Port Autonome de Cotonou : Comment Huguette Amoussou a tenté de briser la grève

Port Autonome de Cotonou  : Comment Huguette Amoussou a tenté de briser la grève

La grève de 48h lancée par le Syntrapac a mis la Directrice générale dans tous ses états. Soutenue par le gouvernement, elle a multiplié dans la journ

Privatisation déguisée du port au Bénin : Comment Talon a réussi son « coup»

La grève de 48h lancée par le Syntrapac a mis la Directrice générale dans tous ses états. Soutenue par le gouvernement, elle a multiplié dans la journée d’hier tous les stratagèmes pour faire échec à cette grève, mais en vain. Récit d’une journée folle au Port de Cotonou.

Les agents et les usagers du port ont été accueillis hier à leur lieu de travail et de demande de services par les forces de l’ordre. Très tôt dans la matinée en effet, une horde de policiers a investi la devanture du port. Ils ont ensuite été rejoins par des éléments de la compagnie maritime de la gendarmerie.

La Dg a pris une note pour réquisitionner certains agents, en l’occurrence les Directeurs techniques et les chefs service, mais elle n’est toujours pas rassurée. Elle convoque alors les Directeurs techniques, les chefs de département et chefs services pour une réunion à 15h30.

Conscients de la situation, les responsables du Syndicat des travailleurs du Port Autonome de Cotonou (Syntrapac), organisent un conseil syndical extraordinaire à la bourse du travail à 14h pour harmoniser les points de vue et choisir le mot d’ordre avant la réunion avec la Dg. Conseil à l’issue duquel le mot d’ordre de grève a été maintenu. Au cours de la rencontre, la Dg a répété les propos tenus sur

canal3 tv :

« Il ne s’agit pas d’une privatisation mais d’une mise en concession temporaire. Le choix d’un mandataire offre la possibilité de récupérer la structure après le départ de ce dernier ».

Elle invite les Directeurs techniques, les chefs de département et chefs services, à sensibiliser leurs collègues pour annuler la grève et convoque tous les travailleurs au drapeau à 16h. A cette Ag, elle a réitéré sa volonté de voir les travailleurs surseoir à cette grève. Pour elle, il n’y a pas péril en la demeure puisque le gouvernement a laissé une possibilité de dialogue avec les travailleurs, à travers l’organisation prochaine d’un atelier auquel les travailleurs pourront prendre part et faire des propositions pour la réussite de la mission du mandataire. Dès qu’elle a fini de parler, le secrétaire général du Syntrapac Urbain Kanlinsou a demandé la parole, mais la Dg s’y est opposée et a décidé de mettre fin à l’Ag. Le Sg Syntrapac prend donc le micro de force et lance le classique « camarades salut ». L’assistance répond avec ferveur. Il leur fait le point de la journée et rappelle à tous les travailleurs que la grève tient. « On ne reculera devant rien », a-t-il martelé. Entre temps, la Dg a réussi à emberlificoter les agents de la capitainerie par le truchement du commandant, pour ne pas faire la grève, sous prétexte que ce sont des paramilitaires. Ce matin, la grève devrait être observée par la majorité des agents du port, ceux là qui ont compris l’enjeu de cette grève pour la sauvegarde de leurs carrières et de la Nation

Commentaires

Commentaires du site 5
  • Avatar commentaire
    The Atlantean Il y a 7 mois

    Bénin pauvre pays
    Pays des grèves.
    Personne n’a su jusqu’à présent que les grèves sauvages qui se déclenchent de part et d’autre à travers le territoire sont la source de la pauvreté qui secoue le pays?
    La corruption des syndicats devrait être mise au grand jour, car les syndicats pourris qui ne cherchent pas faire avancer le pays, pensent uniquement qu’aux-mêmes.
    Si nous jetons un regard sur l”Allemagne, jamais personne n’entend parler des grèves en Allemagne. C’est le contraire de ce qui se passe en France. Le Bénin suit dans les pas de son colon. Voilà la merde que nous avons recueillie du colon.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 1 année

    Tu veux oh! Tu veux pas oh! Pian ! Tu auras la grève

    • Avatar commentaire

      La préfete de l’atacora..et la directrice..du port….ont quand meme des beaux visages…

      je connais des gens..ici dans ce forum…qui ne seront pas mécontents…de les avoir…en tete à tete..(disons en corps à corps)..avec elles

      Pour des raisons de pudeur..je ne dirai rien…et surtout ce sont des amis..

      Quoi que….quoi.que…joe,amaury,agdjavi,tundé,toffa….et surtout….ollah et la foudre…m’inquietent beaucoup…meme si..jusqu’à là..j’ai rien..ohoooo

      On va encore me dire..que je suis un pkapkato

  • Avatar commentaire

    Il y a rien d’interdire dans la réquisition. Aller lire les textes sur la grève. Vérifiez sur les conditions de réquisitions sont respectées c’est on vous attend et c’est qu’il peut y avoir de débats. Sinon le reste c’est de l’intox et non l’info