Liberté de la presse : Le Bénin classé 78 ème par Rsf

Liberté de la presse : Le Bénin classé 78 ème par Rsf

2ème édition des journées médias : les acteurs s’y préparent activement

L’Ong Reporters Sans frontières (Rsf), a dévoilé ce mercredi 26 avril, l’édition 2017 de son rapport mondial sur la liberté de la presse. Le Bénin se retrouve comme en 2016 à la 78ème place du classement mondial.

L’édition 2017 du rapport mondial sur la liberté de la presse publié par l’Ong Reporters Sans Frontières, classe encore le Bénin à la 78è place, comme en 2016. Selon Rsf, plusieurs événements qui se sont produits au cours de l’année sont à l’origine de ce mauvais classement dont écope de nouveau le pays. L’Ong dénonce ‘’la fermeture arbitraire, en l’espace de 48 heures, de quatre médias audiovisuels proches de l’opposition, par la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication béninoise’’. Elle pointe également du doigt la non couverture des activités de l’opposition par la télévision de l’Etat ; ceci ‘’depuis l’accession au pouvoir en mars 2016 du nouveau président, Patrice Talon’’. Rsf précise toutefois que ‘’les journalistes béninois bénéficient d’une liberté d’expression certaine et, même s’il arrive que certains soient poursuivis et condamnés, les peines prononcées ne sont que rarement appliquées.’’

Classement de quelques autres pays africains

Les cinq premières places du classement mondial cette année, sont occupées par des pays de l’Europe du Nord. Il s’agit respectivement de la Norvège, de la Suède, de la Finlande, des Pays-Bas et du Danemark. C’est seulement à partir de la 24ème place qu’on trouve les pays africains les mieux classés. On retrouve ainsi la Namibie à la 24ème place. Elle est suivie à la 26ème place du Ghana, la 27ème place revenant au Cap Vert. L’Afrique du Sud suit à la 31ème place. Si les pays africains ne se retrouvent pas aux premières loges, ils ne sont néanmoins pas les pires ennemis de la liberté de presse dans le monde. L’Erythrée qui depuis 2007 occupait la dernière place, a avancé d’une place. Le pays vient juste avant la Corée du Nord à qui elle a cédé son ancienne place.

Réalisé chaque année depuis 2002 par Rsf, le classement mondial de la liberté de la presse se fait selon une méthodologie basée sur un questionnaire de 87 questions, adressées à des experts. Ces questions portent sur “le pluralisme, la transparence, la qualité des infrastructures soutenant la production de l’information, l’indépendance des médias, l’environnement, l’autocensure et le cadre légal. Un relevé quantitatif des violences commises contre les journalistes au cours de la période concernée, est également pris en compte dans l’élaboration du rapport.

Selon Rsf, le classement 2017 “démontre le risque de ‘grand basculement’ de la situation de la liberté de la presse, notamment dans certains pays démocratiques importants”. Ceci serait dû, à ‘’l’obsession de la surveillance et au non-respect du secret des sources, qui contribuent à faire glisser vers le bas de nombreux pays considérés hier comme vertueux’’

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    Amaury 4 mois

    Apparemment la rupture n’est pas passée par là. Il est loin ce temps de gloire pour le Benin. Les mêmes causes produisent les mêmes effets. Dommage!