Dialogue social au Bénin : Mathys Adidjatou rend visite aux centrales syndicales

Dialogue social au Bénin : Mathys Adidjatou rend visite aux centrales syndicales

Cette visite s’inscrit dans la droite ligne du dialogue franc qu’entend avoir le gouvernement avec les partenaires sociaux.

Marche au Bénin : Les travailleurs crient haro sur la gouvernance Talon (vidéo)

Le ministre du travail, de la fonction publique et des affaires sociales, était hier 9 mai à la bourse du Travail, pour « une visite de courtoisie » aux secrétaires généraux des centrales et confédérations syndicales.Le ministre du Travail, de la fonction publique et des affaires sociales, Mathys Adidjatou, était hier 9 mai, l’hôte des secrétaires généraux des centrales et confédérations syndicales. Ceci pour « une visite de courtoisie », pour mieux connaitre la bourse du Travail et pour prendre connaissance des conditions de travail des secrétaires généraux.

A son arrivée, les secrétaires généraux lui ont fait faire le tour de la bourse du Travail et de leurs bureaux. « Il était nécessaire que je fasse le déplacement vers vous, pour mieux connaitre la bourse du Travail et aussi constater vos conditions de travail », a déclaré le ministre aux secrétaires généraux.

Cette descente de Mathys Adidjatou au ‘’Quartier Général’’ des travailleurs, s’explique aussi d’après elle par la franche collaboration et le dialogue que compte privilégier son département ministériel, avec les centrales et confédérations syndicales.

« Le partenariat est basé sur l’échange, et le gouvernement entend renforcer le dialogue social », assure le ministre du travail. Dialogue social sans lequel, rien ne sera possible, selon Mathys Adidjatou.

En dehors du secrétaire général de la Cstb, Paul EssèIko, les secrétaires généraux de la Cgtb, de la Cosi, de l’Unstb, de la Cspib, de la Csub et de la Csa, étaient présents à la visite du ministre. Au nom de ses collègues, le secrétaire de l’Unstb Emmanuel Zounnon, a salué la démarche du ministre d’engager une bonne collaboration avec les partenaires sociaux. Il a également rappelé au ministre le souhait des centrales et confédérations syndicales d’entretenir un sincère et franc dialogue avec le gouvernement.

Emmanuel Zounnon a surtout insisté sur la mise sur pied de la commission nationale de négociation. Doléance qu’a repris Noël Chadaré, secrétaire général de Cosi-Bénin, pour évoquer au ministre l’urgence de la mise en place de ladite commission. Aussi, a-t-il souhaité que les bonnes intentions soient concrétisées par des actes. « Il faut que le gouvernement donne maintenant plus de priorité au social », a enfin souligné le secrétaire général de l’Unstb. Les doléances des « partenaires sociaux » ont rencontré les assurances du ministre. Sur la question de la commission nationale de négociation, le ministre a évoqué la désignation du président qui est la seule cause du retard. Retard qui sera rattrapé « très bientôt » selon Mathys Adidjatou, qui a exhorté les secrétaires généraux à éviter les mouvements de grève tant que le dialogue est encore possible

Commentaires

Commentaires du site 0