Amélioration du Bac dans l’Ouémé : Bertin Dansou dévoile la stratégie de la rentrée prochaine

Amélioration du Bac dans l’Ouémé : Bertin Dansou dévoile la stratégie de la rentrée prochaine

Sur la station de radio Soleil fm, le directeur des enseignements secondaire technique et de la formation professionnelle Bertin Dansou, a parlé des efforts fournis par la direction dont il a la charge, dans la préparation et l’organisation de l’examen du Baccalauréat.

Bénin / Bac 2017 : « La délibération aura lieu le jeudi 13 juillet prochain », annonce Alphonse Da Silva

D’après les statistiques au plan national, le département de l’Ouémé a occupé le quatrième rang avec un taux de 42,22%. Un taux satisfaisant selon Bertin Dansou, qui a estimé que les réformes engagées au niveau de l’enseignement secondaire ont, d’une manière ou d’une autre, porté leurs fruits.

Des réformes pour la prochaine rentrée…

Au plan départemental, Bertin Dansou entend mettre en œuvre d’ici la rentrée prochaine un certain nombre de réformes qui vont permettre d’accroître les résultats. le directeur veut œuvrer pour l’assainissement des classes d’examen, ce qui fera échec aux inscriptions fictives, avec leur lot de bulletins fictifs qui proviennent de certains établissements fictifs. A cela, il ajoute l’incompétence de certains enseignants, ces derniers n’ont toujours pas le profil requis, ce qui sabote l’apprentissage des enfants.

Plaidoyer à l’Etat et aux parents…

Dans cette interview, il a souhaité que les ratés de cette année soient corrigés. La première chose à faire est de renforcer les capacités des enseignants. Le recrutement des inspecteurs et des conseillers pédagogiques pour un suivi régulier de ces enseignants et des matières enseignées dans les collèges, peut aussi aider à accroître les résultats.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    bito 2 mois

    Et il est satisfait de ce résultat? Quand moi j’étais en terminal C au lycée Béhanzin, Ouémé était en tête des statistiques, aucun département n’était devant nous, les meilleurs profs du Bénin étaient à Porto