulant et donnant des réponses transparentes et rassurantes sans s’embourber dans les dérives politiques, et qui sait très bien distinguer le savoir-faire technique du verbiage politique ombrageux.
    J’ai admiré la clairvoyance de son approche et je lui souhaite bon vent.

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji 4 semaines

      Voilà un pourfendeur de Talon qui a gardé intacte toute sa lucidité. Tout le contraire de notre ami Sonagnon.

      • Avatar commentaire
        sonagnon 4 semaines

        Lucidité vous dites??? Moi je parlerai de complaisance!!!

        Sur sur le volet PVI c’est un contrat nul et de nul effet.

        Bénin control n’a jamais remporté l’appel d’offres, je mets au défi quiconque de me prouver le contraire.

        Alors sur la base de quoi, Bénin control exécute un marché sur n’a pas remporté???
        Sur la base du faux et usage de faux. Voilà la vérité, et un cadre technique qui manque de rigueur dans sa pratique est soit incompétent ou malhonnête.
        L’incompétence et la malhonnêteté sont des dangers pour le développement.
        Ce ministre malgré tout ce qu’il peut avoir de positif est tout simplement indigne de servir la république à ce niveau de responsabilité. Mais si l’escro patenté est le premier magistrat du pays, il est évident qu’il ne s’entoure que de malhonnête comme lui.

    • Avatar commentaire

      @Napo
      J’avais eu a dire des sa nomination que le jeune ministre etait une bonnne trouvaille car il est tres rare qu’ on devienne partner dans une societe d’audit americaine sans competences averees ( plus un bon parrain et une petite dose de chance). Il n’a pas (encore) perdu son talent dans le marigot talonesque…
      La question est de savoir au profit de quelle politique ces talents sont mis et quel levier ce ministre a dans les decisions…
      Le clan Talon dirige le Benin commme son entreprise personnelle avec des idees immmatures, une conception bling-bling de la modernite, un mepris souverain du peuple, un nepotisme renouvelé, un affairisme rapace au sommmet de l’etat…
      Le Benin ne peut servir de champ d’experimentation a un clan de parvenus, une hirondellle ne fait pas dit on le printemps….

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 4 semaines

    Agadjavi et les ruptucons s’arrogent la production record du coton alors même que c’est avec yayi boni que les emblavures ont été faites , gros menteurs , et bien dites nous quand un gouvernement depuis la conférence nationale s’est servi de la manne des retraités, pour réaliser leur programme , avec vous les ruptucons , ” foutage ” total des ratios prudentiels chers aux amis banquiers

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji 4 semaines

      @Oumar…

      L’Etat est une continuité et c’est au bout de l’ancienne corde qu’on tisse la nouvelle.
      La réalité est que Talon connait le coton béninois. C’est un fait et ça saute à l’oeil. Faire tomber des records tout en supprimant les subventions massives n’est pas donné à tout le monde. Même Yayi qui ne jurait que par le coton n’a pu le faire.

      On a beau détester le lièvre. il faut juste admettre qu’il court plus vite que soi et l’accepter ainsi.

      • Avatar commentaire
        OLLA OUMAR 4 semaines

        Agadjavi , qui vient nous dire que l’état est une continuité, eux qui sont venus avec le mot ” rupture ” à la bouche , peut-être qu’il le sortait par leur cul , j’ai bien raison de les traiter de ruptucons .
        Vous constatez qu’il ne répond pas sur le moment des emblavures du coton , peut-être qu’il ne connaît pas les cycles .
        Talon l’es.croc le grand usurpateur de la filière coton , reviendra vous verrez sur les subventions qui entre temps ont fait sa fortune , et puis s’il est garçon il n’a qu’à payer aux beninois les subventions indûment perçues .es.croc de chez les grands es.crocs oui

      • Avatar commentaire
        sonagnon 4 semaines

        L’amélioration de la production cotonière ne date pas de TALON.

        Depuis les 2 ou 3 dernières campagnes la production connaissait une amélioration régulière,donc il n’a rien fait de manière exceptionnelle.

