Bénin : Le CNSR installe deux radars sur l’axe Akassato-Bohicon

Bénin : Le CNSR installe deux radars sur l’axe Akassato-Bohicon

Les cas d’accident sont légion sur la route Akassato-Bohicon. Le Centre National de Sécurité Routière appuyé du gouvernement et de l’Ong Espace d’Idées et Actions pour le Bénin (ESPIAB-ONG), ont procédé vendredi dernier à l’installation de deux radars.

Respect du code de la route au Bénin: La Sgs décrète un mois de sensibilisation

Réduire le taux de mortalité élevé qu’engendrent les accidents de la route au Bénin. C’est pour cette raison que, le directeur de cabinet du ministère des Infrastructures et des Transports, Victorin Honvoh et des responsables de la CNSR sont allés poser les radars sur cet axe qui enregistre un important trafic routier.

Selon Victorin Honvoh, cette mesure vise à « faire respecter les règles de la circulation routière aux usagers. Le Bénin perd beaucoup de ses fils et filles fatalement dans ces accidents de circulation. ».

Le premier radar a été posé au niveau de Guèmè, non loin de Sèhouè à environ 80 kilomètres de Cotonou en allant au nord du pays. Le second est placé à Canan dans la commune de Zogbodomè, une dizaine de kilomètres de la ville de Bohicon. Ces appareils fonctionnent avec des panneaux solaires. Ils identifient la vitesse de l’usager sur la route et émettent un signal rouge lorsqu’il y a excès de vitesse. Les radars informent sur la vitesse du conducteur.

D’après les chiffres du ministère des Transports, chaque année, environ 5600 accidents surviennent. Le nombre de décès avoisine 710 avec plus de 5 000 blessés. L’excès de vitesse, les stationnements irréguliers et la surcharge constituent les causes principales de ces accidents.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    francis Hounsinou 2 mois

    Les deux radards peuvent-ils détecter les excès de vitesse sur toute cette longueur? Même s’ils le peuvent, leur éfficacité ne dépendra -t-elle pas de la disponibilité permanante de nos agents de sécurité et aussi du fait qu’ils ne soient pas complaisants avec les conducteurs qui excèderont dans leur vitesse? Si non, c’est effort louable de cette ONG et du gouvernement du pr Patrice Talon . Si tout va bien, le reste à faire sera surtout l’entretien de la route et des deux radards acquits à grand frais .