Sommet de l’Union africaine : Importante participation du Bénin

Sommet de l’Union africaine : Importante participation du Bénin

Au retour d’Addis-Abeba où il a pris part avec la délégation béninoise à la 29ème réunion de l’Assemblée de l’Union Africaine, le ministre des affaires étrangères et de la Coopération Aurélien Agbénonci a rencontré hier mercredi 5 juillet la presse.

Coopération sino-béninoise: Plus de 50 milliards pour donner de l’eau aux populations des Collines

Cette rencontre avec les journalistes a pour objectif de faire le point du déroulement de la réunion de l’Assemblée de l’Ua, qui a eu lieu les 3 et 4 juillet derniers.

Une délégation béninoise a participé du 3 au 4 juillet derniers à la 29ème réunion de l’Assemblée de l’Union africaine. La délégation conduite par le ministre d’Etat, secrétaire général à la présidence Pascal Irénée Koupaki, a pris part activement à plusieurs activités qui ont marqué cette rencontre de l’organisation panafricaine. C’est pour faire le point de ces activités et des décisions prises à l’issue de cette session que le ministre des affaires étrangères et de la coopération, Aurélien Agbénonci, était face à la presse ce mercredi. Il en ressort que le Bénin a signé deux accords de coopération en marge de ce sommet. Le premier accord porte sur la consultation politique et diplomatique entre le ministère des affaires étrangères du Kenya et celui du Bénin, et la signature du deuxième accord est relative à la création de la grande commission mixte entre le Bénin et le même Kenya. En prélude au sommet de l’Union africaine, il a également pris part à la 31ème session du comité exécutif de l’organisation. En outre, le ministre Aurélien Agbénonci a participé en marge à la réunion de l’Union africaine, à un conseil extraordinaire des ministres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao), qui s’est penché sur la répartition des postes au sein des commissions.

Réformes efficaces et efficientes

Selon le chef de la diplomatie béninoise, cette rencontre s’est déroulée autour du thème : « Tirer pleinement profit du dividende démographique en investissant dans la jeunesse ». Occasion pour le président en exercice de l’Union africaine, Alpha Condé, d’insister sur l’investissement dans la jeunesse à travers l’éducation, la santé et la formation professionnelle et entrepreneuriale. Il a été également question de la réforme de l’Union africaine, surtout par rapport au financement de l’institution et de ses activités. A cet effet, il a été décidé de prélever un taux de 0,2% des taxes sur les importations éligibles, c’est-à-dire les importations qui ne viennent pas des pays africains. Cette mesure qui prendra effet à compter de 2018, permettra que les cotisations soient directement versées afin que l’Ua puisse financer ses activités sans attendre d’autres pays. La mise en œuvre de cette décision aura une incidence sur le droit positif de chaque pays membre, ainsi que sur ses relations avec l’Organisation mondiale du commerce. Aussi, les questions de paix et de sécurité sur le continent ont-elles été abordées. Les chefs d’Etats et de gouvernements se sont engagés à faire taire les armes sur le continent d’ici 2020. Des pistes de solutions ont été trouvées pour la crise entre Djibouti et l’Erythrée. La question du Sahara occidental a également été abordée. L’Onu se charge du dossier avec une implication de l’organisation panafricaine. Les chefs d’Etats et de gouvernements ont également adopté le rapport d’étape sur la zone continentale de libre-échange. Pour la mise en place d’un partenariat stratégique, il se tiendra en novembre 2017 en Côte d’Ivoire un sommet Union Africaine-Union Européenne. L’Assemblée a décidé à cet effet que les points de vue des pays africains soient harmonisés avant la tenue du sommet. La réforme du conseil de sécurité des Nations-Unies et la crise dans le golfe n’ont pas été du reste à cette rencontre panafricaine

La présidente de la confédération helvétique bientôt au Bénin

En marge du point de presse sur les travaux du 29ème  sommet de l’Ua, Aurélien Agbénonci a annoncé l’arrivée au Bénin de la présidente de la confédération helvétique (Suisse), Doris Leuthard, dans les prochains jours. La toute première visite officielle d’un Chef d’Etat au Bénin depuis l’arrivée au pouvoir de Patrice Talon. Cette visite aura lieu la semaine prochaine, selon chef de la diplomatie béninoise.

Commentaires

Commentaires du site 0