        • Avatar commentaire
          Agadjavidjidji 4 semaines

          La mauvaise foi de Sonagnon est teigneuse. Il déplace sans cesse les bornes. Talon aurait fait moins bon que vous auriez crié au scandale. Il fait mieux que tout le monde, on nous sort que c’est pas à mettre à son actif.

          Béninoiserie, quand tu nous tiens!

          • Avatar commentaire
            sonagnon 4 semaines

            Agadjavi, regardez les statistiques avant d’émettre un jugement.

            La production contonière connaît une progression régulière depuis plusieurs campagnes avant TALON.

            Il ne fait qu’accompagner la dynamique enclechée par YAYI BONI.
            Si vous vous publier une statistique qui contredit mes affirmations, je reconnaitrai les mérites de TALON.

            Mais pour le moment, le seul mérite qu’il a, est celui d’un prédateur invétéré.

          • Avatar commentaire
            sonagnon 4 semaines

            Lire: si vous publiez une statistique….

        • Avatar commentaire

          Je suppose que vous avez raison.
          Donnez-nous les chiffres (avec les sources) et personne ne pourra vous contredire.

      • Avatar commentaire
        OLLA OUMAR 4 semaines

        Agadjavi ton es.croc de lièvre prénommé talon là va bientôt finir en civet ou grillade avec les beninois

  • Avatar commentaire
    sonagnon 4 semaines

    Il n’y a pas de doute que ce ministre est compétent, et que le précédent régime a laissé des situations inacceptables qu’il essaie de régler.

    Mais c’est un malhonnête au même titre que son chef TALON.

    Ces journalistes très bienveillants à son égard sur le dossier PVI, lui ont donné l’occasion de s’en sortir.
    Il n’y a pas un contrat régulier entre l’état béninois et Bénin Control. Comptable qu’il soit,il doit savoir qu’en mettant en oeuvre un tel contrat monté sur la base du faux, il se rend complice, et sa responsabilité personnelle est engagée.

    Encore, ces journalistes complaisants ou tout simplement incompétents, n’ont pas pu creuser le paiement abusif des entreprises TALON dès l’arrivée de l’escro au pouvoir. Sans parler clairement des cas de conflit d’intérêt manifeste

    Enfin, ce ministre est un menteur!!!
    La situation économique du Bénin n’est pas prête de s’améliorer, la chute du naïra est durable, l’hypothétique reprise économique du Nigéria ne fera pas revenir les nigérians sur le marché béninois, il y a toujours le frein d’un CFA trop fort par rapport au naïra.

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji 4 semaines

      Sonagnon….

      L’objectif à terme est de réduire cette dépendance chronique vis à vis d’un Naira volatile et pas fiable , parceque émis par un Nigeria malade de son incurie légendaire.

      Nous pouvons y arriver et nous allons y arriver

      • Avatar commentaire
        OLLA OUMAR 4 semaines

        Des vœux pieux , agadjavi , et en quoi faisant ; ton es.croc de talon va vendre brut et sec à l’extérieur presque la totalité de la production de coton fibre , en planquant dans les paradis fiscaux une partie des sous qui devraient revenir au benin comme il l’a toujours fait , alors même que des filatures pour transformer les fibres produites , donner des emplois sont en agonie prolongée au benin , et rien n’est dit par les ruptucons pour y parer , ceci n’est qu’un exemple

      • Avatar commentaire
        sonagnon 4 semaines

        Qui va réduire une dépendance du Bénin vis à vais du Naîra???
        Le Nigéria est une chance pour le Bénin vous ne savez pas???

        En attendant de régler le problème monnétaire, à travers une monnaie de la CEDEAO qui est la seule solution à terme, il faut d’abord régler nos problèmes domestiques.
        La situation du Bénin aujourd’hui est telle qu’il faudrait des hommes et des femmes qui font des sacrifices pour le pays.

