Bénin: Les Pays-Bas appuient ALCRER et Social Watch Bénin pour la phase 2 du Programme PartiCiP

Bénin: Les Pays-Bas appuient ALCRER et Social Watch Bénin pour la phase 2 du Programme PartiCiP

La signature de la convention marquant cette nouvelle phase s’est déroulée le vendredi 04 août 2017 à la salle de conférence de l’Ambassade Néerlandaise à Cotonou.

Amnesty International Bénin lance la campagne «Osons le courage»

Après sa mise en œuvre dans 49 communes du pays, le programme de participation citoyenne aux politiques publiques (PartiCiP), amorce une nouvelle phase. En effet, l’Ambassade des Pays-Bas au Bénin vient de renouveler sa confiance aux deux organisations ALCRER et Social Watch Bénin, pour poursuivre sa mise en œuvre les trois prochaines années.

A cette occasion, l’ambassadeur Harry Van Dijk s’est félicité de la qualité de la collaboration entre l’Ambassade et les deux organisations. “Nous sommes fiers de continuer à collaborer avec vous pour promouvoir la bonne gouvernance au Bénin”, dira-t-il à cet effet avant de préciser que « la gestion des affaires, la lutte contre l’impunité et la corruption, doivent intéresser tous les citoyens ».

C’est dans cette logique, expliquera-t-il, que son pays apporte cet important appui de plus d’un milliard de francs Cfa aux deux organisations, afin de continuer à promouvoir la participation citoyenne dans les communes et impulser la base. Pour sa part, le Président du Comité de pilotage et de suivi (CPS) de PartiCiP 2, Martin Assogba, a exprimé la gratitude de l’Ong Alcrer et de Social Watch Bénin aux Pays-Bas, pour sa remarquable contribution au processus de développement du Bénin.

« Ce jour est mémorable pour nos deux organisations qui s’engagent à atteindre les objectifs définis », dira-t-il.

Il a rassuré le partenaire technique et financier de PartiCiP 2 de la bonne gestion du projet. Il est à noter que PartiCiP 2 a pour objectif global de « contribuer à l’amélioration de la participation, de la transparence et de la reddition de comptes dans la gestion des politiques publiques au Bénin ». Il sera mis en œuvre dans les départements de l’Atlantique, du Zou-Collines, de l’Ouémé-Plateau, du Mono-Couffo et de l’Atacora-Donga, passant ainsi de 49 à 62 communes

Commentaires

Commentaires du site 4
  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 2 mois

    Hum assogba le braillard va pouvoir rembourser les 10 millions pour quelques plombs reçus , et changer de 4X4

  • Avatar commentaire
    aziz 2 mois

    j’ai vu..un certain nombre de reportage…sur les “ong”..en asie…

    C’est hallucinant…la cupidité des asiatiques..

    Sous prétextes d’aider les enfants démunis…c’est véritables buusnes…que font ces gens sans foi…

    L’angélisme,la naiveté..voir meme la complicité en amont de certains europeens…ont fait apparaitre le commercde la générosité..

    Les collectes..ici en europe…dont 60% vont dans les poches..des collecteurs…et les 40% avec..des cu pides..gérants de ces ong..et les beneciaires…n’ont droit…à passer devant les camera..pour dire …que..tout va bien

    Quelle honte…n’estce pas

    Assogba,batoko fatouma.et autres ont trouvé…des filons..et je dis tant mieux..pour..ils ont quand meme créer leur propre emploi

  • Avatar commentaire
    Joeleplombier 2 mois

    Le jackpot pour Assogba. Il peut dormir tranquille et profiter pleinement de sa retraite anticipée avec une nouvelle épouse.
    Voilà un représentant du gouvernement Néerlandais qui joue avec l’argent du contribuable de son pays.
    Certainement qu’il en tire profit aussi.