Bénin : Les responsables de l’Ultra Sonapra chez le Président du Ces

Bénin : Les responsables de l’Ultra Sonapra chez le Président du Ces

Le syndicat de la société nationale de promotion agricole était en audience ce lundi 8 mai 2017 au Conseil économique et social.

Tabé Gbian reçoit les plaintes des promoteurs d’établissements supérieurs privés

Une délégation de l’Union libre des travailleurs de la Sonapra, conduite par le secrétaire général Kamar Oussangari, a été reçue ce lundi 8 mai 2017, par le président du Conseil économique et social (Ces).

La Société nationale de production agricole (Sonapra), est en processus de liquidation. Et à la surprise générale, le vendredi 5 mai 2017, le liquidateur a tenu une assemblée générale où il a distribué les lettres de licenciement à tout le personnel. Alors ce lundi, une délégation de l’Union libre des travailleurs de la Sonapra avec à sa tête le secrétaire général Kamar Ouassangari, a été au cabinet du président du Conseil économique et social (Ces), Augustin Gbian.

Selon les explications du secrétaire général, la liquidation de la Sonapra a été décidée le 30 novembre 2016. Et le processus a pris un envol vendredi dernier. Kamar Ouassangari indique que le liquidateur n’a pas voulu discuter avec les forces sociales de la société. Mieux, depuis vendredi, les portes de la Sonapra sont militarisées. Donc, la délégation a fait part de cette situation au président Augustin Tabé Gbian, ainsi que de tous les désagréments que le personnel de la Sonapra subit et l’amertume ressentie, le stress vécu par les familles des 319 agents en cours de licenciement…

Elle a ensuite recueilli ses conseils, afin que chaque partie puisse apporter sa contribution au développement du pays. Car, en dépit de tout, le personnel reste disposé à apporter sa contribution à la réussite de la campagne agricole déjà lancée. Les compétences sont là et il ne serait pas bien qu’un liquidateur vienne licencier sans aucune solution de rechange. «Nous sollicitons l’intervention directe du chef de l’Etat pour que tout le personnel puisse être transféré dans les agences à créer», plaide le secrétaire général de l’union. Parce qu’avec la liquidation de la Sonapra, il est prévu la création de sept autres agences.

Le président du Ces a écouté ses hôtes et promis d’utiliser toutes les voies de recours qui s’offrent à lui pour les aider, de sorte à satisfaire toutes les parties

Commentaires

Commentaires du site 0