Abdoulaye Fall : « Le Bénin est le plus gros client de la BIDC en Afrique de l’Ouest »

Abdoulaye Fall : « Le Bénin est le plus gros client de la BIDC en Afrique de l’Ouest »

Le taux d’intérêt de cet emprunt est de 6,10% sur une durée de dix (10) ans.

CEDEAO : La BIDC lance un emprunt obligataire de 50 milliards FCFA

La Banque d’investissement et de développement de la Cédéao à lancé officiellement ce mardi dans la capitale économique Cotonou, un emprunt obligataire par appel public à l’épargne, en vue de mobiliser un montant de 50 milliards de FCFA sur le marché financier de l’Uémoa.  La valeur nominale unitaire est de 10.000 FCFA va permettre à la BIDC de financer ses opérations générales dans la zone de l’Uémoa.

Dans ce cadre, plusieurs projets sont déjà prêts et n’attendent que les financements pour être exécutés.

« Si nous devons lutter contre la pauvreté, si nous devons permettre à nos jeunes diplômés de trouver du travail, nous devons financer le secteur privé, qui à notre avis crée la richesse et qui doit nous aider à développer notre pays » soutient Abdoulaye Fall, le vice-président des opérations de la BIDC.

Il assure que « le Bénin est le plus gros client de la BIDC en Afrique de l’Ouest. Le nombre de projets qu’on a financé au Bénin, on ne l’a pas financé dans un autre pays. Parce que, justement c’est un pays très dynamique. Nous avons beaucoup d’hommes d’affaires qui viennent au guichet de la banque, et également l’Etat avec beaucoup de projets ». La BIDC va jouer sa partition dans cette période ou le gouvernement du nouveau départ explore le circuit financier mondial pour financer son programme d’action, a laissé entendre le vice-président Abdoulaye Fall.

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire
    Tchite' 3 mois

    Esperons que cela ne finira pas comme Air Afriqu ou la Banque Regionale de Solidarite’ qui ont disparu faute de bonne gestion.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 3 mois

    Bon , sénégalais a du miel sur la langue quê ! il veut piocher dans l’épargne des beninois . Bon vaut mieux l’argent des beninois dans le coffre de cette banque , que dans la poche des ruptucons