Femmes et foncier: Des chefs traditionnels et religieux outillés

Femmes et foncier: Des chefs traditionnels et religieux outillés

Conscient du rôle des chefs traditionnels, religieux et coutumiers dans l’accès équitable des femmes aux droits fonciers, la Fondation konrad Adenauer organise depuis hier lundi 20 juin 2017, au royaume hôtel d’Allada, un atelier de formation à leur intention.

Bénin: 12 000 plants mis en terre sur 5 hectares à Allada

Objectif : outiller ces têtes couronnées et les religieux sur la législation foncière, la succession et les droits fonciers des femmes, pour une sensibilisation à la base.

Après les journalistes, place aux chefs traditionnels, religieux et coutumiers. En effet, dans le but d’assurer un accès équitable et sûr aux ressources et aux terres ainsi que les droits d’usage des terres pour les femmes au Bénin, la Fondation Konrad Adenauer a organisé en avril dernier une formation à l’intention des journalistes pour une sensibilisation à la base.

Toujours dans cette optique, elle organise depuis hier lundi 20 juin 2017, un atelier de formation des chefs traditionnels et coutumiers sur la législation foncière, la succession et les droits fonciers des femmes. Trois jours durant, ces têtes couronnées et chefs religieux seront outillés, afin d’infléchir les tendances lourdes que sont les coutumes et les traditions. Le coordonnateur du projet Ewoh 2, Mounirou Mohammed Tchacondoh, a expliqué le contexte du présent atelier.

Selon ses explications, c’est à la suite d’une étude de base sur les situations des droits d’accès des femmes à la terre et à la propriété foncière au Bénin, commanditée par ladite fondation, que des recommandations ont préconisé une sensibilisation de masse à la base. Pour y parvenir, ajoute-t-il, nous avons décidé d’associer les chefs traditionnels, religieux et coutumiers à cette campagne de sensibilisation pour un changement de comportement.

Eu égard à l’intérêt stratégique important de cet atelier, le coordonnateur les a exhortés à accorder une attention particulière aux travaux de manière active et constructive, avant de lancer lesdits travaux. La problématique relative à l’accès des femmes aux droits fonciers s’inscrit dans le cadre du projet Ewoh2 : « Un seul monde sans faim2 ». L’atelier prendra fin le jeudi 24 juin prochain.

Résultats attendus

A la fin de cet atelier, les participants devraient connaître les principaux droits que la loi confère aux femmes au Bénin en matière de foncier, et le rôle de la femme dans la sécuritaire alimentaire des ménages. Ensuite, savoir les rôles et responsabilités des chefs traditionnels, religieux et coutumiers dans la promotion de l’accès des femmes au foncier et à la sécurité alimentaire. Puis, comprendre l’importance de l’accès des femmes aux droits fonciers, afin de faire évoluer favorablement la question au niveau communautaire.

Commentaires

Commentaires du site 0