Bénin : Le Cos-Lépi définitivement supprimé ?

Bénin : Le Cos-Lépi définitivement supprimé ?

Le Conseil d’orientation et de supervision (Cos) de la Liste électorale permanente informatisée (Lépi), n’a plus fait peau neuve depuis le 1er juillet dernier, comme le prescrit la loi.

Assemblée nationale du Bénin : Le budget de 2018 bientôt en étude

Cette structure chargée d’actualiser le fichier électoral national ne bénéficie plus de l’attention des politiques et de la représentation nationale,  depuis l’avènement du régime de la rupture. Tout porte à croire que le Cos-Lépi sera définitivement enterré dans les jours à venir.

Au terme de la loi, l’Assemblée nationale désigne neuf (09) députés à raison de cinq (05) par la majorité parlementaire et quatre (04) par l’opposition parlementaire. Au 09 membres désignés par l’institution parlementaire, s’ajoutent le Directeur général de l’Institut national de la statistique et de l’analyse économique (Insae), et le Directeur du service national en charge de l’état civil, pour que les 11 membres soient au complet.

Et selon les dispositions de l’article 220 du code électoral à l’avant dernier alinéa, « les députés sont désignés chaque année pendant la période de mise à jour, à savoir du 1er juillet au 31 janvier ». Cette période de mise à jour, selon l’article 264, s’étend du 31 octobre au 31 décembre.

Malheureusement, le constat qui se fait est que la représentation nationale n’a toujours pas daigné procéder à cette mise à jour. Mais selon certaines indiscrétions, le Cos-Lépi sera désormais relégué aux calendes grecques. A en croire les mêmes sources parlementaires, le code électoral sera bientôt amendé par l’Assemblée nationale afin de se conformer aux dispositions de l’article 91 de la loi N°2017-08, du 19 juin 2017, portant identification des personnes physiques en République du Bénin, en vigueur dans notre pays où il est créé dans le cadre du Recensement initial administratif à vocation d’identification de la population (Ravip), une Commission nationale de supervision comprenant neuf (09) représentants de l’Assemblée nationale, et neuf (09) représentants du gouvernement, sans oublier un membre désigné par la société civile.

C’est à juste titre que le gouvernement du président Patrice Talon a pris la décision en conseil des ministres en date du 21 juin 2017, d’initier un Projet

Commentaires

Commentaires du site 0