Bénin/Ireep : Une famille vit mieux lorsque la femme a la responsabilité principale

Bénin/Ireep : Une famille vit mieux lorsque la femme a la responsabilité principale

Le chant d’oiseau de Cotonou a servi de cadre, hier jeudi 18 mai 2017, à la 2ème dissémination des résultats d’afrobaromètres round 7, relatifs à la question du genre au Bénin.

Musique: Guy Mapoko en concert à Cotonou vendredi et samedi prochains

Présentés par les chercheurs de l’Institut de Recherche empirique en Economie politique (Ireep), les résultats révèlent qu’une famille est plus épanouie si c’est la femme qui porte la responsabilité principale, quant à la gestion et à l’encadrement des enfants, plutôt que l’homme.

Après la 1ère dissémination des résultats d’afrobaromètre, place à la 2ème. Si pour certains le rôle prépondérant de la femme dans une famille n’est plus à démontrer, pour d’autres ça l’ait encore. Les résultats d’afrobaromètre viennent conforter la première thèse, sur la question du genre. C’était hier jeudi 18 mai 2017, au Chant d’oiseau à Cotonou.

Selon lesdits résultats, au Bénin, une famille vit mieux lorsque la femme porte la responsabilité principale relative à la gestion et à l’encadrement des enfants plutôt que l’homme. L’objectif de l’enquête réalisée par l’Ireep est de permettre à la population à la base, de donner son opinion sur des questions majeures, afin que les politiques puissent s’en inspirer dans leurs prises de décisions.

Présenté par Horace Gninafon, Assistant de recherche à l’Ireep, les résultats d’enquêtes ont révélé que 62% des béninois pensent qu’une famille vivrait mieux si c’est la femme qui occupe la responsabilité principale. Selon ses dires, la majorité des béninois interrogés ont expliqué qu’en plus de son affection maternelle, la femme est plus attentive et sensible aux problèmes des enfants. Aussi, poursuit-il, deux béninois sur trois (65%), approuvent la performance du gouvernement dans la promotion de l’égalité des droits et opportunités des femmes.

A l’en croire, 80% des personnes interviewées estiment que les femmes devraient avoir les mêmes droits de possession ou de succession que les hommes, en ce qui concerne le foncier. Une sensibilisation de la population s’avère alors indispensable pour que les familles soient plus épanouies, a laissé entendre Horace Gninafon. L’enquête relative à la question du genre a été réalisée entre décembre 2016 et janvier 2017.

La 2ème dissémination des résultats d’afrobaromètre, a aussi porté sur les couches vulnérables et la tolérance au Bénin. Abordant ce pan de ladite enquête, Richard Houessou, programme Manager Afrobaromètre et Assistant de recherche à l’Ireep, a expliqué dans sa présentation que la tolérance sociale des béninois a augmenté de 2014 à 2017.

« Comparativement à 2014, plus de béninois font preuve de tolérance envers des personnes d’un groupe ethnique, des personnes de religions différentes, des immigrés et des personnes homosexuelles », argue-t-il.

A préciser que ces différentes enquêtes ont été faites avec la méthode probabiliste. Afrobaromètre est un projet de recherche qui vise à mesurer l’atmosphère sociale, politique et économique de différents pays

Commentaires

Commentaires du site 5
  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 4 mois

    J’aurais dit les choses de façon plus simple. La place de la femme est l’une des conséquences, pas l’une des causes du fait que les choses vont mieux ou plus mal.

    Les choses vont mieux lorsque la femme est plus instruite (peut donc prendre une part plus active et efficace dans les prises de décisions) et ceci, PARTOUT DANS LE MONDE.

    Les pays dans lesquels le statut de la femme est égale en droit et dans les faits à celui de l’homme sont en avance sur les autres. En Europe (pays du Nord, Pays du sud), autour de la Méditerranée (Tunisie, Israël, Turquie). Etc…

    Ce n’est pas une question politique, idéologique, c’est une question d’arithmétique.
    La majorité des adultes (les femmes) plus la minorité (les hommes); lorsqu’ils sont d’à peu près même niveau, ça a tendance à doubler les capacités et le potentiel d’un pays.
    Avec une particularité s’agissant des femmes: le transfert à la génération suivante, est plus efficace et meilleur, s’agissant de l’éducation, de l’instruction.

  • Avatar commentaire
    Joeleplombier 4 mois

    Oui que c’est la femme qui endosse toutes les responsabilités de nos jours au Benin. A cause de la démission des hommes et d’une certaine irresponsabilité .
    C’est donc un secret de polichinelle qu’ils sont tous des cocus .

  • Avatar commentaire
    CODJO ATAKOUN 4 mois

    Disons les choses crûment, au Benin la famille va mieux si c’est la femme qui porte la culotte. Je ne sais pas si dans la vie de tous les jours les choses sont aussi tranchées car chacun dans un couple reproduit ou rejette le modèle de ses parents suivant l’appréciation qu’il en a eu. Les enquêteurs devraient revoir la formulation de leurs questions.

  • Avatar commentaire
    aziz 4 mois

    Cette enquete est suspecte…à plus d’un titre..

    Elle cache…la préparation d’un coup d’état des femelles sur les males…que nous sommes

    Et pourquoi.pas..une loi..qui autorise…les femmes à avoir plusieurs hommes tant qu’on y est

    En tout état de cause…nous on l’acceptera jamais

    • Avatar commentaire
      Joeleplombier 4 mois

      Aziz
      Avoir plusieurs hommes ; c’est déjà le cas. L’infidélité fait partie intégrante des mœurs dans notre pays.
      Pour arrondir les fins du mois; ont-elles vraiment le choix ??