Débordement des eaux/Tronçon Aglouza carrefour-Womey: Les riverains lancent un cri de détresse

Débordement des eaux/Tronçon Aglouza carrefour-Womey: Les riverains lancent un cri de détresse

Bientôt, les populations de Womey, Cocotomey et environs, n’auront plus accès à la voie allant d’Aglouza-carrefour à Womey.

Comment le Web a révolutionné les relations de couple

Les eaux du bas-fond qui séparent les deux quartiers, gonflées à bloc par les dernières pluies qui se sont abattues sur les villes de Cotonou et Calavi, ont en effet sauvagement débordé, rendant sa praticabilité très difficile. Abordés à ce propos, quelques riverains nous expriment avec amertume leur désolation.

«Toutes les voix reliant Womey au reste de la ville sont impraticables, et se déplacer ces temps-ci  à Womey est un véritable cauchemar pour nous. Toutes les voies sont envahies par les eaux de pluies. Quitter Togoudo pour rejoindre Womey, c’est le pire. Et le seul tronçon jusque là pratiquable, parce que moins dégradé, est maintenant aussi complètement débordé par les eaux. »…

« A voir le niveau de l’eau à cette heure ci, ce sera très risqué de prendre par ici la nuit. L’année passée déjà, des passants s’étaient noyés dans la zone. Notre sort est scellé une fois de plus.». Telles sont entre autres les plaintes de dame Philomène Akpankokou, commerçante à Womey, croisée dans le bas-fond par notre équipe. Il sonnait environ dix heures à Cotonou quand notre équipe est arrivée sur les lieux.

A peine arrivés, nous avons aperçu un groupe d’une quinzaine d’hommes, affairé à remplir de sable des sacs de rafia, qu’ils disposaient ensuite le long de la voie inondée. Pendant ce temps, des motos et piétons passent. Mais certains rebroussent chemin aussitôt venus. Quand nous nous sommes un peu avancés sur le chemin, le constat a été déplorable : crevasses, boue, eau arrivant parfois à hauteur de la hanche des enfants…

En bref le calvaire des motocyclistes et piétons sur cet axe est inacceptable. Mais la monté spectaculaire du niveau des eaux cette année, n’est pas le fait du Hasard. Un riverain nous a en effet expliqué qu’une ouverture a été faite à l’eau de la vallée, pour les travaux de construction d’un pont. Face à leurs difficultés quotidiennes, les riverains appellent les autorités au plus niveau à la rescousse

Commentaires

Commentaires du site 0