Bénin : Coup dur pour l’alliance Fcbe

Bénin : Coup dur pour l’alliance Fcbe

Un jeudi assez spécial à l’Assemblée Nationale du Bénin. La séance plénière de ce jeudi 11 mai au Parlement a été marquée par deux importants faits politiques.

Bénin : « Nous avons à la tête du pays un régime qui manipule la ruse et la rage » selon Azatassou

Le premier fait est la formalisation de la majorité parlementaire qui s’engage à soutenir le président Patrice Talon. C’est d’ailleurs une première depuis qu’il a pris le pouvoir en avril 2016.

Intitulé Bloc de la majorité parlementaire (Bmp), ce nouveau groupe politique dans l’univers parlementaire est composé de 59 des 60 députés ayant voté pour la recevabilité du projet de révision constitutionnelle de Talon (lire ici).

« Nous, Députés signataires de cette déclaration fondatrice, avons décidé en toute liberté et en toute conscience, de former le Bloc de la Majorité Parlementaire (BMP), qui a pour vocation de soutenir résolument le Gouvernement du Président Patrice Talon dans la mise en œuvre de sa politique de développement, au service et au bénéfice du peuple béninois », indique sans ambages la déclaration de constitution lue par Mathurin Nago, ancien président de l’Assemblée Nationale.

Le second événement est la défection de 15 députés Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe). Dans leur déclaration commune, les 15 parlementaires ont annoncé « la suspension de notre participation aux activités de l’alliance Fcbe », et « notre soutien au programme d’actions du gouvernement du président Talon, dans l’intérêt supérieur de notre pays. »

Avec cette annonce, la famille politique de l’ancien président Thomas Boni Yayi perd du poids à l’Assemblée, puisque les députés dissidents représentent près de la moitié de son effectif parlementaire. Pour rappel, à la sortie des élections législatives d’avril 2016, l’alliance Fcbe au pouvoir à l’époque avait remporté 33 sièges sur les 83 que compte le parlement béninois.

Mais avec l’évolution de l’actualité politique, certains ont pris leurs distances vis-à-vis des Fcbe. L’alliance se retrouve davantage restreinte avec événement d’hier. Plus encore, dans le lot des dissidents, on note plusieurs ténors de l’alliance, restés fidèles à Boni Yayi malgré la tempête politique de la période présidentielle de mars 2016. Depuis quelques mois, les Fcbe affichent clairement leur opposition au régime du Nouveau Départ, et pour mener avec efficacité cette opposition l’alliance avait besoin d’un effectif important et suffisamment solide au Parlement. Désormais, ce pari devient compliqué, surtout que les 15 dissidents sont membres de la nouvelle mouvance parlementaire.

DECLARATION DE PRESSE  DU GROUPE DES 15 DEPUTES FCBE & ALLIES

Mesdames et Messieurs les journalistes;

Les dernières élections législatives de 2015 ont consacré l’Alliance FCBE comme la  première force politique du pays. Nonobstant cette performance,  elle a  contre toute attente perdu le 19 mai 2015, le contrôle du Bureau de l’Assemblée Nationale.

En raison de la disqualification du Président BONI YAYI pour l’élection présidentielle de mars 2016, Monsieur Lionel ZINSOU a été désigné comme candidat de l’Alliance  FCBE. Ce choix  a été en son temps déploré par bien de députés, personnalités  et autres militants de base, tant dans la méthode que dans la forme.

Les leçons tirées de cette mauvaise gestion de notre Alliance attendent toujours d’être tirées. Mieux,  le retrait de certaines forces politiques membres  fondateurs de l’Alliance a entamé la politique d’autodestruction de l’Alliance FCBE. Les députés qui  pourtant, constituent le  principal reliquat  politique de l’Alliance après les dix (10ans) de gouvernance du Président Boni YAYI, subissent durement les conséquences de la mauvaise gestion de notre Alliance au sein du parlement.

En effet, les instances statutaires notamment  la Coordination Nationale  et le Cadre de Concertation  des Chefs de Partis membres de la l’Alliance  sont réduits à  une poignée de camarades (3 ou 5 personnes) qui prennent des décisions engageant la vie de toute l’Alliance. Les déclarations et points de presse se découvrent dans la presse au gré de l’humeur de ce qui tient lieu de Coordination Nationale. Au total, notre Groupe politique est géré au mépris des règles et principes de gestion d’une Alliance politique, ce qui a crée une érosion des forces politiques membres de l’Alliance.

Même la mise en place du cadre de concertation sur insistance des députés,  censé corriger cette situation et rétablir un fonctionnement plus démocratique et consensuel, n’a pu freiner le mépris et l’élan de la gestion solitaire du Coordinateur National et son équipe. Au contraire, la Coordination Nationale a fait adhérer unilatéralement l’Alliance FCBE à une autre coalition dite SURSAUT PATRIOTIQE  sans qu’aucune instance n’en ait  délibéré.

