La décision Dcc 17-065 de la Cour constitutionnelle peine à être mise en œuvre, ce qui entraîne la brouille dans l’Ecole nationale d’Administration et de Magistrature (Enam).Les étudiants de l’Enam réunis au sein de leur bureau d’union d’entité ont réclamé des autorités de l’école leur réinsertion dans leur droit, car disent ils les décisions de la Cour sont sans recours. Selon la décision Dcc 17-065, leur bureau d’union d’entité devrait être installé depuis. A en croire les étudiants, certaines écoles et facultés l’ont déjà fait et ils ne comprennent pas l’attitude de leur autorité.

En ce qui concerne l’Enam, le bureau d’union dit s’être rapproché de l’administration pour demander à l’autorité de les réhabiliter dans leur droit afin que le bureau d’union d’entité puisse jouir de ses prérogatives. L’administration de l’école a opposé une résistance à leur requête, en énonçant qu’en vertu du principe du parallélisme des formes, qu’elle ne peut collaborer à nouveau avec le bureau.

Pour le directeur de l’Enam, le fonctionnement de l’administration obéit à des règles et aucune décision du ministre n’a encore abrogé celle qui est en cours.

« Quand j’ai eu connaissance de ce mouvement, j’ai appelé le vice recteur, qui assure l’intérim et je lui ai rendu compte, et il m’a confirmé que dans la situation actuelle nous ne pouvons pas en tant qu’autorités administratives prendre des initiatives sans attendre que le gouvernement nous dise qu’elle est la conduite à tenir » a confié le directeur de l’Enam

4 Commentaires

  1. L’administration attend des instructions politiques, alors que la Cour Constitutionnelle a tranché ?

    Et ce sont ceux qui forment les futurs magistrats qui disent ça ?

  2. Du grand n’importe quoi dans ce pays !!!! C’est à se demander d’où sort ce gouvernement qui ne veut rien respecter.

    • D’où ce gouvernement sort demandez-vous Amaury?

      Eh bien soyons sérieux grand frère Amaury. Vous avez oublié que vous faites partie de ceux et celles qui l’ont élu?

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom