Mairie de Ouidah: Sévérin Adjovi rassure le prochain maire de son aide

Mairie de Ouidah: Sévérin Adjovi rassure le prochain maire de son aide

Le vendredi 14 juillet prochain connaitra l’élection du nouveau maire de la cité des Kpassè, suite à la destitution de Sévérin Adjovi. Quoique ce dernier n’approuve pas la manière dont est intervenu son départ, il dit devoir aider son successeur à réussir.

Bénin : Débarrasser les grandes villes des dirigeants insoumis au régime

Au micro de la chaîne de télévision Sikka Tv, l’ancien maire dévoile ses intentions pour la ville de Ouidah après son départ de la tête de l’hôtel de ville.

« Destituer un maire qui a été élu majoritairement n’est pas une très bonne chose », a déploré ce mardi Sévérin Adjovi dans une interview exclusive accordée à la chaîne de télévision Sikka TV.

«Quand on fait ça comme ça, il faut savoir que ce n’est pas une très bonne option », ajoute-t-il.

Cependant, il n’entend pas se mettre totalement en retrait. Même si selon l’ancien maire de Ouidah la population n’a pas élu le prochain maire, il faudra l’aider. « Il ne faut pas avoir d’amertume s’il y a un nouveau maire, je l’aiderai à réussir sa mission », assure Sévérin Adjovi. La raison est toute simple à en croire le maire déchu. « Quand on regarde de près, la commune a besoin de paix, de sérénité et de développement » a-t-il justifié, ajoutant qu’il ne peut être complice du sous-développement de la commune de Ouidah.

« Je ne peux accepter qu’on continue à détruire la ville. Des mois et des mois, des années de tiraillements inutiles pour la ville », regrette Sévérin Adjovi.

Et la seule façon pour lui de contribuer au développement de Ouidah, c’est de se mettre au travail sur le terrain. « Je me mettrai naturellement au travail sur le terrain pour faire comprendre que je n’ai pas lâché », dit l’ancien maire qui n’entend pas baisser les bras.

« Je me préparerai pour les prochaines batailles parce que je considère que c’est un sacerdoce », garantit Sévérin Adjovi. Car dit-il, la mairie n’est pas une fin en soi.

Commentaires

Commentaires du site 0