Rejet du projet de constitution: réaction des FCBE et du PLP

Rejet du projet de constitution: réaction des FCBE et du PLP

Il apparait ainsi clairement que le rejet par l’Assemblée Nationale de ce projet de révision de notre loi fondamentale est un acte de courage et de haute portée politique.

Bénin : Léhady Soglo fustige une révision sans consensus
Révision de la constitution : Parfaite de Banamè défend le projet et tacle Rosine Soglo
Partages

Les réactions fusent suite au rejet par le parlement de l’étude du projet de constitution soumis par le gouvernement de la rupture. Après la réaction des magistrats, du PCB, voici celle de l’ancienne alliance au pouvoir l’alliance FCBE. L’alliance a publié un communiqué conjoint avec le parti pour la libération du peuple.

Communiqué conjoint FCBE – PLP

Béninoises, Béninois,

Le mardi 04 avril 2017, le peuple béninois a traversé un moment de tension extrême. Les députés à l’Assemblée Nationale devaient se prononcer sur la recevabilité du projet de révision de la constitution envoyé au parlement par le gouvernement. A l’évidence, ce projet consacre l’institutionnalisation des grandes orientations affichées par le Gouvernement de la Rupture depuis le 06 avril 2016. En effet la politique menée par le nouveau régime est caractérisée par :

  • La concentration du pouvoir aux mains du Président de la République et des membres de son clan au détriment de la Nation ;
  • L’enrichissement effréné du Président de la République et de son entourage immédiat au mépris des procédures légales en matière d’attribution des marchés publics et sous le couvert d’une loi illicite portant Partenariat Public Privé et déclarée non conforme à la constitution par la Cour Constitutionnelle ;
  • L’introduction, par le biais des députés proches du pouvoir, des lois liberticides et anti démocratiques consacrant le recul du processus démocratique issu de la conférence nationale de février 1990 ;
  • L’introduction également au parlement d’un projet de révision de la loi fondamentale de notre pays visant une remise en cause de l’architecture institutionnelle issue de la conférence nationale et consacrée par le référendum du 11 décembre 1990 ;
  • La tentative forcée visant à faire adopter ce projet par un raccourci parlementaire dont l’objectif est de légaliser la gouvernance anti sociale de la Rupture en écartant les forces vives de notre peuple et au mépris du consensus à valeur constitutionnelle de juin 2006, faisant désormais jurisprudence en matière de révision de la constitution.

C’est dans ce contexte socio politique et économique que de larges couches de la population, vivant dans la misère et victimes des pratiques expéditives du Gouvernement dit du Bénin Révélé, ont élevé des protestations pour amener le Gouvernement à retirer son projet. Elles ont été suivies par des experts, des constitutionnalistes et des magistrats de notre pays qui ont dénoncé la tentative de destruction par ce texte des fondamentaux ayant prévalu à l’adoption de la constitution actuelle du 11 décembre 1990. De même, de multiples organisations politiques, syndicales et de la société civile notamment l’Alliance FCBE et le Front pour le Sursaut patriotique dont le PLP ont aussi organisé des manifestations de désapprobation de cette initiative anti démocratique du Gouvernement.

En dépit de toutes ces luttes et de nombreuses propositions à lui faites, le Gouvernement s’est entêté à maintenir son projet dont le vote par le parlement consacrerait le retour, dans notre pays, d’un pouvoir autocratique et anti populaire.

Il apparait ainsi clairement que le rejet par l’Assemblée Nationale de ce projet de révision de notre loi fondamentale est un acte de courage et de haute portée politique. C’est pour cela que le PLP et l’Alliance FCBE :

  • Félicitent le peuple béninois, sa jeunesse et ses travailleurs dont les magistrats pour leur mobilisation sans faille qui a permis un tel succès ;
  • saluent les députés qui ont posé un acte patriotique en votant contre ce projet ;
  • remercient les Présidents d’institutions, les autorités morales ainsi que les personnalités qui ont accueilli la délégation de l’Alliance FCBE et du Front pour le Sursaut Patriotique.
  • Exhortent l’ensemble de notre peuple et toutes les organisations démocratiques à rester vigilants et à poursuivre le combat pour la préservation des acquis de la Conférence nationale, de la démocratie et de l’Etat de droit.

Vive la démocratie !
Vive le Bénin !
Fait à Cotonou, le 06 avril 2017
Pour le PLP Pour l’Alliance FCBE
Le Président le Coordonnateur National
Léonce HOUNGBADJI Eugène AZATASSOU

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    Gont Gont 3 semaines

    FCBE je suis, FCBE je resterai. Bravo aux FCBE et vivent les FCBE.