        Des hommes et des femmes qui n’ont aucun intérêt personnel à défendre, afin de pourvoir mettre en place des règles d’équité et de lutter sans état d’âme contre les magouilles à tous les niveaux qui font transférer dans des poches personnelles les maîgres ressources de notre pays.
        Et qui de ce fait, empêche la lutte contre la pauvreté et le développement.

        Mais Patrice TALON n’est pas de cette race de dirigeants qui travaillent pour l’intérêt général. Il ne pense qu’à lui. C’est pourquoi je ne lui porte aucun crédit, et je demande tout simplement qu’il quitte le pouvoir, pour laisser la place à ceux qui veulent servir le pays.

        • Avatar commentaire
          aziz 4 semaines

          Qu’il quitte le pouvoir…dites vous..?

          Peut etre..on mettra agadjavi…notre philipes poutou national…

          Ou gbetomaganon..notre jean lassale…

          Hihihihi kikikiki

        • Avatar commentaire
          Agadjavidjidji 4 semaines

          Personne n’a dit qu’avoir un marché potentiel de 120.000.000 de consommateurs à ses portes était un malheur. La question est de savoir comment structurer notre economie pour mieux profiter de cette foule de bouches à nourrir. Ce n’est certainement pas en faisant de l’importation et de la reexportation de produits prohibés par l’Etat Nigerian comme c’est le cas actuellement que nous allons y arriver.
          Le protocole de Gbadagry a ciblé toute une liste de produits alimentaires que nous pouvons produire et aller vendre tranquilement au Nigeria et au retour acheter de la bas des biens manufacturés bon marché pour satisfaire notre propre demande locale.
          Mais notre agriculture, dans son etat actuel, permet-il cela. Toute la question est là.

          • Avatar commentaire

            Mr AGADJA, quelle est la politique de TALON pour profiter de notre proximité du Nigéria???

            A ma connaissance, il n’en a aucune!!!

            Il préfère mettre l’accent sur les produits de rente, pour accroitre notre dépendance vis à vis d’une exportation qui ne profite pas à terme au pays.

            Mais pour moi, les choix de TALON ne constituent pas une surprise, il est venu pour ses affaires, et la réussite de ses affaires passe par la bonne santé du Coton, qu’il s’est arrangé pour en prendre les commandes.

            Mais rassurez vous, ça ne va pas durer longtemps, il va rendre compte!!!

          • Avatar commentaire
            sonagnon 4 semaines

            ce commentaire est de sonagnon

      • Avatar commentaire
        aziz 4 semaines

        Agadjavi…!!!

        Tu viens de prononcer cette phrase..qui résume toute ma pensée..par rapport..aux debats sur le francs cfa.

        Le mali,la guinée,le ghana.le zimbaboué.ont tous eu leurs monnaies..à eux…et nous connaissons la suite

        Le probleme..n’est pas tant la légitimité,l’expertise nécéssaire pour gérer une monnaie..mais moi j’ai des doutes…sur les négres…que nous sommes…à gerer une monnaie..en toute autonomie

        Je crois…qu’il a des facteurs endogenes,pathologiques…qui plombent…les negres

        Ce n’est pas une histoire de parcours académique..loin de là…eh bien nous avons des gens qui ont fait l’étude monétaire..tel…l’illustre yayi boni…mais ..est ce suffisant

        Le franc cfa.. beneficie…d’une crédibilité universelle…et je dis…tant mieux et merci la france

  • Avatar commentaire
    Agadjavidjidji 4 semaines

    D’abord, j’ai vu un cadre posé et structuré qui maitrise son sujet. Ca ne fait pas bouillir les marmites mais tout au moins ça rassure de savoir que ses billes sont confiées à quelqu’un qui s’y connait.

    Ceci dit, je retiens que lentement mais surement, tous les canaux de syphonnage mis en place par les cadres vereux et ennemis de la patrie sont en train d’être supprimés et que bientôt les couches les plus défavorisées bénéficieront des effets induits d’une meilleure qualité des dépenses publiques. Finies donc les commandes fictives pour pomper les caisses publiques au profit d’une poignée de sinistres coquins. Au revoir les entremetteurs de marches de soutien et de messes d’action de grâce à la gloire du chef et refacturées à coup de milliards au contribuable béninois. Finis les poses de pierre en fanfare qui finissent presque toujours par accoucher de miniscules souriceaux. Bye bye les exonérations selectives en faveur de la clientele politique.

