NONVITCHA 2017: La réforme du système éducatif préoccupe Norbert Kassa

NONVITCHA 2017:  La réforme du système éducatif préoccupe Norbert Kassa

La 96ème édition de la fête NONVITCHA bat son plein dans la cité touristique de Grand-Popo, localité où se réunissent chaque année les fils et filles issus des airs culturels ‘’xwla’’ et ‘’xwéla ‘’.

Bourse Nonvitcha année 2017-2018 : Le Bureau Exécutif Fédéral donne le top

Au-delà des chants et danses, les membres de l’association NONVITCHA avec à leur tête le président de la dite association, Norbert Kassa, et  les partenaires sociaux se sont penchés sur l’évolution du système éducatif et les résultats scolaires dans la commune de Grand-Popo.

C’est à travers une conférence publique, tenue  Samedi 3 Juin  2017,  dans la salle de réunion de l’Association NONVITCHA. La ville de Grand-Popo vibre depuis mercredi aux rythmes et aux chants de retrouvailles des fils et filles issus des airs culturels ‘’xwla’’ et ‘’xwéla ‘’.

Une occasion pour ces derniers de penser développement au-delà du festif.  Le système éducatif national et les résultats scolaires dans la commune étaient au cœur des réflexions de ce samedi dernier.

En effet, les membres de l’Association NONVITCHA, les élus locaux, les sages et notables ont passé aux peigne fin les reformes successives du système éducatif national. Ceci, avant de dresser les constats des résultats scolaires dans la commune sur les six (6) dernières années.

Selon les communicateurs, René Mathias Kakpo et Raoul Agboton,  « la stratégie pédagogique Approche par compétence (APC)  semble n’avoir pas comblé les attentes ».

Pour ces derniers, l’impréparation dans le choix de cette stratégie pédagogique et la précipitation dans sa mise en œuvre inquiète toute la classe sociale qui s’interroge sur l’avenir des apprenants.

A titre illustratif, les résultats scolaires du Brevet d’étude du premier cycle (BEPC) enregistré dans la commune depuis 2010 en disent long. On note une baisse drastique et constante du niveau des apprenants.

Les propositions de réformes à NONVITCHA

Afin de remédier à cet état de chose au niveau des apprenants de tous ordres, l’assise a recommandé la mise en place d’un dispositif d’appui ; d’encadrement et de suivi pour accompagner les enseignants de la maternelle, du primaire et du secondaire grâce à l’implication des inspecteurs et des conseillers pédagogiques en service et à la retraite.

Elle recommande également l’organisation des journées de réflexions sur l’examen approfondi des résultats scolaires de concert avec les autorités communales, des techniciens et des personnes ressources dans les sous-secteurs de l’enseignement maternelle, primaire et secondaire.

Par ailleurs, la question de l’insertion professionnelle et de l’orientation des jeunes a aussi fait le chou gras de cette réflexion. Il en professionnelle d’apprentissage (CFPA) au profit des jeunes.

Rendez-vous est donc donné en 2018 pour évaluer la mise en œuvre des conclusions issues de cette réflexion de NONVITCHA 2017.

Commentaires

Commentaires du site 0