Campagne cotonnière 2016-2017 au Bénin : Un record de 451.000 tonnes

Campagne cotonnière 2016-2017 au Bénin : Un record de 451.000 tonnes

Evolution de la production cotonnière: Comment le monopole Talon avait tué la filière

L’Association interprofessionnelle du coton (Aic), a organisé vendredi 9 juin une conférence de presse pour apporter des informations sur la campagne cotonnière 2016-2017 et le niveau de préparation de la campagne à venir. Cette sortie médiatique a eu lieu à Cotonou avec la présence de plusieurs membres du gouvernement.

L’Association interprofessionnelle de Coton (Aic) a réalisé un record. Au terme de la campagne cotonnière 2016-2017, plus de 451.000 tonnes de coton ont été produites. L’information a été donnée vendredi dernier au détour d’une conférence de presse organisée par l’Association interprofessionnelle du Coton à Cotonou.

Selon le président de l’Aic, la production la plus élevée connue par le passé est celle de la campagne 2003-2004 (428.000 tonnes).

« Ce niveau de production est un record jamais atteint dans l’histoire de la production du coton au Bénin », s’est félicité le président de l’Aic.

Assisté de Narcisse Djègui secrétaire permanent de l’Aic et d’Eustache Kotingan, égreneur, le président de l’Aic a dévoilé les résultats de la campagne cotonnière 2016-2017, ainsi que les moyens qui ont permis d’atteindre un tel niveau. Les ministres Abdoulaye Bio Tchané, Delphin Koudandé, Lazare Sèhouéto et Adidjathou Mathys, ont pris part à ladite conférence.

S’agissant de la préparation de la campagne en avril 2016, Mathieu Adjovi a affirmé que l’Aic, ses structures exécutives et les différentes familles professionnelles, ont été rétablies dans leurs

Vous devez avoir un abonnement de la liste suivante: 1 jour, 1 mois, 6 mois et 1 an pour consulter la suite de cet article
Connectez-vous ci-dessous si vous avez un compte ou Créez votre compte

Commentaires

Commentaires du site 13
  • Avatar commentaire
    Eustache 4 mois

    Toutes ces incantations sont bonnes. Oui un records environ 500 000 tonnes. Mais pourquoi vous ne nous dites pas combien les 500000 tonnes vont rapporter en terme de devise au Bénin et quelle est la part des cotonculteurs

  • Avatar commentaire
    Abedi 4 mois

    La révolution paysanne inspirée de la Chine de Maho , passer de 300.000 tonnes à 451.000 tonnes c’est bien beau c’est un exploit mais quelle serait la santé physique et psychologique de mes frères du Nord qui sont sacrifiés à cette révolution paysanne à la Talonniste ? Tout le monde est conscient de la pénibilité de l’agriculture en Afrique . En même temps cette partie du pays est vidé de ses quelques universités au profit d’une région par le président qui s’active sans relâche à maintenir la supériorité intellectuelle des siens en leur facilitant l’accessibilité des études supérieures ainsi les siens ont tous les atouts pour devenir les hauts fonctionnaires tandis que la région Nord,faute à l’accessibilité facile des études supérieures est condamné à la vie paysanne,c’est à dire agriculteur…étant donné que c’est le Nord qui est à la base de la fortune de Patrice Talon ,il devait avoir au moins le bon sens pour cette région et enterré la hache de guerre secrète de régionalisme qui les anime ,lui et son entourage…le budget du pag est à 75% consacré au sud .. le résultat de cette manière de gouverné fera dans 20 ans le Nord très pauvre et paysanne et le sud très fonctionnaires et arrogant…

    • Avatar commentaire
      Kounga 4 mois

      Vraiment le septentrion souffre de toutes maladies ,alors qu’il fait parti de la moitié de l’économie béninoise.Dans le PAG , le nord n’a rien gagné

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 4 mois

    ce serait intéressant de connaitre la production annuelle depuis 10 ans aussi. ça augmente ? ça décroit ? ça stagne ?

  • Avatar commentaire
    Big 4 mois

    L’autre question qu’on se pose: quelle structure indépendante a certifié cette valeur de 451.000 tonnes !
    Ces gens peu crédibles (aic et pouvoir) sont capables de tout pour faire du buzz

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 4 mois

    Bravo pour les intervenants, ils ont tout compris .
    Aucune honte , aucune décence morale , vouloir s’accaparer des fruits du travail acharné du gouvernement de yayi boni , sans le moindre mot de reconnaissance à l’endroit de celui-ci et de nos laborieux paysans , qui ne verront même pas leurs conditions d’existence s’améliorer.
    Honte à ses ruptucons , profiteurs “accaparateurs, capteurs ” du Travail des autres

  • Avatar commentaire
    sonagnon 4 mois

    Pourquoi ne pas montrer l’évolution des statistiques depuis que l’AIC a commencé, avec la période d’interruption et le travail remarquable fait par YAYI BONI???

