Bénin: « Toboula veut marcher à grand pas sur les œufs » selon Epiphane Quenum

Bénin: « Toboula veut marcher à grand pas sur les œufs » selon Epiphane Quenum

L'ancien Préfet du Littoral, Epiphane Quenum, était l’invité de l’émission « dimanche politique » de la chaîne de télévision privée Eden Tv. Il s'est prononcé sur plusieurs sujets d'actualités parmi lesquels figure la gestion actuelle de la préfecture de Cotonou.

Bénin / RB : « Ce congrès est en train de sauver l’honneur … », dixit Epiphane Quenum

Concernant la gouvernance actuelle de la préfecture, Epiphane Quenum note une différence avec sa méthode de gestion. Selon lui, le capital expériences en matière de gouvernance n’est pas le même, donc il est normal qu’il ait des approches totalement différentes du Préfet Toboula.

« Si je ne me trompe, il vient d’arriver dans l’arène politique. Il est un jeune, et souvent les jeunes ont des attaques beaucoup plus différentes…c’est sûr qu’avec le temps la sagesse finira donc par l’emporter » a analysé Epiphane Quenum.

Il soutient qu’on ne peut pas comparer deux préfets sur le fait du comportement, mais plutôt sur le fait de la démarche. Toutefois il a assuré que sur le plan du comportement son successeur est du genre, « il veut marcher à grand pas sur les œufs » et là c’est sûr que les œufs vont se casser sous ses pieds. “Attention ! Il faudrait y aller avec beaucoup d’habileté et de tact” prévient Epiphane Quenum.

C’est le début et on ne peut pas éviter les erreurs d’un jeune qui veut s’affirmer dans l’arène politique a expliqué l’invité. Aussi a-t-il invité les Cotonois à excuser la brutalité du préfet Modeste Toboula, qui selon lui doit se remettre en cause après un bref bilan de gestion.

Destitution tous azimuts des maires

En ce qui concerne la destitution des maires à l’ère du nouveau départ, Epiphane Quenum a souhaité que les analyses des uns et des autres aillent au-delà des croyances populaires infondées. Des croyances qui voient toujours la main du ou des gouvernements derrière ces destitutions. Théoriquement, la destitution des maires est inhérente au système démocratique.

Mieux elle est l’expression de la mauvaise gestion des maires au niveau des municipalités a soutenu l’invité de James William Gbaguidi et de Tranquilin Gbenontin.

Commentaires

Commentaires du site 8
  • Avatar commentaire
    Bossouko 5 mois

    Mon cher Abedi, malheureusement c’est comme ca que fonctionne la politique . Yayi en a fait aussi!!!!!!!!!!!!

  • Avatar commentaire
    GBOGBOLIKITI 5 mois

    C’est tout à fait normal la préoccupation de Napoléon1, même si Joeleplombier qualifie son commentaire d’hors sujet. En tant que jeunes béninois, nous devrions normalement tous interpeller le gouvernement talon sur cette augmentation extraordinaire du salaire des préfets. C’est mille fois inquiétant d’apprendre qu’au même moment que le gouvernement mène de concrètes reformes dans les administrations publiques en supprimant par exemple certaines primes, des salaires fictifs etc, il préfère enrichir exagérément les préfets ainsi que leurs chargés de mission. On déshabille Jean, pour habiller Pierre, c’est quel genre de politique ça?

    Que Joeleplombier sache que c’est aussi un aspect très important des questions d’actualité qui devrait intéresser les deux journalistes et leur invité, d’autant plus que QUENUM n’était invité spécialement pour se prononcer sur la gestion de TOBOULA, mais bien sûr, sur plusieurs sujets d’actualités politiques.

    Napoléon1, rassures-toi que tu n’es du tout pas à l’hors sujet qui l’imagine notre ami Joeleplombier

  • Avatar commentaire
    Abedi 5 mois

    Le problème qui se pose jusque-là,aucun maire pro talon n’a été destitué…

    • Avatar commentaire
      GIBO 5 mois

      Que Toboula veut le poste de Ministre de l’intérieur et son excès de zèle de trop mais qu’il sache que nous avons connu en République du Bénin des hommes bien formés et d’une dimension exceptionnelle comme Préfet dans notre pays je voudrais nommer Mama Sambo , Gandonou Codja, Dos santos sans tapage et le Bénin est une bombe à retardement au lieu de panser les plaies des bonnes dames qui du jour au lendemain contraintes au chomage depuis l’opération de déguerpissement, non ce qui préoccupe le Gouvernement de la rupture c’est la destitution des maires tout azimut et pour combien de temps encore.

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 5 mois

    Avec tout l’estime que j’ai pour Epiphane Quenum, je ne pourrais être enphase Avec ce qu’il dit là.

    Une Brutalité ne saurait être excusée. C’est un acte que l’auteur pose sciemment.

    Il ferait mieux de nous expliquer, comment dans ce même Bénin, lui Quenum était préfet Avec une rémunération de 250.000fcfa par mois (et il s’en est plaint le jour de la passation du Service à son successeur et sur ce Forum nous l’avions roudoyé pour cette plainte). Aujourd’hui son successeur et les autres préfets percoivent chacun 5.000.000fcfa chacun pour salaire par moi. Que s’est il passé entre-temps? Le Bénin a – t il fait brusquement nouvelle fortune? la découverte de l’or?

    • Avatar commentaire
      Joeleplombier 5 mois

      HS

      • Avatar commentaire
        Joeleplombier 5 mois

        Je disais que je ne voyais pas le rapport entre les bla bla bla de notre ami @Napoleon et les appréciations de monsieur Quenum sur la gestion de Toboula.
        Comme pour dire à Napoleon; quand on a rien à dire, on se tait et on dort tranquillement pour commencer une nouvelle semaine de travail.

    • Avatar commentaire
      CODJO ATAKOUN 5 mois

      Il arrive que l’on donne un poste à quelqu’un juste pour vexer quelqu’un d’autre.