Tva sur les transferts d’argent au Bénin: La Direction générale des impôts dément

Tva sur les transferts d’argent au Bénin: La Direction générale des impôts dément

Depuis quelques semaines, des informations faisant état de ce qu’une note a été prise par la Direction générale des impôts pour appliquer la Taxe sur valeur ajoutée (Tva) à toutes les activités de transfert d’argent dans les banques, circulent sur les réseaux sociaux.

Affaire vol de chèques des impôts : De nouveaux suspects arrêtés

Cet état de choses n’a pas laissé indifférente ladite Direction. A travers un communiqué ce lundi 29 mai 2017, le Directeur Nicolas Yènoussi a démenti ces allégations et fait savoir qu’il ne s’agit pas d’un nouvel impôt créé par note de service. Lire ci-dessous l’intégralité du communiqué.

Commentaires

Commentaires du site 6
  • Avatar commentaire
    Karl 5 mois

    Talon est-il obligé d’exécuter son soi disant budget de 2900 Milliards en faisant payer si tant les pauvres populations? Qu’il revoit ses ambitions à la baisse pour que le peuple puissent souffler un peu? Mais on est ou et personne ne pipe mot parmis les politiciens. Et chaque jour on soutien PAG par-ci, on soutien PAG par-la. gningin gnin. Mon oeil oui.

  • Avatar commentaire
    AZAKATA 5 mois

    “Seules les commissions sur les transferts d’argent dit rapides sont concernés par la TVA”, DIXIT LE DG/IMPÔTS :

    Voilà qui est clair. Les Internautes n’ont-ils pas raison? La TVA qui frappe désormais les commissions bancaires sera facturée (en tant qu’impôt indirect) aux clients, qui sont les ordonnateurs (ou bénéficiaires) des transferts rapides, et ce sont eux qui, au finish, supporteront cet impôt. Les banques n’apparaissent dans ce processus que comme des collectrices de la TVA dont le montant ne restera définitivement qu’à la charge du vrai contribuable qu’est le donneur d’ordre du transfert d’argent. LE DG/IMPÔTS EN EST BIEN CONSCIENT. C’EST DONC BEL ET BIEN UN IMPÔT NOUVEAU QUI VIENT GRUGER LES FRAIS BANCAIRES DE TRANSFERT D’ARGENT AU BÉNIN.

  • Avatar commentaire
    KANWAN 5 mois

    On paye une tva sur l’argent qu’on reçoit et on paye encore une tva quand on dépense cet argent lors de l’achat d’un produit de consommation. Ça fait une double Tva. Avec l’appellation tva, mon avis est que c’est un bel enfummage.

  • Avatar commentaire
    CODJO ATAKOUN 5 mois

    Il ne manquerait plus que ça ! La diaspora béninoise et tous ceux qui font de l’import export enrichissent le pays par tous ces transferts d’argent. Les taxer reviendrait à tuer la poule aux œufs d’or.

  • Avatar commentaire
    Totchénagnon 5 mois

    Une chose est certaine. Il y a un an, quand je transférais 5 000 f cfa d’un compte Mobile Money à un autre compte Mobile Money, mon destinataire recevait exactement les 5 000 cfa. On lui ne lui fait de retenu que lorsqu’il se présente à un guichet pour retirer de l’espèce et ceci se comprend. Mais depuis cette année 2017, lorsque je transfère 5 000 f cfa à mon correspondant Mobile Money, le sms de notification me signal que vous venez de transférer 4 900 f cfa à votre partenaire. Ce qui signifie que quelque chose a changé. Que cela s’appelle TVA ou TAF ou autre chose, c’est une taxe que le consommateur final vient de subir.

    Ainsi Monsieur les fonctionnaires, dites-nous la vérité. Qui perçoit cet argent ? Est-ce le trésor public ou les banques ? Dites-nous simplement la vérité au lieu de faire sortir un communiqué de sachant.

    • Avatar commentaire
      CODJO ATAKOUN 5 mois

      Ce qu’ils oublient c’est que l’argent transféré vient nourrir le circuit économique du pays sans plus. Avec des taxes, l’argent pourrait emprunter d’autres voies. Nous pêchons souvent au Benin par cette vue à court terme appelé ni bi tcha man dou tcha.