    Vivement le lancement dans les tout prochains jours des projets à haute intensité de main d’oeuvre pour remettre le Bénin en chantier et les Béninois au travail afin que la croissance profite enfin aux plus vulnérables d’entre nous.

    Les ennemis de la République peuvent toujours maugréer.

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR 4 semaines

      Une sortie faussement contenue de wadagni qui fait éructer en simphonie agadjavi ; la déception n’est pas loin et ce ne sont pas les Amaury , napo1 et autres qui nous démentiront

  • Avatar commentaire
    Baba Didier 4 semaines

    Mr le Ministre aloès au travail.
    Nous attendons les résultat et que toutes les entreprises soient traitées de la même manière. L’argent va circuler à nouveau ». À envoyer à Gbegnonvi qui s’était lancé dans une diatribe malsaine disant que c’est l’argent facile qui ne circule plus en oubliant la perte de revenus des personnes dans le secteur des véhicules d’occasion la baisse de fréquentation des clients nigerians et d’Afrique centrale au marché de Dantokpa…

  • Avatar commentaire
    Helian 4 semaines

    Wadagni à fait un tour de passe passe avec ses copains plutôt bienveillants. Si le Benin va mieux pour eux…ils ne comprennent pas la souffrance du plus grand nombre. Voilà ce qu ils ont fait de ce jeune plus que brillant qui a fini dans la sauce et raconte des histoires.
    Romuald, laisse ses gens et ne perd pas ton âme à essayer de les justifies. Eux, ils sont à la fin et toi tu es juste au milieu de ton parcours.
    Fraternellement.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 4 semaines

    Qui vivra verra dit-on , en tout cas nous ,nous ne croyons à ce ministre puceau ,menteur comme un arracheur de dents

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji 4 semaines

      L’arracheur de dents, c’est votre petit prétentieux aux yeux d’hiboux qui n’a jamais mis pieds dans une classe de finances publiques et qui contractait des dettes à court terme pour financer les chantiers démagogiques de son ivrogne de mentor.
      Wadagni lui boxe dans une toute autre catégorie.

      • Avatar commentaire
        OLLA OUMAR 4 semaines

        Agadjavi, ton wadagni boxe contre le vent celà veut tout dire ; les pays comme le Nigeria , la Côte-d’Ivoire, le gabon , le niger etc ont des matières premières et sont presque en récession , diminuent même leur budget , et le benin des ruptucons brassent du vent , ou boxent contre le vent . Votre cul est au dehors , et bientôt vous serez tout nu devant les beninoises et beninois

      • Avatar commentaire
        aziz 4 semaines

        Mais pour l’instant..le resultat..des ru pturien..c’est le wahala (la galère).

        Puisque donc…les beninois..se lèvent tot..aujourdhui..pour aller à la recherche..des fosses..de viandes avariées..les outils pour creuser à la main

        Les fosses…de farine en feux…..

        Sans compter…les démolitions…sans plans..de rechanges de la tolubalisation.

        Autrement…dit..les rupturiens…nous ont amené…la poisse dans ce pays..

        Quant aux débrouillards..de port de cotonou…vivant..des voitures d’occasion…n’en parlons pas.

        Et pourtant..la ripaille,la bamboula….se poursuit..à la marina..avec..nos pr…has been…avec ses tenues…on dirait…un sapeur congolais

        • Avatar commentaire
          Agadjavidjidji 4 semaines

          @Aziz…

          Toi tu connais la réalité de notre tissus economique pour l’avoir pratiqué. Je ne t’apprends rien en te disant que tant certaines pratiques auront cours, tous les efforts de nos gouvernants, quelqu’il soit, atteriront inexorablement dans la poche de quelques filous. Ce sont eux qui crient et qui repandent dans le pays comme quoi, l’argent ne circule pas. Demandez leur de quel argent s’agit-il et en contrepartie de quelle prestation.

