Atelier de codage à Porto-Novo: Les enfants entretenus sur le logiciel Scratch

Atelier de codage à Porto-Novo: Les enfants entretenus sur le logiciel Scratch

L’atelier d’apprentissage de programmation en informatique pour les enfants de 8 à 14 ans, dans le cadre du projet vacances numériques de la Fondation Adrien Houngbédji pour le numérique et la jeunesse, a été effectif dans la ville capitale.

Ravip à Porto-Novo : Le maire Zossou constate l’effectivité du démarrage

C’était au siège de l’Ong Gradeb au quartier Houssoumèdé dans le 2e  arrondissement de Porto-Novo. Une vingtaine d’enfants âgés de huit (08) à quatorze (14) ans, en provenance de différents lycées et collèges de la ville capitale, y ont été conviés.

Au cours de l’atelier de codage, les enfants participants ont été d’abord entretenus sur l’architecture technologique de l’ordinateur, à savoir les périphériques et les logiciels, sans oublier la partie matérielle, avant de prendre connaissance du logiciel Scratch qui sera utilisé par les enfants sur les ordinateurs. La Fondation Adrien Houngbédji a reçu au cours de cette tâche, l’appui technique d’un laboratoire de fabrication numérique. Et faut-il le rappeler, cet atelier de formation vise à développer chez ces enfants des compétences pouvant leur permettre de concevoir par eux-mêmes des jeux ou de créer des bandes dessinées.

Les enfants ont également reçu des connaissances sur les bases du logiciel Scratch, afin de leur permettre de maîtriser l’environnement dudit logiciel, à travers ses différents blocs, notamment les scripts, les costumes, les différentes touches de commande. Suivra le déroulement progressif des différentes parties de la programmation, axée sur la logique.

« La logique du logiciel Scratch permet non seulement d’éveiller les enfants, mais aussi de leur inculquer des compétences transversales », a souligné un formateur rencontré sur les lieux de l’atelier.

Il informe également qu’il a été prévu une série de programmations, dont celle de scènes où il faut faire bouger un lutin à travers un circuit tracé par les enfants eux-mêmes, et celle de séquences où les touches des claviers seront utilisées pour faire avancer le lutin

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 3 mois

    “…enfants âgés de huit (08) à quatorze (14) ans…de…lycées et collèges …” 8 ans au collège, 14 ans au lycée. Ce sont des génies ! 🙂

    Belle initiative en tout cas