Bénin: Renforcement de capacités des pisciculteurs

Bénin: Renforcement de capacités des pisciculteurs

Les acteurs de la filière piscicole au Bénin ont échangé hier, mardi 6 juin 2017, avec des experts de l’Organisation des Nations-Unies pour le développement industriel (Onudi) sur les problèmes du secteur.

Tournée du BRMN dans le Zou: Le DG Airy Tonato outille les chefs d’entreprises

Dans le cadre du Programme de renforcement des capacités productives et commerciales du Bénin (Prcpc Bénin) conduit par le Bureau de restructuration et de mise à niveau (Brmn), les pisciculteurs béninois ont été formés hier à  Cotonou, à la maîtrise des techniques de production, en vue de l’amélioration de la compétitivité de leurs entreprises.

Les acteurs de la filière piscicole au Bénin ont acquis les bonnes techniques pour une meilleure production et pour améliorer leur compétitivité. C’est à la faveur d’une formation organisée à leur intention à l’hôtel Bénin Royal de Cotonou par le Bureau de restructuration et de mise à niveau (Brmn), sur le thème «Maîtrise des techniques de production, en vue de l’amélioration de la compétitivité des entreprises piscicoles au Bénin». C’est dans le cadre du Programme de renforcement des capacités productives et commerciales du Bénin (Prcpc Bénin).

Des solutions techniques aux pisciculteurs

«C’est la conciliation de la compétitivité et l’accès au marché que nous sommes en train de développer à travers cette formation», confie le Directeur général du Brmn, Airy Tonato. Il rappelle que la filière halieutique béninoise, très porteuse avec une forte consommation sur le marché nigérian entre temps, se trouve aujourd’hui en difficulté. Il s’est agi alors au cours de cette formation, de trouver des solutions techniques aux problèmes de la filière.

Ceci, à en croire le Dg/Brmn, en montrant aux entreprises piscicoles comment est-ce qu’on développe une bonne production de poisson de diverses variétés, pour accéder au marché, comment est-ce qu’on améliore la compétitivité, etc. «Ce n’est pas un cours mais nous allons débattre de la situation de la filière et réaliser ensemble un guide technique, qui sera au plus proche des besoins pour les rendre plus compétitives -les entreprises piscicoles béninoises ndlr-» a précisé le consultant international de l’Onudi Arnaud Lefreve, au début de la formation.

«Nous voulons renforcer les capacités d’offre des acteurs de cette filière, pour permettre au Bénin d’exporter les produits halieutiques vers les pays de la sous-région et ailleurs», dira Rémy A. Sohou, chargé du Projet de renforcement des capacités productives et commerciales au niveau du Cadre intégré renforcé

Commentaires

Commentaires du site 0