          Désormais, le moindre centime décaissé par l’Etat central doit toucher les moins nantis. Soit par le biais d’une augmentation directe des revenus, soit par le truchement d’une nette amelioration de la qualité des services publics( hopitaux, routes, ecoles, sécurité sociale).
          C’est cela le rôle d’un Etat moderne et c’est ce à quoi Romuald travaille.

          • Avatar commentaire
            aziz 4 semaines

            Pour celà..tout le monde…est d’accord..agadjavi..

            Je regrettes de te dire..que les faits te contredisent..puisque..le premier acte…de talon a été de nous piquer..gnan gnan..par le fait du prince..45 patates

            Et là ce ne sont pas des centimes..

          • Avatar commentaire
            OLLA OUMAR 4 semaines

            Et les grands filous , bri.gands , manipulateurs sont tapis au palais de la marina qui sont une poignée qui ” brigandisent ” nos pauvres ressources , avec des délits d’initiés à gogo .
            Agadjavi , qui fait hypothéquer 40 milliards de nos retraités pour financer un programme bidon ? ( du jamais vu ) , qui fait verser des milliards à ses sociétés cotonnireres ? qui remet en selle le PVI pour toujours siphonner les recettes du port et de la douane , qui crée des leasings pour sa famille,alliès , copains et coquins pour louer à prix fort des véhicules à l’état ( et même que wadagni était flou dans son explication à ce sujet ) qui met en place un machin de société d’intérim qui vient d’être rétorqué par la cour constit , et qui et qui et qui …. fait tout pour rendre plus misérables les beninoises et beninois , votre es.croc de talon

          • Avatar commentaire
            Agadjavidjidji 4 semaines

            @Oumar…

            Personne n’a hypothéqué nos retraites. Il s’agit plutôt de l’utilisation de l’argent dormant pour acheter des obligations d’Etat qui produiront des intérêts en plus d’être remboursés à terme. C’est juste un placement,une pratique courante dans toutes les economies modernes.

            Les fameux milliards versés soit disant à des sociétés de Talon l’ont été en réalité pour apurer une partie des creances de l’ensemble des acteurs de la filière sur l’Etat Béninois. C’est vous qui reduisez une filière qui nourrit des milliers d’autres Beninois à la personne de Talon pour noircir le personnage. La preuve, le coton va beaucoup mieux desormais et nous venons de faire 420.000 tonnes. Un record que même Soglo n’a pu atteindre.

            Quant au PVI, allez demander aux vrais acteurs et non aux faussaires comme toi. Ils vous en diront que du bien.

  • Avatar commentaire
    Jean 4 semaines

    Wadagni n´a pas annoncé la fin du calvaire,mais il a expliqué les réformes et á permis au peuple de comprendre la haine du patron des poulets morts contre Talon.
    La haine est née de la suppression du payement de la TVA sur la ré-exportation des produits vers d´autres marchés comme celui du nigéria.
    Ajavon jetais des fleurs au jeune Koutché, merci á Wadagni qui nous a permis de comprendre le sens des fleurs de Ajavon; kOMI Koutché signait des arrêtés ministériels qui permettaient au patron des poulets morts (Ajavon) de percevoir des milliards em remboursement des TVA sur la ré-exportation.
    AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH,
    Ajavon a tiré une balle dans les pieds, on comprends tout maintenant, Ajavon a toujours ruiné le pays et se permet de dire qu´il fait du social.
    Béninois, ouvrez les yeux.

  • Avatar commentaire
    Joeleplombier 4 semaines

    Des paroles d’évangile . On dit que le peuple à faim et notre ami Wadagni raconte des incantations.
    Même les experts en macro économie seront d’une prudence extrême par rapport à cette croyance d’un futur meilleur pour nos compatriotes .
    J’ose le croire pour des jours meilleurs pour ce pays que nous aimons tous .