Dossiers Sonapra/Onasa: Dakpè Sossou demande aux mis en cause de se présenter à la justice

Dossiers Sonapra/Onasa: Dakpè Sossou demande aux mis en cause de se présenter à la justice

Suite au compte rendu du dernier conseil des ministres relevant de graves irrégularités dans la gestion de la Sonapra et de l’Onasa, l’He Dakpè Sossou, est monté au créneau au palais des gouverneurs en marge des travaux de l’institution.

Location de groupes électrogènes au Bénin : Dakpè Sossou interpelle le gouvernement

C’était hier à travers un point de presse qu’il a donné en présence de la presse parlementaire. Le conférencier se réjouit de la nouvelle qu’il a apprise depuis Dakar où il a séjourné dans le cadre de la 23è session extraordinaire du Cip-Uemoa.

Il a appelé chacun des acteurs impliqués nommément au courage et à la responsabilité. Il leur suggère de se présenter de leur propre gré au juge pour prouver leur innocence.

« S’il est député à l’Assemblée nationale, qu’il demande formellement la levée de son immunité par ses pairs, afin qu’il puisse répondre au Procureur de la République… Il aura rendu un grand service à la nation béninoise », a déclaré l’honorable Dakpè Sossou.

Profitant de cette occasion, le conférencier a félicité le gouvernement pour l’intérêt accordé à ses requêtes en général et au dossier Sonapra/Onasa en particulier, en l’étudiant en conseil des ministres.  On se rappelle qu-il avait initié le vendredi 09 juin 2017 une question orale avec débat aux fins de faire la lumière sur ce dossier. Aussi, a-t-il introduit en vue de renforcer sa requête, une proposition de résolution tendant à la création d’une commission d’information d’enquête et de contrôle, en date du 12 juin 2017.

Cette commission, faut-il le rappeler, devrait se charger de vérifier la gestion administrative, économique et financière de la Sonapra et de l’Onasa, et d’identifier les périodes de prospérité, les périodes difficiles de chacune de ces deux entreprises publiques, ainsi que les raisons fondamentales qui ont motivé la liquidation querellée les quinze dernières années.

Commentaires

Commentaires du site 7
  • Avatar commentaire
    Jean 3 semaines

    Aziz,
    Si on s’en tient à votre analyse , alors il n’y aura jamais audit ni poursuite judiciaire dans ce pays, puisque la gestion du bien publique est une continuité depuis la nuit des temps.
    Insinuer tout temps qu’il y a la sélectivité dans les actions judiciaires est un faux problème; si on me poursuit et je n’ai rien à me reprocher, quoi de plus intéressant !!! Je me présenterai devant les juges et j’etablirai le niveau de responsabilité de tout un chacun tout en lavant mon honneur, c’est simple comme l’eau de roche.
    Si le verdict du juge de première instance ne me convainc pas je peux recourir à une deuxième instance. Cessons de jouer aux intelligents dans ce pays et inscrivons-nous dans l’action. Ça bavarde trop au Benin.

    • Avatar commentaire
      aziz 3 semaines

      Apparemment tu m’as mal lu ou mal compris…jean

      Je ne suis pas contre les audits,ni contre l’impunité.

      Je me suis dit..puisque..c’est de façon récurrente que le probleme se pose depuis les années…alors pour en finir…il faut en finir…avec..toutes les structures publiques (objet de delit)..et de ce fait..des détourneurs…

      S’ils vont détourner…encore…je ne les vois pas détourner leur propres affaires..c’est aussi simple que ça.

      Et j’ai ajouté..qu’il faut que la justice passe..une fois pour toute…mais..que toute personne confondue…doit y passer

  • Avatar commentaire
    Joeleplombier 3 semaines

    Qu’on me coffre rapidement le petit Bako de la Sonapra se cache à l’assemblée nationale, le filou de DG de l’Onasa ; sans oublier l’autre qui mobilise foule à Bantè pour marche de soutien pour qu’il ne se retrouve pas en taule.
    Pauvre de mon pays. Yayi a fait des gens qui ne mangeaient pas à leur faim des multi-milliardaires en FCFA.

    • Avatar commentaire
      Joeleplombier 3 semaines

      Lire : qui se cache

    • Avatar commentaire
      aziz 3 semaines

      Joe…!!!

      Je sais qu’on peut compter..sur ton sens de logique…et de coherence

      Les gens cités par ce rapport…sont ils les seuls…?

      Pourquoi..seulement cet audit se limite..à 3 ans..?

      Marcel de souza kogui ndouro,gbian et tous les ministres de yayi…et surtout l’actuel ministre de l’agriculture..ont participé à la gestion du coton à divers niveaux…pourquoi…ils ne sont pas inquiété

      Peut..on traduire quelqu’un dans ce pays..en laissant talon..quand il s’agit du coton..?

      Tu dois savoir…que l’injustice, le deux poids deux mesures la justice selective…sont toujours sources…de désordre et d’insécurité.

      Comme..je le dis..c’est celui qui a mangé..le piment qui aura les yeux rouge..

      Enfin…si justice doit etre rendue dans ce dossier…je veux parler de la justice juste et impartiale..eh bien…beaucoup vont défilé…et tout sera pshitt

      • Avatar commentaire
        Joeleplombier 3 semaines

        Aziz
        Je partage ton avis. Par contre; l’ antériorité des malversations dans la gestion du coton est un faux problème.
        Je parle de ce que nous avons sous la main actuellement avec les révélations des audits.
        Ça rend malade les chiffres quand on sait que dans ce pays la majorité de nos concitoyens ont du mal à joindre les deux bouts.
        C’est le début de l’injustice et de l’incompréhension. Inadmissible que Komi d’hier puisse se servir des milliards parce que Yayi lui a donné une chance alors qu’il n’a même pas le niveau requis pour occuper un poste ministériel.
        Des cadres émérites de ce pays travaillent pendant 40 ans sans consolider une épargne en banque.
        C’est scandaleux ce qui se passe dans notre pays. Qu’on règle le cas de Komi et consorts; on verra pour le reste de la troupe après . Juste un début de lutte contre l’impunité. Trop; c’est trop .

      • Avatar commentaire
        aziz 3 semaines

        Tu dois..savoir..que je suis contre..meme le fait que l’état ait des structures publiques..et qui par ailleurs..ont été sources d’enrichissement illicites et spontanées

        L’engouement des gens en politique..vient de là..puisque chacun ,en arriere pensée..trouve que c’est le seul moyen de devenir riche sans effort..

        Ce n’est pas yayi..qui l’a inventé..et c’est depuis toujours

        Qu’on démantèle tout..puisque sans objet de delit..il n’ aura plus de delits..

        Qu’on rentre tous dans un syteme privé et liberal..un point c’est tout

        J’ai eu à dire..qu’il na pas de beninois..qui le matin..en se rasant..se dit je vais..aller travailler..honnetement pour le pays

        Aucun segment de notre administration n’échappe à cette tare…et meme ceux…qui parlent en donneurs de leçons ne sont pas purs..soit aujourdhui ou par le passé

        En dehors de bio tchané..et quelques uns…qui est propre

        Pour le cas d’espèce….que tous ceux qui sont cités dans ce rapport..soient présentés à la justice…et qu’on déballe tout…en public

        Que ça soit yayi,talon pik..et quelque soit par ailleurs les responsabiltés…par le passé…que la justice passe…et qu’on finisse..une fois pour toute

        C’est mon avis