Cette coalition avec  pour porte-parole, le Coordonnateur National de FCBE s’est illustré à alerter sur les insuffisances du projet de révision de la constitution du 11  décembre 1990 et la nécessité d’intercéder auprès des députés  pour son retrait sans que nous députés membres de l’Alliance FCBE n’aient été associés. Lorsqu’on sait qu’au cours du second quinquennat du Président Boni YAYI, l’Alliance FCBE s’ est évertuée sur l’ensemble du pays, a démontrer  le caractère indispensable de la révision de la constitution, tout le bien qu’il y a avait pour notre pays, d’aller à cette révision, qu’elle a traité d’apatride tous les acteurs qui s’y opposaient, qu’elle vilipendait toute démarche contraire,  il parait politiquement irresponsable, inconséquent,  voire égoïste, la démarche de la Coordination Nationale en faveur du rejet du projet de révision de la constitution.

Ce faisant, la Coordination Nationale a logiquement et consciemment  dynamité le groupe des 29 députés FCBE & Alliés,  et les  résultats du vote de la prise en considération du projet de révision de la constitution ont révélé la  profondeur de la fracture politique au sein de ce groupe.

Cette incohérence et inconséquence dans la démarche de la Coordination Nationale est porteuse de germe de suspicion à laquelle les 15  députés FCBE&Alliés ayant apporté leur soutien au projet de réformes politiques et institutionnelles du Président TALON ne sauraient adhérer. Aussi, les 15 députés sus cités, n’entendent pas se laisser manipuler pour servir des intérêts inavoués et résolument frappés d’insincérité politique.

Au regard de tout ce qui précède, nous,  les 15 députés sus indiqués:

Remercions les militants et le peuple béninois pour la tolérance, l’esprit de paix, et  de démocratie;

Saluons la clairvoyance de tous les camarades et militants qui nous ont  apporté leur soutien  dans cette  lutte  pour un Bénin uni, solidaire et irréversiblement  tourné vers le futur ;

Suspendons à compter de ce jour, notre participation aux activités de   l’Alliance FCBE;

Invitons les militants,  les jeunes, les cadres et personnalités, compagnons des grandes luttes victorieuses de l’Alliance à se tenir prêts pour que ensemble nous osions vaincre la fatalité pour des perspectives politiques porteuses d’espérance ;

Réaffirmons notre soutien au Programme d’Actions du Gouvernement (PAG) du Président TALON, dans l’intérêt supérieur de note pays ;

Vive la démocratie ;

Vive le Bénin ;

Je vous remercie.

LISTE DES 15 DEPUTES FCBE ET ALLIANCE SIGNATAIRES*

  1. BAGOUDOU Z. Adam
  2. BAGANA Gilbert
  3. BIDA Youssouf
  4. DAGNIHO Rosine
  5. DEGLA A. Benoît
  6. ESSOU Noudokpo Pascal
  7. GBADAMASSI Rachidi
  8. GBAHOUNGBA David
  9. HOUDEGBE Octave Cossi
  10. HOUNGNIBO Lucien
  11. KASSA D. Barthélémy
  12. KATE Sabaï
  13. OKOUNDE Jean Eudes Kotchikpa
  14. OKOUNLOLA Biaou Akambi
  15. TCHOBO Valère

Commentaires

Commentaires du site 17
  • Avatar commentaire
    Agadjavidjidji 3 mois

    Vous n’avez pas encore compris que Talon a toujours tenu dans ses mains cette bande de godillots. Se faire une majorité parlementaire sur mesure est presqu’un jeu d’enfant pour le premier bailleur de ces clubs électoraux.
    Le second quinquennat est déjà en cours de téléchargement.

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon 3 mois

      “Vous n’avez pas…compris…Talon a toujours…cette bande de godillots…faire une majorité…est…un jeu d’enfant…” 🙂 🙂 🙂 Apparemment, ce qui n’ont rien compris ne sont pas ceux qu’on pourrait croire.
      En plus de ne pas s’en être remis, certains n’ont pas compris non plus, le résultat du vote de révision à l’assemblée 🙂 🙂

      ” pour le premier bailleur de ces clubs électoraux..” Combien de de millions déjà ? Le résultat ?

      “un jeu d’enfant” Mdr ! 🙂 on a donc le niveau des perdants à ce “jeu d’enfant”

  • Avatar commentaire
    Big 3 mois

    Aux prochainez legislatives, le peuple va éjecter bon nombre de ces microbes politiques de l’assemblée ! J’en suis convaincu

  • Avatar commentaire
    `Le Boss 3 mois

    les 15 fcbe sont des brebis galeuses vendues a talon par gbadamssi. talon ne doit pas etre fier, car un adage dit: si tu vois un cheval avec la selle au dos il a terrasse son proprietaire donc attends toi a une chute. revenons un peu en arriere pour voir comment ceux la meme s’agitaient derriere yayi. wait and see. le dernier mot est au peuple tous les deputes peuvent balancer du cote talon peut importe l’heure du bilan n’est pas si loin.

