Retard des élections en RDC: Washington menace Kabila

Retard des élections en RDC: Washington menace KabilaPhoto: John Bompengo

L’organisation des élections en République Démocratique du Congo préoccupe Washington. En effet, Washington menace de sévir si les élections ne se tiennent pas comme convenu cette année selon l'accord signé l'année dernière.

RDC : le pouvoir Kabila annonce avoir déjoué un coup d’état

Au cours d’une réunion du conseil de sécurité hier mardi, Michele Sison, l’ambassadrice américaine adjointe a haussé le ton. Pour elle, le retard observé concernant l’organisation des élections en RDC ne peut pas perdurer.

Dans un contexte où la commission électorale a laissé planer un doute sur la tenue des élections cette année en RDC, elle a appelé la communauté internationale à agir très vite. Outre le pouvoir en place, elle invite la communauté internationale à acculer la commission électorale. Elle a également réclamé la publication du programme du scrutin.

« La communauté internationale doit prendre les devants et intensifier la pression non seulement sur le président Kabila et son gouvernement, mais aussi sur la commission électorale nationale indépendante », a-t-elle affirmé.

Dans cette optique, des proches du Président Kabila sont sous le coup de sanctions de la communauté internationale. La diplomate a laissé entendre que des “mesures supplémentaires” pourraient être prises “pour sanctionner ceux qui tentent d’entraver la première transition démocratique en RDC”.

Des violences en RDC

Concernant les violences en cours dans le pays, la diplomate estime que le conseil de sécurité « devrait également envisager des sanctions ciblées pour réduire la violence ». Dans le même sens, le chef des opérations de maintien de la paix, a révélé l’existence “de dizaines de fosses communes” et “des informations inquiétantes concernant des exécutions sommaires et des viols, y compris de civils par les forces de sécurité”.

Commentaires

Commentaires du site 0