    Ils sont des malhonnêtes, c’est un gang si est au commande au Bénin.

    Je comprends pas pourquoi, les béninois à tous les niveaux deviennent si médiocres et laissent de vulgaires aventuriers dicter leurs lois à un pays pétri de talant.

    Est ce par instinct de survit ou par adhésion à la médiocrité qui s’exprime depuis le sommet de l’état???

    • Avatar commentaire
      Joeleplombier 4 mois

      Sonagnon
      Je ne partage pas cette idée de mettre ce bilan élogieux de la dernière campagne cotonnière à l’actif de Yayi Boni . C’est méconnaître la gestion désastreuse du pays par Yayi pendant les dix dernières années.
      Ne mélangeons par les torchons et les serviettes.
      Je suis irrité quand on fait référence à Yayi en matière de gestion. Il a été une calamité pour notre pays.

      • Avatar commentaire
        sonagnon 4 mois

        Mr Joeleplombier, si vous voulez faire preuve d’objectivité, allez rechercher l’évolution régulière de la production cotonnière les 3 dernières années pour voir, si ce n’est pas une suite logique de ce qui est amorcé.

        Il y a des faits vérifiables qui doivent échapper à la manipulation politicienne.

  • Avatar commentaire
    aziz 4 mois

    Voilà…ces malhonnetes veulent s’attribuer…honteusement l’exploit du gouvernement de yayi boni

    Tout le monde…sait..que cet exploit..est le résultat de l’action de yayi..puisque..que ce n’est pas..en 1 an..qu’on récolte les fruits..d’une politique agricole

    Au lieu..de commencer à travailler…ils passent de village en village, de commune en commune..parler de pag

    Un tigre..ne passe pas son temps..à montrer sa tigritude…il le prouve..dans les actes

    En effet…ils ne veulent qu’on sache..que le projet..n’est pas financé..et personne ne veut y mettre son blé..vu que talon est sulfureux..

    On gouverne le benin…à vue…à l’oeil..pire..que sous yayi…

    Je vous parie…que pendant …4 ans…ils vont vulgariser leur pag…et 1 an..avant la fin de leur mandat..ils trouveront des exuses..pour nous entuber…encore…

    Quel dommage….!!!…et il y a des gens…qui vont encore leur trouver des excuses..

    Quels idiots…que nous sommes

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR 4 mois

      Non Aziz , dis plutôt : ” quel idiot doublé de cons qu’ils sont “

    • Avatar commentaire
      Joeleplombier 4 mois

      Sacré Aziz. Moi j’attends les incidences sur l’économie du pays, sur les populations.
      Je considère comme toi que c’est de la communication et du bavardage.
      Un gouvernement de plaisantins. ABT le premier. Pauvre d’eux et pauvre de mon pays .
      Vivement le dégagisme de cette vieille classe politique ; de nos pseudos intellectuels , des technocrates dit-on .
      Des tarés tout simplement.

      • Avatar commentaire
        sonagnon 4 mois

        Avec la baisse des cours des matières premières sur le marché international, une augmentation de la production, n’aura aucun effet sur l’économie nationale.

        Seul Patrice TALON est gagnant dans cette opération.
        Il devient propriétaire de l’essentielle de cette filière agricole.
        Des usines d’égrenage, en passant par la fourniture des intrants, et de la commercialisation pour le compte du Bénin!!!

        Exactement ce qu’il fait du port de Cotonou!!!
        Si dans 20 ans, nos enfants et petits enfant venaient à lire en histoire de ce qui se passe actuellement, ils vont traiter de lâche et de malhonnête tous les acteurs politiques contemporain de Patrice TALON.

        Il est inconcevable, qu’en plein 21 ème siècle, un individu, arrive à contrôler pour lui seul, et en violation de toutes les lois de la République, les secteurs vitaux de l’économie d’un pays.

        Le vrai problème, ce n’est pas que les lois qui interdisent ces choses n’existent pas, mais il les viole en toute impunité, et avec la complicité de la classe politique et de l’élite intellectuelle!!!

        On se croyait en temps du royaume d’Abomey, où le Roi est propriétaire de tout.

        Jamais dans l’histoire politique du Bénin indépendant, un homme arrive à mystifier tout un peuple dans un pays comme le Bénin.
        Dans l’Afrique indépendante, ce qui se passe aujourd’hui s’est produit seulement sous l’Empereur BOKASSA!!!

        Mais que cela se passe au Bénin, pour moi relève d’un cauchemar qui n’en finit pas!!!
        Ils sont encore là, ces acteurs de la conférence nationale: TEVROEDJRE, SOGLO, HOUNGBEDJI, AMOUSSOU etc….

        Le Bénin a t il vaincu la fatalité???
        Mr le Professeur, malgré votre age et votre état de santé, la génération montante vous interpelle!!!