  • Avatar commentaire
    Christ-bel 3 mois

    J’admire le sens d’analyse de chacun.tout les béninois sont bêtes au lieu et place de vouloir le développement beaucoup sont distraits.beaucoup disent que Tallon est un escro parce qu’ils n’ont pas leurs part de gâteau. Accepter la révision est logique même si c’est contre l’argent car nous tous nous que notre constituons a besoin d’une révision.ceux qui le refuse sont des malhonnêtes mais Dieu vous punira pour ça.au contraire c’est ceux là qui sont des escro qui ne veulent pas l’évolution du pays.

  • Avatar commentaire
    Tchite' 3 mois

    Silence radio, a’ voir certains des noms sur la liste tels Barthelymy Kassa etc,

  • Avatar commentaire
    fataou sagbohan 3 mois

    Notre Assemblée est devenue un lieu de commerce pour nos députés et non pour défendre le pays quelle honte pour les faux politiciens de mon pays on vous attend en 2019 pour vous surprendre.faux que vous êtes

  • Avatar commentaire
    Mahoulolo Guiny 3 mois

    foncer simplement

  • Avatar commentaire
    Sonagnon 3 mois

    Oui, il fallait contester certaines pratiques, les combattre même, mais aller jusqu’à faire allégeance à l’ennemie juré des FCBE, c’est de la prostitution !!!
    Les députés prostitués!!!
    Sans aucune conviction, des hommes à vomir!!!
    S’allier à pire que Yayi Boni relève d’un acte criminel. Mais rien de surprenant, le béninois se couche par terre, partout où il y a l’argent.
    Quand Talon va partir, les mêmes trouveront des raisons pour lui tourner dos, c’est classique au Bénin.

  • Avatar commentaire
    Amaury 3 mois

    Rien d’étonnant à tout ce qui se passe. C’est une évolution normale du paysage politique surtout avec la qualité des politiciens béninois.

  • Avatar commentaire
    Yvette 3 mois

    Des ingrats nés le juge coovi va te hanter assassin kassa ceux qui manqueront un jour d’eau faute de ton détournement te maudiront et tous les autres bandes de vautours vous ne connaissez pas talon c’est 20kg pure que vous verrez dans vos poches l’éthique et la morale qu’en faîtes-vous?

  • Avatar commentaire
    Joeleplombier 3 mois

    L’annonce de la mort des Fcbe . L’enterrement aura lieu à Tchaourou. Mes condoléances à Azatassou et autres . Sincères condoléances aussi à notre fameux Docteur Boni qui rêve encore de la Marina. Il est dorénavant un général sans troupe .
    Ainsi va le Benin . On referme la porte du passé . Une autre s!ouvre avec Talon pour encore 9 ans.
    Avis aux amateurs .

  • Avatar commentaire
    Gommbo offline 3 mois

    Le rush vers l’or sale commence…
    Wadagni qui vient nous distraire avec les modiques per diem des fonctionnaires n’a qu’a commencer pour recuperer les millions que KASSA a vo-le en plein jour…
    Cette liste se lit comme la lisrptevdesvmalfratscetvdesvmalpropres…
    Que voulez vous, dis moi qui tu frequentes, je te dirais qui tu es…des braqueurs de l’economie en bande organisee adosses aux experts en vo-l, assassinat … du beau mone…

  • Avatar commentaire
    aziz 3 mois

    Une chose..est de déplorer..l’attitude,le revirement,le manque de conviction, de tarhison..manifestes.des anciens fcbe…une autre..est de juger,la capacité de yayi boni..a animer..dans les faits une opposition stratégique,réfléchie,cordonnée..dans le but de repondre un jour le pouvoir..

    Bagoudou adam,le tout puissant intendant du palais..et neveu de yayi..

    Dégla..sorti de l’anonymat..par yayi…

    Comme hélas..tant d’autres…

    Comme je le dis souvent…yayi boni..n’est pas un dieu…et les deputés ne sont pas tenus..de faire de lui..un fétiche

    On ne peut pas demander..à un homme politique..une fidélité absolue..et celà n’est pas dans son interet..

    En outre une opposition…n’est pas une fin…en soi

    On s’oppose..à une politique,à une orientation,à des choix..des lors…que celà ne va.pas.dans l’interet des gens…c’est à dire les mandants

    Il faut etre pragmatique…

    A tort ou raison..les gens se disent..qu’ils ont leur avenir devant eux…alors yayi a le sien..derriere lui

    Les surprises…il en aura encore…et tout ça est dans la dialectiques..des choses

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 3 mois

    D’abord pardon enlevez gbadamassi dedans , à okounlola, bagoudou , degla, je dis : vous aussi ?
    ces deputés qui vont à la rivière de talon l’es.croc peuvent ils se regarder dans un miroir avant d’aller se présenter devant leurs électeurs ? à désespérer la mentalité de nos hommes politique , l’honneur , la dignité ont foutu leurs camps

    • Avatar commentaire
      Karl 3 mois

      Salut Oumar, ne t’en fais pas pour des vendus de la République. Aucune conviction. je plains plus le v.ol.e.ur. de l’argent de l’eau Kassa qui dit aujourd’hui des insanités sur Yayi. Quelle ingratitude! Certains ont signé leur arrêt de mort politique. Les législatives c’est pour bientôt. Wait and see.